Articles

Les contes ont captivé les plus petits.

Chavornay: la nuit en forêt

A l’initiative de la dynamique petite équipe de la «Fête villageoise de Corcelles», les habitants des trois villages de la commune fusionnée de Chavornay étaient invités, ce dernier samedi 4 novembre, à participer à un après-midi et une veillée en forêt au refuge communal de Chavornay.

Un programme varié et détendu

L’après-midi ce sont avant tout les balades à cheval proposées par Nicolas Dänzer qui ont remporté du succès. Dès la nuit venue, à la lumière des lampes à pétrole, les plus petits ont été plongés dans les mystères captivants des contes de Jocelyne Estermann. Dans le refuge, c’est le duo musical de Catherine et Michaël Pool qui a apporté la joie et la simplicité d’un répertoire qui plonge ses racines dans la chanson populaire.

Le plaisir passe aussi par le palais

Des arbres à fondue pour une dégustation en plein air dans une atmosphère particulièrement agréable en cette saison. On pouvait aussi goûter à la traditionnelle soupe de saison à la courge et à des pâtisseries maison. Et pour les plus patients, c’est très tôt le dimanche matin que pouvait s’acheter la raisinée cuite sur place depuis près de 24 heures.

Une première à renouveler

Même s’ils auraient pu être plus nombreux, les participants à cette première ont apprécié autant l’ambiance chaleureuse que la bonne chair. Avec une meilleure information, à n’en pas douter, la prochaine édition devrait rencontrer un plus large succès.

Les contes aussi peuvent être durables

Pascaline Andeae

Pascaline Andeeae

Samedi passé, la compagnie Amarante présentait un spectacle de marionnettes, «Henry et le panier magique», à la Tournelle.

Quoi de mieux qu’un spectacle pour enfants pour animer un samedi sous le stratus hivernal? C’est sûrement ce que se sont dits de nombreux parents samedi passé, car le théâtre était bien plein d’enfants, venus parfois d’assez loin.

L’histoire ou le conte était très actuel, un vieux jardinier Henry se fait peu à peu envahir par une cité qui se construit autour de lui. Il doit s’adapter pour survivre.

Heureusement les nouveaux habitants de cette cité arriveront à le sortir de sa déprime. Il arrivera même à se lier avec un jeune rappeur en lui montrant comment faire pousser un arbre avec une graine sortie de son panier magique.

Pascaline Andreae, secondée à la technique par Pierre Salzmann, s’attache à présenter des contes ayant une certaine portée didactique. Elle fabrique elle-même, en général, ses décors à partir de matériaux récupérés.

Ses petits personnages sont fort sympathiques et les enfants entrent tout de suite dans son monde. Ce jour-là à la Tournelle, les enfants ont été incroyablement réactifs, ils faisaient les répliques avant les personnages, aidaient Henry à trouver son arrosoir bref ils participaient entièrement.

La comédienne a même dû les remettre à l’ordre à un certaine moment pour qu’ils n’envahissent pas la scène. Mais tout s’est bien fini comme dans un vrai conte et à l’issue du spectacle, un goûter a été offert aux enfants.

Photo Natacha Mahaim