La Croix d’Or sans ses échafaudages.

Ballaigues: La Croix d’Or n’a plus d’échafaudages

Le président Jean-Luc Leresche a dirigé lundi soir une séance qui a débuté par l’assermentation d’une nouvelle conseillère, en remplacement d’Eric Jeanneret, démissionnaire. C’est Jacqueline Collet, sous-secrétaire et dernière des viennent ensuite ayant accepté de siéger, qui a pris sa place. Dans les communications municipales, le syndic Raphaël Darbellay a signalé que, selon les renseignements fournis par l’administration fiscale cantonale, les services du conseiller fédéral Ueli Maurer n’ont pas encore réussi à encaisser le retour français de l’impôt sur les frontaliers. Au plan des liquidités, la commune se retrouve donc dans la même situation qu’il y a quelques années, une somme d’environ 1.5 million de francs lui restant encore due à ce titre. La France avait honoré sa dette vers Noël, la dernière fois.

La Croix d’Or qui avance et Carpostal qui pétouille

La rénovation en profondeur de la Croix d’Or avance selon le rythme prévu, d’après les renseignements fournis par le Municipal Jean-François Faivre. Les travaux de carrelage de l’attique et de la cuisine devraient avoir lieu cette semaine encore. De même, les travaux de la future terrasse devraient eux aussi commencer. Une nouvelle terrasse qui gagnera environ 1.5 mètre par rapport à l’ancienne, en raison d’un mur qui au final n’avait pas de fondations. Du côté des navettes scolaires de Carpostal, on a encore réussi à laisser en rade des élèves ou, s’agissant des chauffeurs remplaçants, à ne pas connaître les arrêts de la ligne «complexe» Ballaigues – Vallorbe. Des élèves ont aussi terminé leur course à Yverdon-les-Bains… L’AscoVaBANo a pris les mesures nécessaires pour que le transporteur performe convenablement.
A relever que les deux navettes sont toujours confondues par les élèves qui ont été priés de prêter plus d’attention à celle qu’ils doivent emprunter, ceci pour éviter les confusions, selon les indications fournies par le municipal Christian Nyfenegger.

Sépultures et budget 2019

Le règlement des sépultures et du cimetière de la commune a fait l’objet d’un toilettage pour satisfaire aux exigences cantonales; il sera ainsi plus clair que l’ancienne version et plus adapté aux exigences actuelles.
Dans la foulée, le syndic Raphaël Darbellay a présenté le projet de budget pour l’année 2019, le premier depuis quelques exercices à présenter un excédent de charges. Excédent de l’ordre de Fr. 300 000.– sur un total de 6.4 millions. L’Exécutif a dû faire preuve de pessimisme, a expliqué le syndic, pour tenir compte des incertitudes liées à l’introduction de la RIE III cantonale.

Le Municipal Luiz De Souza (debout) a été fort sollicité.

Orbe: un budget 2019 modéré

L’ordre du jour de cette avant-dernière séance de l’année ne semblait pas très fourni. Toutefois, il a donné lieu à plusieurs interventions dans le domaine des questions à la Municipalité. Mais pour commencer, il est important de préciser que le taux d’imposition demeure inchangé à 77% du point d’impôt cantonal. Ensuite le préavis sur le budget 2019 laisse apparaître un déficit qui ne se monte qu’à Fr. 279 367.–. Comme l’a précisé le syndic Germond, tous les services ont veillé à ne pas commettre des dépenses particulières dans cette période délicate. En outre, la commune va bénéficier des retombées de la RIE III comme elle a envisagé de puiser dans ses réserves pour un montant d’un demi-million. Il est cependant trop tôt pour aller plus loin dans l’analyse puisque la commission des finances se réunira à plusieurs reprises pour se pencher sur ces prévisions comptables pour l’an prochain.

Foncière, PNV et Fleur de Lys

Henri Germond a informé le Conseil de la concrétisation prochaine de la compagnie «Foncière et industrielle du Nord vaudois SA». C’est le 13 novembre prochain que les actes seront signés par le conseil d’administration qu’il présidera, alors que le syndic de Sainte-Croix Franklin Thévenaz (représentant de l’ADNV) le secondera et que le notaire Olivier Bloch complétera ce triumvirat qui bénéficiera des services de Xavier Duquaine (secrétaire) et Mme Holzer de l’ADNV (comptabilité).

Il faut rappeler que le but de cette société est d’acheter des terrains industriels avec l’aide de l’Etat de Vaud, de l’Association de développement du Nord vaudois et des communes, afin d’accueillir des entreprises sans s’endetter. En outre, il a été dit que le budget pour Orbe de la Police du Nord vaudois a diminué de 4% pour atteindre 1,867 million. A propos de Fleur de Lys, la nouvelle convention n’est pas encore applicable, car elle n’a été signée que par 2 des 3 PPE qui régissent le quartier, pour un aménagement adéquat (jeux, arbres, etc.) d’un projet qui été avait mal ficelé à l’origine.

CCLO et garderies

Enfin, plusieurs conseillers ont posé des questions sur la constitution actuelle de la Commission Culturelle et des loisirs d’Orbe dans laquelle ne figure plus qu’une conseillère communale quand bien même la CCLO dépend beaucoup des deniers de la ville.
On s’est aussi interrogés sur le questionnaire que les communes de l’UCV ont reçu au sujet des crèches et qui diminue le nombre d’exigences tout en imposant certaines normes pour le bien-être et la garde de la petite enfance.