Le Conseil d’Etat dans la salle de la Municipalité d’Orbe avec Béatrice Mettraux, Jacqueline De Quattro, Pierre-Yves Maillard, Nuria Gorrite, Pascal Broulis et Cesla Amarelle alors que Philippe Leuba est arrivé plus tard, bloqué qu’il fut sur la route de contournement de Lausanne à cause d’un accident. Ils sont entourés par l’Exécutif urbigène avec Myriam Schertenleib, Serge Berthoud, Mary-Claude Chevalier et Henri Germond.

Orbe – Cérémonie d’assermentation, le Conseil d’Etat présent

La Commune d’Orbe a eu l’honneur d’accueillir la cérémonie d’assermentation de plus de 250 naturalisés du canton de Vaud, les sept membres du Conseil d’Etat étant présents à cette occasion.
En début de matinée, le Conseil d’Etat a tenu sa séance hebdomadaire dans la salle de la Municipalité d’Orbe comme il le fait une à deux fois par année en séance extra-muros dans différentes régions du Canton. Une belle occasion pour les sept membres du Conseil d’Etat de rencontrer les autorités communales et les représentants du Canton dans la région.

Ils ont ensuite participé, à la salle omnisport d’Orbe, à la cérémonie d’assermentation des naturalisés du Canton; une réception officielle qui se déroule traditionnellement à l’aula des Cèdres à Lausanne.
Deux cent cinquante personnes ont ainsi prêté serment à Orbe devant le Conseil d’Etat et leurs proches, accomplissant ainsi la formalité solennelle qui, au terme de la procédure de naturalisation, leur donne accès à la citoyenneté vaudoise et à la nationalité suisse.

Les membres du bureau de l’ADNV au grand complet: de gauche à droite: Jean-Daniel Carrard (Yverdon), Bernard Randin (Orbe), Stéphane Costantini (Vallorbe), Jean-Marc Buchillier (ADNV), Etienne Roy (préfet), Claude Recordon (Orbe), Franklin Thévenaz (Sainte-Croix) et Henri Germond (Orbe).

Yverdon: ADNV, prise de congé émue du directeur

Il est pour habitude, au sein de l’Association du développement du Nord Vaudois (ADNV), de tenir deux assemblées générales durant l’année. Ainsi, il était logique qu’après l’assemblée du printemps qui s’est déroulée en juin à Orzens, les membres reviennent à Yverdon, à Y-Parc plus précisément, pour se retrouver jeudi soir 15 novembre.

Une page se tourne

Le président, Claude Recordon, a donc ouvert cette 56e assemblée générale qui revêtait un caractère particulier pour marquer le départ à la retraite du directeur Jean-Marc Buchillier et pour lequel le conseiller d’Etat Philippe Leuba avait fait tout exprès le déplacement. Des propos, à la fois humoristiques et émotionnels, ont montré le profond attachement à ce directeur solidement implanté dans sa région. «En 26 ans de fonction, on lui doit la création d’innombrables emplois, de places d’apprentissage, grâce à la promotion économique de la région du Nord Vaudois qu’il a su mettre en place dans un foisonnement de destins humains», a souligné le représentant de l’Etat. «Pour l’ADNV, c’est aussi une page qui se tourne. Nous marquons une profonde reconnaissance pour son efficacité et tout le travail accompli», a noté Claude Recordon.

«Je ne risque plus grand-chose en vous présentant mon dernier budget consolidé puisque ce n’est pas moi qui le mettrai en pratique», a averti le directeur sortant. Mais les chiffres présentés sont bons. Pour 2019, s’affichent en effet les montants de 4,898 millions aux charges contre 4,907 millions aux recettes, d’où un petit excédent de revenus de Fr. 8960.–. Ce budget a été accepté à l’unanimité.

Bientôt cinquante ans !

Claude Recordon a dressé un bref rapport des activités qui concernent surtout l’avenir puisqu’en 2019, il s’agira de marquer le cinquantenaire de l’ADNV qui sera officiellement célébré lors de l’assemblée générale du 23 mai à Chavornay. Le président a aussi annoncé l’arrivée de la nouvelle directrice de l’ADNV en la personne de Nadia Métraux. On note aussi un changement dans la composition du bureau. Bernard Randin (Orbe) quitte la présidence de la commission Tourisme et sera remplacé par Henri Germond (syndic d’Orbe).