La place de jeu de Corcelles doit être rénovée.

Chavornay: une séance vraiment expéditive

Un tout petit peu moins d’une heure aura suffi à la présidente Véronique Brönnimann pour venir à bout de l’ordre du jour de la séance du Conseil de jeudi soir 8 novembre. Après des élections nécessaires suite à la démission d’une scrutatrice qui quitte la commune, et d’autres points de détails, l’assemblée s’est penchée ensuite sur les compléments nécessaires, apportés au budget 2018. Il en résulte une augmentation des charges de Fr. 133 300.–. Ce qu’a facilement admis la commission des finances en signalant que ces crédits complémentaires sollicités sont tous en rapport avec des nécessités incontournables apparues en cours d’année. Le léger excédent de charges à rajouter est sans conséquence sur l’état des finances communales. Au vote, les conseillers et conseillères ont accepté ce préavis par un vote positif unanime.

Sans discussion

Les deux autres préavis qui suivaient ont également connu le même sort, acceptés avec diligence et sans discussion. Il s’agit d’une part d’un crédit de
Fr. 154 000.– pour la réalisation d’une route d’accès à la rue du Levant. Une réalisation qui s’avère nécessaire pour son côté pratique, mais dont il avait fallu, au préalable, lever différentes oppositions déposées durant la mise à l’enquête.
Enfin, fusion oblige, il fallait aussi se soucier de l’état actuel de la place de jeu sise en face du collège de Corcelles. Vétuste, usée, hors des normes en vigueur, cette installation doit être rénovée de même que le réaménagement du site doit être impérativement exécutés. Pour ce faire, un crédit d’un montant de Fr. 32 530.– a été facilement accordé.

Orbe: Le chauffage à distance est en chantier


Un projet attendu et écologique

Si, dans un premier temps, la mise en service de la centrale de chauffage à distance de Montchoisi était prévue pour l’automne 2018, en réalité les premiers kilowattheures ne seront disponibles qu’en automne 2019.
La construction vient de commencer avec près d’une année de retard, ce temps apparemment perdu a permis d’optimiser la construction et particulièrement son coût à hauteur de près de 10% du projet initial. A terme, la centrale produira 5 millions de kilowattheures de chaleur.
Avec ce projet VOénergies et la commune d’Orbe mettent en œuvre une politique énergétique ambitieuse: réduire la dépendance aux énergies fossiles.
En faisant appel aux plaquettes de bois fournies par le triage du Suchet, ce sont 80% de l’énergie nécessaire qui sont produits localement.

Et qui donc sera chauffé

Pour l’instant, et d’ici à 2020, en deux étapes le réseau atteindra une longueur de 1 800 m et couvrira une zone comprise entre les routes de Montcherand et Valeyres-sous-Rances.
La centrale est construite en priorité pour assurer le chauffage du nouvel EMS de la fondation Saphir, mais il ira bien au-delà, puisque les bâtiments communaux, en particulier les collèges, ainsi que des bâtiments privés seront alimentés par la chaleur de la centrale.

La pose des conduites destinées à relier les bâtiments situés dans le périmètre de la centrale est prévue pour ces prochaines semaines.