Articles

Couronnement des rois.

Montcherand: Les Volontaires en fête

Un village magnifiquement décoré par la jeunesse, Jean Rosset au rendez-vous et la convivialité à l’appel, la fête d’Abbaye ne pouvait être que belle.
Une animation de trois jours de réjouissances sous la houlette de Nicolas Chalet Abbé-Président. Fête de tir comme il se doit, avec celui des jeunes, des dames et de 88 membres sociétaires. Entre la prise des drapeaux, le couronnement des rois, les verrées, banquet, discours et cortège folklorique, un programme festif de belle tenue.

Résultat des tirs: 1er roi cible Abbaye, Eric Martin avec 351 points, 2e roi coup centré, Steve Martin avec un 97. 3e roi cible Jura (tir à prix) avec 793 points, Yvan Zwahlen et 4e roi à la cible Volontaires, Cédric Jeanmonod avec 781 points. Tir des dames, 1ère avec 391 points, Brigitte Valceschini, 2e Corinne Martin 368 points et 3e Annick Poget 365 points. Tir des enfants: 1er Lucas Manganel, 2e Eva Simon et 3e Pierrick Weber. Challenge Mousquetaire: François Viret. Dimanche, en fin de journée, le cortège folklorique a animé les rues du village et en soirée bal sous la cantine. Lundi, place aux réjouissances organisées par la jeunesse, avec la traditionnelle soupe aux pois offerte sans retenue. Des Pique-Raisinets heureux d’avoir vécu une belle fête,subtil bouquet du terroir.

Depuis la gauche, 1er roi Michael Troyon et Estelle, 2e roi Michel Petermann et Lola, 3e roi Heinz Schürch et Aurore, 4e roi Karim Vidmer et Adeline.

Valeyres-sous-Rances: des tirs, des rois et de la bonne humeur

C’est dans un village joliment décoré que les membres de l’Abbaye des Carabiniers ont vécu leur 173e fête de cette belle tradition.
Un programme festif de trois jours a permis aux 106 membres inscrits de vivre les concours de tir, participer au banquet et diverses verrées, ainsi qu’aux cortèges. Comme toutes sociétés d’Abbaye, le rituel fait partie des convenances, avec la sonnerie de la diane à 5 h., prise du drapeau et montée au stand de tir afin de permettre aux fins guidons de rivaliser. A Valeyres-sous-Rances, les doués de la gâchette sont nombreux, les résultats obtenus le démontrent. 17 h., arrivée au stand des reines emmenées par la fanfare de Vaulion, et de Pierre-Alain Conrad Abbé-président qui annonce les résultats des tirs et couronne les meilleurs.

A la cible d’Abbaye, 1er roi avec 454 points Michael Troyon, 2e roi au coup centré avec un 100 appuyé d’un 90 Michel Petermann, 3e roi avec 429 points Heinz Schürch et 4e roi au coup centré avec un 100 appuyé d’un 89 Karim Vidmer. Le tir à 50 mètres à la carabine 22 long rifle des enfants a vu chez les filles Léonore Bornand couronnée reine et chez les garçons Arnaud Niklaus couronné roi.

Cible «Âge du comité», soit le cumul de l’âge des membres du comité (306) que le tireur doit approcher le plus possible. Dans cet exercice aléatoire, deux tireurs ont réussi le tour de force de faire 306 points, Arthur Jaton et Sébastien Tréhan. La munition nécessaire pour cette joute festive se monte à 2700 cartouches tirées sur les trois cibles du programme.

Dans le cadre de la partie officielle, se sont exprimés Jacques Nicolet, Conseiller national, puis avec un fond de terroir bien vaudois et plein d’humour Corinne Tallichet-Blanc, syndique du village, et Jean-Philippe Décoppet Abbé-président de la société d’Abbaye invitée de Mathod. En fin d’après-midi, rentrée du drapeau et participation au traditionnel «Picoulet» devant le collège. La journée du dimanche et celle des enfants du lundi se terminent par le non moins traditionnel cortège.

L’Abergement: l’Abbaye des Chasseurs 1803 en liesse

Tout commence le mercredi, avec la fabrication des couronnes; jeudi on décore le sapin monumental de la Liberté au centre du village, vendredi a eu lieu le tir laser des enfants avec ouverture du caveau et, samedi, jour festif de tir. Après la sonnerie de la diane, assemblée à la salle de l’église où est admis le 54e membre de l’abbaye, Bertrand Lebeurier. Puis, moment d’émotion, Gilbert Jomini cède son bâton d’Abbé-président après dix ans de règne à son successeur Michel Brand. Gilbert Jomini a innové dans le déroulement de cette fête traditionnelle, avec l’animation de la journée du dimanche, actuellement le rallye pédestre par équipe à travers le village.

Médailles, couronnes et flonflons

Samedi, début des tirs dès 9 h., puis à 11 h. 30, pause apéro et repas des fins guidons, 17 h. 30, moment très attendu du couronnement des rois devant le noble sapin de la Liberté et avec l’accompagnement en musique de la fanfare La Lyre de Ballaigues. L’Abbé-président en verve énonce les résultats devant les membres alignés en rang d’oignons et un public émoustillé. A la cible société: 1er roi Cédric Jeanmonod 452 points, 2e roi Cédric Böhme avec un 100 appuyé d’un 81, 3e roi sur la cible Suchet, Patrick Grasset, 894 points et 4e roi Bruno Barbay 841 points.

Dans l’élan, récompense pour le tir laser des enfants et discours de Monique Salvi, syndique de l’Abergement, et d’Olivier Petermann, syndic de Lignerolle.
Fin de la partie officielle, on peut passer à la traditionnelle mise à l’américaine du sapin de la Liberté, et là, l’arbre prend toute sa valeur, il rivalise de prix avec le bois d’acajou pour atteindre à coup de petite monnaie le montant de Fr. 260.–. Après cet exercice de longue haleine, tout le monde est invité à prendre un apéritif de circonstance pour ensuite rejoindre la grande salle pour un repas. La soirée de se terminer par un bal aux sons de l’orchestre «Fandango».

Un rallye pédestre et ludique

Dimanche, place à l’effort physique, à la réflexion, et à l’habileté. Un parcours autour et à travers le village de l’Abergement, avec huit postes à visiter. Départ de la grande salle après s’être sustenté d’un café-croissant, puis approche d’un poste où il faut reconnaître différentes feuilles d’arbres et autres plantes. Plus loin, il faut de l’adresse pour faire tomber trois bouchons au moyen d’un pistolet à eau, les yeux bandés. Ailleurs, le but est de mettre en place le plus rapidement possible un jeu de domino. Ce sont 14 équipes qui ont rivalisé dans ces joutes sympathiques et qui ont rejoint la grande salle pour y apprécier les grillades préparées à leur intention.

Les enfants médaillés.

Montcherand: les Volontaires ont fait feu

Trois jours de liesse, trois jours de beau et chaud et trois jours de retrouvailles conviviales pour les festivités bisannuelles de l’Abbaye des Volontaires de Montcherand.

Déjà mercredi et jeudi, en fin de journée, les amateurs d’amitié étaient conviés au caveau de la jeunesse installé chez le syndic. Vendredi, tir des dames et de ceux que cela arrange. Samedi à l’aurore, sonnerie de la diane puis prise des drapeaux, et de monter en cortège à la cantine dans un village joliment décoré pour vivre l’assemblée statutaire. Le reste de la journée est dévolu aux tirs où pas moins de 150 fins guidons (45 dames et 91 messieurs) se sont concentrés de manière à obtenir les lauriers.

Fin d’après-midi, place aux couronnements des rois et énoncé des résultats par Etienne Weber Abbé-Président: premier roi cible société, Clément Brunner avec 347 points, deuxième roi, Cédric Jeanmonod 100 points au coup centré, troisième roi cible Volontaires: Gilles Chevallier 502 points appui 96, quatrième Roi cible Jura: Yvan Kaenel avec 781 points, première du tir des dames: Catherine Hostetler avec 379 points et premier du tir enfants: Julien Gaillard.

Dans l’élan d’euphorie du couronnement, toute l’aimable assemblée réunie sur la place a pu suivre la fanfare pour se rendre aux verrées en l’honneur des rois.

Dimanche, après la prise des drapeaux, culte, verrée des challenges et de l’Abbé, place au banquet et partie officielle. Suite à l’étuve de la cantine, prise d’air en cortège pour la rentrée des drapeaux et le déroulement animé, voire humide, du cortège «humo-folklorique» à travers le village. Et, la fin des festivités par l’offre apéritive de la commune à la cantine et du bal avec «Les Galériens».

Rois et reines avant le déluge.

Baulmes: entre les gouttes!

Tous les deux ans, les organisateurs de l’Abbaye ne ménagent pas leurs efforts pour apporter, grâce aux festivités, de la joie et de la bonne humeur aux Baulmérans d’ici et d’ailleurs. La fête, extrêmement variée, apporte son lot de satisfaction à chacun en commençant par les concours de tir pour les fins guidons, les repas pour les gourmets, les défilés pour ceux qui aiment marcher au pas, les bals pour les danseurs et les manèges pour les plus jeunes.

Les temps changent, les traditions restent

Si la manifestation n’est plus aussi populaire qu’il y a quelques lustres, les personnes qui y participent profitent de ces beaux moments d’échanges et de retrouvailles. Le cortège folklorique et humoristique n’est peut-être plus aussi imposant qu’avant, mais on reconnaît aux membres des sociétés qui ont préparé les chars ou les groupes un savoir-faire et une envie de plaire.

Désignation des rois

Quatre cibles étaient proposées aux tireurs, et les rois suivants ont été désignés: Alexandre Scramoncin a été sacré 1er roi à la cible société (au total des points) devant Daniel Jaccaud (au coup centré). A la cible Bonheur, c’est l’Abbé Président de la société, Marc von Ow, qui est devenu roi grâce à un impact sur le 100 de la cible. A la cible Contornet, Marc-Etienne Deriaz a également obtenu un 100. Sur la difficile cible Fantaisie, le plus habile a été Michel Roethlisberger qui a réussi un total de 413 points sur 500.

Lors du banquet du dimanche, Laurent Dubuis a été sacré roi de la fête en obtenant le meilleur total à l’addition de toutes les cibles.

Précisons encore que les plus jeunes ont pu s’exercer au tir à 50 mètres à la carabine 22 long rifle; Marion Urfer et Lancelot Conod s’y sont montrés les plus adroits.

L’abbé président Bernard Randin remet la médaille et le diplôme de membre d’honneur à Georges Süri.

Orbe : on cherche reines

L’abbé président Bernard Randin remet la médaille et le diplôme de membre d’honneur à Georges Süri.

L’abbé président Bernard Randin remet la médaille et le diplôme de membre d’honneur à Georges Süri.

La société de l’Abbaye d’Orbe prépare sa fête des 28, 29 et 30 août de cette année. L’assemblée n’a pas enregistré de nouveaux membres, mais le thème de la fête a été dévoilé.

Ce sera «les métiers d’ici et d’ailleurs». Thème large qui permet de faire revire de vieux métiers perdus ou de faire parler sa créativité avec les nouveaux. C’est aussi l’occasion de voyager un peu. Un jury, dont la composition est tenue secrète, a été nommé pour décerner trois prix du cortège, qui seront offerts par la SICUP.

Pour la préparation de la fête, Christian Mojonnier a rappelé qu’il reste encore une date pour la confection des roses, le 22 mars, et que la cueillette du buis se fera le samedi 21 août (rdv 7 h. 30 à la gare). La confection des guirlandes se fera le dimanche 22 août dès 9h. au chemin de l’Etraz 17 et la pose des guirlandes se fera depuis le carrefour Tournelle – Pierre-Viret dès 19 h. le vendredi 27 août.

Les bénévoles sont les bienvenus.

Concernant les tirs, cette année des FASS 90 seront mis à disposition au stand de Valeyres, où il sera servi des grillades le samedi à midi.
Il manque encore quelques reines. Avis aux demoiselles, être reine est l’occasion de vivre la fête de l’intérieur et de passer un week-end inoubliable avec les rois, les gardes d’honneur et tous les participants du cortège. La garde d’honneur recrute également des jeunes gens pour porter costume et fusil durant le cortège et lui donner encore plus d’allure.

Pour le cortège, les divers quartiers d’Orbe sont invités à s’organiser pour participer au cortège en faisant un char ou en proposant toutes sortes d’idées originales.

Hormis la constitution d’une commission pour réviser les statuts, l’assemblée a pris la décision de rendre gratuite la finance d’inscription à la société pour les jeunes de moins de 25 ans.

A la fin de la séance, l’abbé-président remit la médaille de membre d’honneur à Georges Süri pour les 25 années passées au conseil de l’Abbaye.

Vivement cet été pour qu’Orbe se drape des couleurs de l’Abbaye, et que la fête soit belle.

Photo Frédéric Richard

Contact pour la décoration: C. Mojonnier 024 442 92 30
Contact pour le cortège: J.-P. Grandjean 078 855 91 99
Contact pour les tirs et les reines: J.-M. Magnenat 078 629 35 79
Contact pour la garde d’honneur F. Richard 079 358 34 39

Combats à l’Abergement