Articles

Jessica Garcia était très sollicitée par les enfants.

Orbe – Passeport vacances

Quand tout va bien

Lors du dernier jour, après avoir ingurgité la lasagne du chef cuisinier de la semaine, Amadeu Lobo, les 288 participants à cette édition 2018 ne manquaient pas de dire leur satisfaction. A l’heure du bilan, les préférences étaient variées. Ludivine a aimé découvrir certaines disciplines de l’athlétisme comme les sauts en hauteur et longueur et envisage de reprendre la compétition qu’elle avait abandonnée. Cora a apprécié l’éducation canine, mais elle n’aura pas l’opportunité de dresser un chien car son papa est allergique aux poils de cet animal. Dany et Yohana se sont bien amusés au karting et lors du laser Game. La pisciculture a retenu l’attention de Deyan. Plus jeune, Abel, a côtoyé avec bonheur les tortues comme il a suivi avec attention la confection d’un fromage d’alpage. S’il n’y a eu que très peu de pépins, un accompagnant du dernier jour nous racontait qu’il était arrivé avec son équipe au Chalottet (en-dessus des Charbonnières) où on ne l’attendait pas (puisque le sujet a fait l’objet de deux déplacements). Le propriétaire n’avait pas remarqué qu’il recevrait du monde le mardi et le vendredi. Toutefois, la visite a tout de même eu lieu grâce à sa bonne volonté.

Des nouveautés intéressantes

Jessica Garcia ne cachait pas sa satisfaction au terme de cette semaine. Toutes les nouvelles animations ont enrichi le programme. Que ce soit la visite de la Ferme du Joran, la radio du Nord vaudois avec Yago, le Jedi (personnages de Star Wars), le Yoga ainsi que la Cheyenne Aventure qui a emmené les enfants vivre dans la nature, à marcher dans une rivière, de tirer à l’arc, à dormir dans un tipi du côté de Gletterens (Fribourg) après avoir préparé et mangé des grillades. Elle souhaitait mettre en évidence la participation du cinéma Urba, qui a diffusé une animation et offert une entrée à chacun des 288 participants. Idem pour le comité de la Piscine d’Orbe qui a donné accès à ses bassins durant les cinq jours du passeport. La vice-présidente du PV voulait aussi remercier les 60 bénévoles tout comme elle soulignait la participation de l’association Farafina solidarité Afrique qui a organisé le repas de soutien des bénévoles et organisateurs sur la place du Château. On notera enfin que la participation de la Protection Civile a facilité grandement l’organisation de cette semaine de distractions pour les 8-12 ans.

Sur la Vaudoise

Orbe: en locomotive jusqu’à Genève

Sur la Vaudoise

Sur la Vaudoise

Passeport-vacances

Le bilan de l’édition 2012 de cette semaine de distractions pour les jeunes se révèle positif. Non seulement il a réuni 230 participants mais les plus âgés ont eu la chance de se confronter à la vie professionnelle en effectuant quelques stages originaux (Pass-horizons). On citera en particulier les 3 privilégiés qui ont accompagné un pilote de locomotive d’Yverdon à Genève et retour dans la cabine de conduite. D’autres ont eu la chance d’assister un vétérinaire, un dentiste, une responsable d’économie familiale, du personnel du CMS ainsi que des métiers plus traditionnels comme une cuisine de restaurant ou des boulangeries/pâtisseries. Les organisateurs leur avaient aussi réservé une visite au Laser Games de Lausanne ou une descente en luge d’été dans le Val de Travers.

La Vaudoise fait des siennes

Les plus jeunes ont aussi bénéficié d’attractions nouvelles comme le cours de cuisine de Monique Brönimann qui leur a permis de concocter deux goûters pour des pensionnaires de l’EMS du Nozon et du Verger d’Orbe. Certains sont allés au Palais Fédéral avec Daisy Nicolet, se sont amusés dans les arbres du parc de Payerne ou ont joué au bowling.

Si cette année la sortie sur la Vaudoise a eu lieu comme prévu, les vagues ont créé quelques ennuis stomacaux au point qu’Anne-Marie Duperret (responsable du bricolage) en a perdu ses lunettes de soleil au fond de l’eau et que Marion Ferrari a été malade d’un bout à l’autre de la promenade sur le Léman. On relèvera aussi que des jeunes ont pu aller rouler sur le vélodrome de l’Union Cycliste Internationale à Aigle.

Bien mieux qu’Yverdon

A l’heure de faire le bilan, Marion et Roberto Ferrari soulignent d’abord que le beau temps a été au rendez-vous et qu’aucun accident ne s’est produit. Ils aimeraient remercier tous ceux qui se sont mis à disposition pour accompagner les différents groupes comme les mamans qui ont transporté des gosses. Comme chaque année, ils ont pu compter sur l’appui de la PCi (Protection Civile) et sur les bus du Vélo Club et de la Maison des Jeunes. L’organisation de ce passeport-vacances a été parfaite et l’on doit remercier tous ceux qui ont contribué à cette réussite, en particulier la famille Ferrari qui s’emploie sans compter pour faire plaisir aux enfants de la région d’Orbe.

Tâche d’autant plus méritoire que la ville d’Yverdon n’a pas pu mettre sur pied pareille manifestation, faute de trouver des organisateurs. Une semaine qui peut aussi se dérouler grâce à la participation financière des communes en fonction de la participation de leurs enfants et de quelques sponsors appréciés.

De g. à dr. : Cathy Richard-Grobetty, Marie-Louise Cantillo, Annemarie Duperrex, Monique Broenimann, Françoise Cattin, Jean-François Nicolet.

Toujours aussi nombreux

De g. à dr. : Cathy Richard-Grobetty, Marie-Louise Cantillo, Annemarie Duperrex, Monique Broenimann, Françoise Cattin, Jean-François Nicolet.

De g. à dr. : Cathy Richard-Grobetty, Marie-Louise Cantillo, Annemarie Duperrex, Monique Broenimann, Françoise Cattin, Jean-François Nicolet.

Ils étaient 343 sur la ligne de départ du passeport-vacances d’Orbe, occupés cinq jours durant par un programme qui leur proposait 140 activités différentes.

Les nouveautés ne manquaient pas lors de cette 27ème édition. Pour commencer, à l’atelier de bricolage, Annemarie Duperrex a succédé à Mireille Deriaz et la cuisine était tenue parfaitement  par deux autres citoyennes de Chavornay, Monique Broenimann et Marie-Louise Cantillo.

Beau temps

Au niveau des activités, l’invitation de l’Université de Lausanne, autour de la police scientifique, a séduit les participants comme le golf ou l’Ecurie sans oublier Juraparc et les deux petits oursons, bien dociles. Le poste d’aiguillage de la Gare CFF de Lausanne a fait l’objet d’un intérêt particulier chez les jeunes.

Lors de la visite du musée CIMA à Sainte Croix, les enfants ont pu fabriquer un petit mouvement dit mucheesse. Inutile de dire que le beau temps qui a régné pendant la semaine dernière a permis à ceux qui avaient choisi l’aviation ou le vol libre de vivre de bons moments.

Merci Françoise

Cette édition s’est avérée de bonne cuvée. Les participants ont été polis, calmes et détendus, ne provoquant aucun souci aux personnes qui ont eu la bonté de les accompagner. C’est dans le domaine des transports, que les responsables, Cathy Richard en tête, ont eu quelques soucis par manque de véhicules mais tout a fini par s’arranger.

Si bien que l’équipe du Passeport-vacances aimerait remercier tous ceux qui ont contribué à la réussite de l’opération, en particulier à Françoise Cattin qui a décidé de se retirer après vingt-et-un ans d’activité.

Pas cher

Un mot encore à propos de celles et ceux qui trouvent le coût du passeport élevé (Fr. 50.–). Il faut savoir que la mise en place doit être professionnalisée afin d’éviter les couacs, que les activités ne sont que rarement gratuites, certains transports non plus (bus et train) et que les enfants ont aussi bénéficié d’un petit repas de clôture.

Tout en ajoutant que pendant cette semaine, les jeunes peuvent entrer gratuitement à la piscine, il en va de même dans le transport entre Orbe et Chavornay et qu’ils peuvent accéder à la bibliothèque durant toutes les vacances d’été.

Il faut enfin préciser que les communes participent au financement du Passeport-vacances pour une activité qu’elles considèrent comme indispensable.

Photo Sylvie Troyon

Catherine Richard-Grobéty.

Orbe : passeport-vacances, du nouveau

Catherine Richard-Grobéty.

Catherine Richard-Grobéty.

A la suite de la démission de Mireille et Willy Dériaz, il a été nécessaire de repenser l’organisation du passeport-vacances d’Orbe, qui a réuni 355 enfants lors de la première semaine des vacances d’été 2009.

Catherine Richard-Grobéty a accepté de reprendre le flambeau, en créant un comité, s’inspirant de l’exemple de Vallorbe, un système qui est en place depuis plusieurs années, sous la houlette de Corinne Uldry et de son équipe.

Ainsi, Françoise Cattin demeure à disposition et s’occupera des transports. Jean-François Nicolet (Rances) se chargera de tous les problèmes d’organisation, par le truchement de l’informatique, et procédera à la création d’un site. Anne-Marie Duperrex (Chavornay et professeur d’allemand au collège de Chantemerle) prendra le relais au niveau du bricolage.

Quant à la cuisine, elle sera concoctée par Monique Brönimann et Marie-Louise Cantillo (Chavornay), qui ont fait valoir leurs talents lors du stage cycliste, organisé par les écoles et Gilbert Lobsiger, l’été dernier. Nicolas Frey lui servira de support en matière informatique. Plusieurs autres personnes donneront des coups de main spontanés afin de soulager Cathy Richard.

Ce nouveau comité devrait permettre de mieux répartir les tâches d’un passeport-vacances, qui offre près de 150 activités aux jeunes de la région, puisque des enfants de Vuiteboeuf à Vaulion participent au PVO, en passant par Chavornay et Lignerolle. La nouvelle responsable relève qu’un bel enthousiasme anime son comité qui a trouvé rapidement sa cohésion.

Du 5 au 9 juillet 2010

Après des années difficiles en matière financière, le passeport-vacances a retrouvé un équilibre. Le dernier exercice comptable a permis de dégager un bénéfice qui permet à l’organisation de pouvoir compter sur une réserve qui avait disparu avec le temps.

L’apport de sponsors a notamment permis cet équilibre financier. Les communes participent également au financement de l’entreprise, en payant cinquante francs par participant de leur localité. Une somme égale est payée par les parents des enfants, ce qui leur permettra de choisir une activité par jour, du 5 au 9 juillet prochain.

Une brocante sera également mise sur pied par la famille Dériaz et aura pour cadre le Casino à la veille du passeport-vacances, le samedi 3 juillet.

Au chapitre des nouveautés, les ados pourront aller visiter l’Eprouvette à l’Uni de Lausanne qui s’occupe de recherches en matière de police scientifique. Ou faire une sortie à moto avec des membres du TCS, ou s’initier au golf du Brésil à Bavois, ou visiter un bateau de la CGN.

En outre, le cirque Z’articirque devrait faire halte au Puisoir. Et puis Daisy Nicolet, comme à son habitude, proposera trois balades. A Genève, pour visiter Cointrin et la Télévision Suisse Romande.

A Broc, pour voir la fabrication du chocolat ou enfin sur la Riviera, avec l’Alimentarium et le Château de Chillon.

Photo Pierre Mercier

Passeport vacances d’Orbe et environs 2009

Un beau rassemblement pour la journée de clôture

Un beau rassemblement pour la journée de clôture

Cette année encore, le passeport vacances affichait complet et grande satisfaction

C’est donc cent-quarante activités qui se sont déroulées tout au long de la semaine passée, avec une fréquentation de trois cent cinquante- huit participants, entourés d’une cinquantaine de bénévoles.

Les bénévoles

Eh bien justement, parlons-en des bénévoles. A l’heure où l’on parle avec ardeur d’une journée à horaire continu de l’écolier, de la loi sur l’accueil de jour des enfants, des unités d’accueil de la petite enfance, et du coût de toutes ces infrastructures, c’est un bonheur de voir ces personnes qui n’hésitent pas à donner de leur temps et de leur patience pour les «petits» de cette région.

Il est peut-être maladroit de ne citer que quelques noms, mais que chacun se sente remercié par ces quelques lignes. La famille Deriaz avec Mireille, Caroline et Willy, Catherine Richard Grobety, les membres de la protection civile et tous les autres, ont mis toute leur énergie pour que tout se passe au mieux, et heureusement, sans accident.

Alors un grand merci à tous pour votre magnifique engagement.

Les enfants

Que ce soit les mains pleines d’argile ou de farine, derrière un stand de brocante au marché ou encore de retour d’une visite d’un château ou du tropiquarium, je n’ai vu que des sourires satisfaits et des enfants enchantés de leurs activités.

Et de plus, faisant preuve d’un fair-play magnifique. Alors à l’année prochaine et bravo.

Photo Sylvie Troyon