Articles

Rémy Cand, syndic, entouré de Jean-Luc Stäubli à gauche qui reprendra le poste de municipal d’Olivier Crausaz à droite.

Rances: Election, haut la main !

Dimanche dernier, au terme du premier tour, les dés étaient jetés. Jean-Luc Stäubli était élu avec 162 voix, contre 54 pour son concurrent, Alain Biolley. Le nouveau municipal sera un atout pour la commune de par son expérience professionnelle. Boursier communal à Chavornay, il a déjà une bonne vision de la vie villageoise étant en contact au quotidien avec les autorités locales et ses habitants. Surpris par le résultat des élections, il ne se considère pas comme une figure populaire parmi les habitants de Rances.

Par contre au niveau communal, il s’est investi dans la vie politique au sein du Conseil dès son emménagement dans la région, il y a quatorze ans. Jean-Luc Stäubli se réjouit de relever ce challenge, d’œuvrer et de défendre dans la mesure du possible les intérêts de la population tout en jonglant avec les directives drastiques du canton. Il a été très vite mis dans le bain avec la première séance mardi passé où son dicastère lui a été attribué, pas encore connu du public, mais sans grande révolution selon les dires du syndic, Rémy Cand.