Articles

Au Casino, le Choeur d’hommes d’Obe-Moncherand-Arnex.

Orbe: Giron Choral, chauds les choeurs

Comme il était agréable, samedi 21 avril, de se promener dans le centre-ville. Du soleil, des chansons, des costumes et la bonne humeur des choristes qui les portaient ont fait de cette journée une réussite. Même si la foule n’était pas au rendez-vous dans les lieux extérieurs, le Casino a fait le plein d’un public féru du concert de choix qui s’y déroulait l’après-midi. Les 10 chorales ont tour à tour occupé la scène, le temps de 2 chants. Ceci a donné un concert varié, animé, une occasion parfaite pour choisir une chorale et l’approcher.

Le 83e, spontané

Après le trac et la concentration dus à la partie jugée, c’est décontractés que les chœurs se sont retrouvés sous la cantine à la place du Marché. À peine assis, ils se relevaient pour entonner, avec une joie contagieuse, un «Alléluia» et autres airs à partager. Au gré des rues, on pouvait tendre l’oreille et chercher le coin d’ombre d’où provenait l’appel musical.

Le Choeur d’Hommes d’Arnex, sous la Le Choeur d’Hommes d’Arnex, sous la Le Choeur d’Hommes d’Arnex, sous la direction de Christelle Muth

Superbe 80e Giron Choral

C’est sous le thème «Générations… en chantée» que le 80e Giron Choral de la plaine de l’Orbe s’est déroulé samedi à Ballaigues. On aurait pu imaginer que le soleil ne fasse pas grève ce jour-là. Mais la bonne humeur et l’application des choristes n’avaient visiblement pas besoin de lui pour régner en maître sur cette journée qui fut longue et riche en émotions.

La matinée a permis aux 11 formations de la région qui avaient fait le déplacement de répéter une dernière fois et de se faire déjà entendre des amateurs aux quatre coins du village, ainsi qu’au centre villageois, cœur de la manifestation. Après une pause méritée, l’après-midi était consacré, comme le veut la tradition, au concert public. Chaque chœur a présenté deux morceaux, entrecoupés par des présentations amusantes et souvent taquines de Luc Leresche. Le programme musical a été très varié, allant de chansons d’Émile Gardaz à des mélodies anonymes du 17e siècle, en passant par des gospels ou une incursion dans le monde des comédies musicales. Sérieux sur nombre de points et sur le «la» initial, le juge pianotait sans musique sur son ordinateur en plein centre de la salle, dans laquelle plus aucune place n’était disponible.

Splendides choeurs d’ensemble

C’est sous la direction de Massimo Graa que vers 16 h .ont eu lieu les choeurs d’ensemble. Ces derniers pour choeurs mixtes, puis pour chœurs d’hommes, rejoints pour l’occasion par des enfants des classes de Ballaigues, ont été justement acclamés par le public, dont les cris et applaudissements ont retenti loin à la ronde. Avant le traditionnel banquet du soir précédé de la partie officielle, les ensembles ont encore donné de la voix dans un 5 à 7 qui aura mêlé généreusement musique, convivialité et verrées. Aussi bien pour les organisateurs locaux que pour le comité d’organisation présidé par René Lambercy, la tâche a été bien menée et la fête a été belle. Tout juste persiste-t-il dans l’esprit du président ce souci de «voir les chœurs avoir une fâcheuse tendance à prendre de l’âge, faute de relève suffisante».

On ne peut qu’espérer que la perpétuation des girons choraux saura convaincre des jeunes de rejoindre l’une ou l’autre des formations présentes à Ballaigues.

Guitaristes avec Murielle Besuchet et le Petit choeur dirigé par Nathalie Vuillemin

Baulmes: le charme des bonbons acidulés

Guitaristes avec Murielle Besuchet et le Petit choeur dirigé par Nathalie Vuillemin

Guitaristes avec Murielle Besuchet et le Petit choeur dirigé par Nathalie Vuillemin

Ce premier samedi de mai, le petit choeur dirigé par Nathalie Vuillemin et les guitaristes de Murielle Besuchet ont signé la fin de la saison 2012-2013 de l’Association culturelle de Baulmes et environs. Parents et amis sont venus en nombre soutenir leurs juniors.

Grande fraîcheur pour de beaux textes engagés

Vêtus de T shirts multicolores, très naturels quant aux plus jeunes d’à peine 8 ans (larges bâillements non dissimulés), les enfants et ados investissent la scène avec gaieté. Mais ne pas s’y tromper, fraîcheur ne rime aucunement avec mièvrerie ce soir-là. Nathalie Vuillemin propose des textes de Brel, Vian, Ferrat, Barbara et bien d’autres que les enfants interprètent avec coeur de leur voix juvénile. Les guitaristes et la pianiste les accompagnent parfaitement. C’est beau et touchant, le public est séduit. Plusieurs bis pour ce programme d’une traite, comme «Lily» de Pierre Perret ou «La java des bombes atomiques» de Vian. Pour cette dernière, Nathalie Vuillemin défie le public de chanter, tant il s’agit d’un exercice pointu d’articulation!

Cinq guitaristes, une pianiste et onze chanteurs sans cloisonnement

C’est la 6e année que Murielle Besuchet et Nathalie Vuillemin s’unissent pour présenter ce concert de fin de saison. Leurs jeunes glissent avec aisance d’un groupe à l’autre. Ainsi une chanteuse est également pianiste et une guitariste se joint aisément au petit choeur. Ceci donne une belle unité à l’ensemble.
Le petit choeur a le but avoué et louable de sensibiliser les enfants à des textes et des mélodies de qualité de la culture francophone. En sus, la collecte permet d’aider des enfants démunis, ce soir-là, un orphelinat chilien. D’excellentes raisons donc de les encourager à persévérer dans ce sens!

Photo Catherine Fiaux

Inauguration du drapeau en 1953

Le choeur d’hommes d’Arnex va fêter ses 120 ans

Inauguration du drapeau en 1953

Inauguration du drapeau actuel en 1953

Cette année, le fête de la musique à Arnex revêtira des couleurs tout à fait particulières. En effet, c’est tout au long du week-end des 22 et 23 juin que se déroulera le 120e anniversaire du chœur d’hommes d’Arnex, et ceci sous l’appellation «Arnex Musiques en fête».

Tout le village

La musique envahira tout le village, en particulier sur 5 scènes réparties géographiquement qui recevront plus de 200 musiciens allant des chœurs en passant par des groupes de musiques interprétant aussi bien du jazz que du gospel ou du classique ainsi que des solistes. L’une des scènes sera réservée aux «artistes en herbe» qui auront ainsi l’occasion de se produire en public. La journée musicale et festive du samedi se poursuivra sous une cantine par une soirée dansante.

Un nouveau drapeau

Le dimanche aura lieu l’inauguration du nouveau drapeau du chœur durant la partie officielle en fin de matinée. La fête se poursuivra toute la journée dans tout le village, qui pour l’occasion recevra également des artisans locaux ou régionaux, des artistes et des producteurs du terroir entre autres. L’Omnibus vous tiendra informés du programme précis dès que ce dernier sera complètement sous toit.

À relever que l’organisation recherche encore des bénévoles, des mécènes ainsi que des sponsors qui peuvent s’adresser par mail à l’adresse suivante: arnexfestival@gmail.com

Le site internet de la manifestation avec le programme complet se trouve ici: musiquesenfête.ch

Le petit choeur.

Baulmes: fenêtre de Noël vivante et musicale

Le petit choeur.

Le petit choeur.

En 2012, l’Association Culturelle de Baulmes et environs a fêté ses 30 ans. Trente années d’attention délicate apportée à toutes les formes de culture. 2012 aura aussi vu l’association changer de président, puisqu’après une dizaine d’années passées à cette charge, Yves Donnet l’a remise à Nathalie Vuillemin.

Pour marquer encore cet anniversaire, l’association avait conçu une idée de fenêtre de Noël vivante qui devait avoir lieu non loin du Temple. Sauf que la météo des plus étranges – il a neigé à Baulmes jeudi soir passé, et plutôt beaucoup – a contraint les organisateurs à se rabattre à l’intérieur du Temple pour que la manifestation puisse avoir lieu à l’abri.

C’est ainsi que le Petit Choeur, sous la direction de Nathalie Vuillemin, a enchanté le public venu nombreux en interprétant avec allant et justesse des pièces de Brassens et Brel, entre autres, alors qu’un groupe de jeunes guitaristes emmené par Murielle Besuchet a délicatement introduit la soirée avec une version multiinstrumentale du classique El condor pasa.

Après la partie musicale, vin chaud, soupe à la courge du chaudron sur feu de bois et autres victuailles ont rempli les appétits des spectateurs et acteurs de cette petite halte dans le temps.

Photo Olivier Gfeller