Articles

Les nouveaux citoyens présents: Joann Simonet, Gabriel Zosso, Anton Jahidi, Sébastien Christen, David Truan, Jordan Magnenat, Léa Perrin, Orianne Parkinson, Soalia Rochat, Kevin Petermann, Luca Vanotti, Lise Laffely, Elodie Vuille, Florian Loth, Etienne Schneider, Xenia Moatinzri.

Des jeunes actifs et motivés

C’est la Municipalité in corpore ainsi que le président du conseil communal, Nourredine Ghennoune qui ont accueilli les 16 nouveaux citoyens qui ont répondu à l’invitation sur les 41 recensés.

Les absents ont toujours tort comme l’on dit, car la soirée fut conviviale. Bien sûr il y eut une brève partie officielle, mais le message du syndic Stéphane Costantini fut court comme tout bon discours. Il présenta sa commune comme une des grandes parmi les petites avec 3300 habitants et une augmentation d’environ 100 habitants chaque année. Il résuma aussi l’historique du lieu qui doit son essor aux trois ressources principales qui ont fait de la commune ce qu’elle est, à savoir le fer, le bois et l’eau.

La commune possède toutes les infrastructures sportives et culturelles pour les loisirs. Des voies de communication routières ou ferrées et les industries sont à proximité immédiate. Vallorbe n’est pas un trou, mais un nid. Puis chaque municipal s’est présenté en expliquant ses compétences réciproques. La commune compte 40 collaborateurs à plein temps ou à temps partiel. Le président du conseil N. Ghennoune se félicite que tous les jeunes présents soient en formation.

Un repas fut servi aux convives présents dans une ambiance informelle, ce qui a rapproché ces jeunes adultes avec leurs élus. Le syndic le rappelle, nous ne sommes pas dans une tour d’ivoire: si vous avez un problème, nous sommes à disposition directement ou atteignables par toutes les nouvelles technologies de communication.

Interrogés «off» sur leur état d’esprit du fait d’avoir atteint la majorité, la conscience civique n’apparaît pas encore en tête de liste. Ils sont en général contents de pouvoir s’émanciper de la tutelle parentale et de pouvoir entrer en boîte ou au ciné sans l’appréhension d’être refoulés.

Un autographe dans le Livre d’Or.

Chavornay: 35e volée!

Un autographe dans le Livre d’Or.

Un autographe dans le Livre d’Or.

Perpétuant une tradition depuis 1979, les Municipalités des communes de Corcelles-sur-Chavornay, Bavois, Essert-Pittet et Chavornay ont convié les jeunes habitants nés en 1995.

Au programme, un apéritif offert sur le site de fête des Rencontres FVJC au stand de tir «Entre-deux-Ruz» et la plantation d’un arbre à l’occasion de leur majorité.
Après les réjouissances autour d’un plat de charcuterie consommé sur la terrasse du Caveau des Anciens, la vingtaine de jeunes adultes a ensuite baptisé d’une pellettée de terre l’arbre fruitier planté dans «l’Allée des 18 ans».

«Vous avez un bel âge, vous êtes merveilleux!» a commenté enthousiasmé et quelque peu ému Jacques Piot, syndic de Corcelles-sur-Chavornay.

Le cortège s’est ensuite déplacé à La Trappe où chacun a signé le Livre d’Or et profité de la partie officielle et du repas en commun.

Photo Sarah Gigon

Jacques André Mayor en compagnie des nouveaux habitants.

Orbe: une seule question

Jacques André Mayor en compagnie des nouveaux habitants.

Jacques André Mayor en compagnie des nouveaux habitants.

Comme chaque semestre, la commune avait invité ses nouveaux habitants à venir découvrir leur localité d’adoption. Dans la salle des mariages, le syndic Recordon les a accueillis avant de présenter son dicastère puis de passer la parole à ses collègues de la Municipalité qui ont fait de même avant qu’un film de vues aériennes ne permette à ces néo-Urbigènes de voir Orbe sous un angle insolite.
Une présentation qui a dû s’avérer convaincante dans la mesure où une seule question est venue de l’assistance à propos du RER. L’occasion pour le syndic de préciser que le projet qui semblait utopique il y a quelques années, devrait prendre forme avant la fin de la décennie puisque les CFF l’ont porté à leur programme pour les années 2018-19. On regrettera tout de même que seules 25 personnes ont répondu à l’invitation qui avait été adressée à près de 120 citoyens!

Boscéaz peu accueillant

C’est à l’heure du verre de l’amitié pris dans le cadre de la manifestation de la Ciseroc, que les hôtes se sont montrés plus bavards. Souvent charmés par la localité, ils avouaient devoir encore découvrir certains quartiers d’une ville qui ne manque pas de les surprendre. Certaines personnes qui habitaient dans la région auparavant apprécient le fait que les transports soient plus rapides depuis Orbe malgré le fait que l’on doive changer de train à Chavornay, ce qui n’est pas toujours facile lorsque la neige se manifeste. En revanche, ils déplorent souvent que le site de Boscéaz n’encourage pas à la visite. Il est vrai que les mosaïques romaines mériteraient une meilleure mise en valeur pour attirer le touriste.

C’est là un vieux serpent de mer dans ce domaine qui appartient au Canton et qui fait à nouveau l’objet de tractations avec les autorités et Pro Urba.

Photo Serafina Tumminello

Le président du Conseil, Christian Favre expliquant les activités du législatif, sous les yeux attentifs du syndic et des municipaux.

Chavornay: nouveaux habitants et nouveaux bourgeois célébrés

Le président du Conseil, Christian Favre expliquant les activités du législatif, sous les yeux attentifs du syndic et des municipaux.

Le président du Conseil, Christian Favre expliquant les activités du législatif, sous les yeux attentifs du syndic et des municipaux.

Pour la deuxième année consécutive, la Municipalité de Chavornay a accueilli, le samedi 27 avril dernier, les nouveaux habitants et les nouveaux bourgeois de la commune, par une réception présentant le bourg et ses activités.

Après un mot de bienvenue du syndic, le président du Conseil communal, Christian Gerber, a dévoilé le fonctionnement du législatif et invité les participants intéressés à se présenter aux prochaines élections. Le syndic Christian Kunze a présenté son dicastère (administration de la commune, finances et développement) ainsi que ses collègues.

À leur tour, les municipaux ont présenté leur service en commençant par Madame Jovanka Favre (affaires sociales, jeunesse et culture), suivi par Didier Lombardet (Bâtiments communaux et écoles), Patrick Porret (travaux énergies éclairage public et téléréseau), Pascal Desponds (Sécurité publique, eau et épuration) qui a représenté son collègue Guy Muller (voirie, déchets, domaines et forêts), absent, et Claude Lebet (aménagement du territoire, urbanisme, police des constructions et salubrité) qui termine le résumé du fonctionnement de l’exécutif. Puis, un bref descriptif des activités de l’EGED a été brossé par Brigitte Court et l’Association des Bouffons a été présentée par Christiane Chevalier et Olivier Briand.

Afin de susciter l’intérêt des nouveaux habitants, les sociétés locales comme l’Abbaye Union et Paix, les Aînés (rebaptisés pour l’évènement les bons vivants), l’association des Paysannes vaudoises, les Samaritains, le FC Chavornay Sports (qui fêtera ses 75 ans le 29 septembre prochain), la Gym, la Pétanque, le Tennis club et la Société de tir, ont présenté les diverses activités qu’elles proposent.

Après la diffusion du film «Au fil de l’eau» vantant les charmes de Chavornay, le fameux apéritif, pendant lequel les représentants des services présentés se sont tenus à disposition pour répondre aux questions des habitants, a tenu ses promesses.

Photo Pierre Pellaton

Orbe: nouveaux citoyens spontanés et enjoués

Ils étaient près d’une soixantaine à avoir répondu positivement à l’invitation des autorités d’Orbe. Pour la plupart jeunes gens nés en 1995 et fêtant leurs 18 ans dans l’année en cours ou des personnes ayant choisi de devenir bourgeois d’Orbe. Ils ont été accueillis successivement par le syndic Claude Recordon, par le président du Conseil Communal Denis Tschannen et par la préfète du district Evelyne Voutaz. Après avoir visionné un film aérien sur Orbe et avoir reçu quelques documents et entrées dans des sites urbigènes, ils ont pris le chemin du Casino pour un petit souper sympathique.

La bagnole et les boîtes

Avoir 18 ans procure quelques avantages bienvenus. Pour Marine, c’est avoir accès aux « boîtes » et forcément le nom du MAD à Lausanne revient en premier lieu. Pour d’autres, c’est l’accès à la voiture qui procure cette liberté qui manquait jusqu’ici. Samanta pourra se rendre au cinéma à sa guise ou encore courir les soldes librement (elle a remarqué des chaussures chez Superdry qui lui irait à la perfection). Charlotte, elle, se réjouit d’aller voter

et attend avec impatience de donner son avis à travers les urnes alors que Laurenne se réjouit de pouvoir boire librement de l’alcool, spontanément et avec humour, sans exagération précise-t-elle. La perspective d’entrer dans des discothèques les réjouit presque tous. Il faut bien vivre et se distraire, même s’ils ne sortent pas tous les week-ends.

Voyage à travers les métiers

Tous sont engagés dans la vie. Plusieurs poursuivent des études et sont encore au gymnase. Ce qui ne les empêche pas de savoir déjà ce qu’ils veulent atteindre. Christelle veut devenir maîtresse de sport, Maude choisira médecine, Lena le tourisme, Charlotte se dirige vers les sciences sociales et Sarah, comme d’autres, a pris le choix de l’enseignement. Fiona hésite entre infirmière et physiothérapeute. Nombreux sont ceux qui ont préféré l’apprentissage comme Audrey, Raquel et Anchana (commerce); Samanta sera médiamaticienne, Patrice a choisi l’horlogerie, Alexandre va devenir monteur-frigoriste, Manon aide en pharmacie et Yannick adore son métier de peintre. Enfin, quelques-uns cherchent encore leur voie et fréquentent l’OPTI ou le Semo.

Une fois de plus, on a eu la preuve que notre jeunesse est bien portante et que c’est toujours un plaisir de la rencontrer. Dommage qu’ils ne soient pas plus nombreux à répondre à cette invitation qui n’est officielle que sur un court instant pour laisser rapidement place à la convivialité et à l’échange. Nous reviendrons du reste sur cette manifestation lors de notre prochaine édition.
Photo Pierre Mercier