Articles

Le nouveau Conseil d’administration : Philippe Conus, André Guillet, David Käser, Geneviève Gassmann, Fabian Pellaux, Gilles Deriaz le nouveau président, Jacky Cretegny et Corinne Martin.

Région, Agriculture: changement de président

Lors de la 8e assemblée générale de Landi Nord Vaudois Venoge SA, le bilan de l’année a montré une coopérative en progression. Dans le chiffre d’affaires 2017, de KCHF 44 112, 42% vient du commerce de détail, 26% du commerce agricole et 25% des céréales. Ce chiffre d’affaires est en hausse de 8% par rapport à 2016.

Christophe Grand, directeur, s’est montré heureux de la décision de l’entreprise Zweifel de choisir dorénavant de l’huile de colza HOLL suisse pour ses chips. Le temps sec a accéléré la maturité des céréales et les moissons ont débuté vers le 21 juin avec l’orge. Olivier Agassis, responsable silos et sécurité, et son équipe, ont reçu 22 380 t. de céréales. Il n’y a heureusement pas eu de blé germé.
Trois personnes ont quitté le Conseil d’administration, MM. Henri Vallotton, président, Didier Kunkler et Patrick Grin. Les trois personnes proposées par le CA ont été acceptées avec des applaudissements chaleureux. Il s’agit de Corinne Martin, David Käser et Fabian Pellaux. Le nouveau président élu est Gilles Deriaz de Baulmes.

Un regroupement des centres collecteurs est mis sur pied sous le nom de Vaud Céréales SA. L’Omnibus y reviendra ultérieurement.
L’assemblée s’est terminée sur quelques bémols avec les Conseillers nationaux qui luttent pour faire entendre la voix des agriculteurs à Berne.

Merci président
C’est avec une émotion certaine que le directeur, Christophe Grand, a remercié Henri Vallotton, qui quitte le Conseil d’administration après 19 ans de présidence. Ce dernier était vice-président et a repris ce rôle au pied levé, lors d’une assemblée générale de la Société d’Agriculture d’Orbe et Environs, qui l’a ensuite élu président. Puis il a géré la création de la Société d’Agriculture Jura Nord vaudois. En 2010, cette entité s’est regroupée avec la Sté d’agriculture de Baulmes et celle de la Venoge pour devenir Landi Nord vaudois Venoge SA.

Henri Vallotton a participé à la création du nouveau magasin d’Orbe, puis celui d’Yverdon et enfin celui de Cossonay, qui remplace Penthalaz. Il a accompagné l’achat, par fenaco, des silos André à Chavornay et de leur transformation en centre collecteur.

L’année dernière la maison mère fenaco a également racheté le site des Grands Moulins de Cossonay et exploité le site des Moulins Rod à Orbe. Il a également fait partie du comité régional de fenaco pendant 10 ans et été délégué à l’Union Suisse des Paysans. Il quitte la présidence sereinement sachant que le nouveau Conseil d’administration va poursuivre la mission pour le futur des agriculteurs.

Henri Vallotton remet le cadeau à Jean-Philippe Duruz.

Landi Nord Vaudois: la coopérative se porte bien

Henri Vallotton remet le cadeau à Jean-Philippe Duruz.

Henri Vallotton remet le cadeau à Jean-Philippe Duruz.

Les quelque 50 personnes réunies en assemblée générale à Cossonay ce dernier jeudi ont apprécié les résultats positifs pour l’année 2012. Sous la présidence de Henri Vallotton, les différents rapports ont montré les qualités de la coopérative et également les problèmes à rectifier.

Landi

Cette coopérative regroupant les magasins de Penthalaz, Orbe et Yverdon et leurs silos plus ceux de Renens et Vallorbe est une société «fille» de fenaco. Au niveau suisse, cette entreprise compte 13 000 collaborateurs et forme 900 apprentis. L’année 2012 a vu, suite à une météo défavorable, une récolte de céréales de moins 10 % par rapport à 2011 qui était une année record.

Céréales

Les meuniers souhaitent pouvoir acheter des céréales à un taux de protéine de 13.8 %, alors qu’il est, dans la région, entre 10 et 17 %. Des études sont faites actuellement et des échantillons ont été prélevés en 2012, afin de trouver à quoi sont dues ces différences, quelle variété est la meilleure et pour tenter de régulariser le taux. Une soirée d’informations sera donnée aux céréaliers le 13 juin à Agiez par Dario Fossati, un remarquable généticien.

Du pain

Dans les rapports faits par Daniel Develey, Christophe Grand et Olivier Agassis, on peut malheureusement constater que la population augmente et que la production indigène de céréales baisse au profit des prairies artificielles.
Les importations étrangères, par exemple de pain précuit, s’il est alléchant par son odeur dans le magasin, se révèlent venir en partie de Pologne ou d’ailleurs. Dans certaines grandes surfaces, le pain carré vient de partout sauf de Suisse. Ce n’est pas pour encourager les producteurs, mais il appartient au consommateur de faire son choix en connaissance de cause.

31 ans au service de Landi

Jean-Philippe Duruz a quitté officiellement la Landi en 2012. Son domaine étant devenu trop petit à Pomy, il avait été engagé comme chauffeur-livreur en mai 1981 par Eddy-Jacques Roy, gérant de l’UCAR à l’époque. Puis il a fait son permis poids lourds et enfin celui de clarkiste. Il a livré dans toute la Suisse romande puis a repris la place de chef de dépôt à la suite de Richard Besuchet. Il a dû se mettre à l’informatique très tôt, mais s’en est arrangé comme des clients d’ailleurs. La direction lui a transmis un cadeau et lui a souhaité une belle retraite (tout en venant encore au secteur agricole donner un coup de main de temps en temps).

Photo Marianne Kurth

Werner Kuert, chef département et Olivier Delay, conseiller technique, tous deux travaillent pour Fenaco dans la production végétale, avec l’agriculteur Eric Pavillard d’Orny.

Orny: un laboratoire en plein air

Werner Kuert, chef département et Olivier Delay, conseiller technique, tous deux travaillent pour Fenaco dans la production végétale,  avec l’agriculteur Eric Pavillard d’Orny.

Werner Kuert, chef département et Olivier Delay, conseiller technique, tous deux travaillent pour Fenaco dans la production végétale, avec l’agriculteur Eric Pavillard d’Orny.

La plate-forme de démonstration de blés et d’orges d’automne est bientôt prête à recevoir les visiteurs.

Cette année, la plate-forme d’essais variétaux et culturaux Landi a été installée sur le domaine de Eric et Gaël Pavillard à Orny. Pour l’agriculteur, cela implique des contraintes inhabituelles, afin de mener à terme et dans les règles les différentes cultures. Mais la famille Pavillard joue le jeu, car elle sait que c’est seulement grâce à de tels essais que les semences montrent leurs possibilités ou leurs défauts.

6,8 hectares

En septembre et octobre 2011, dix variétés d’orges ont été semées sur 2,2 ha et 23 variétés de blés sur 4,6 ha. Avec les conseils de la production végétale Fenaco, les plantes ont été choyées et actuellement, alors que les orges ont épié et que les blés ont mis leurs dernières feuilles, les essais montrent déjà de fortes différences.

Le but de cette plate-forme d’essais est de tirer un enseignement sur l’évolution des plantes avec soins (fongicides et régulateurs) ou sans. Sur certaines variétés, on a constaté de gros dégâts dus au gel de cet hiver, mais d’autres ont montré une belle résistance.

Visites sur place

Les cultivateurs intéressés pourront découvrir la plate-forme le 13 juin 2012 avec des visites guidées par les professionnels. Ceux-ci leur expliqueront les qualités ou les problèmes que l’on peut déjà constater. Mais les essais ne seront pas terminés ce jour-là. En effet, les céréales seront suivies jusqu’à la récolte et aux analyses des grains, qui permettront une appréciation plus poussée des différentes variétés.

Puis, avant le choix définitif des semences pour 2013, il faudra encore prendre connaissance de la demande des meuniers et des transformateurs. En attendant, laissons Dame Nature agir et espérons de beaux grains pour une bonne alimentation.

Photo Marianne Kurth

Guy Parmelin, conseiller national et vice-président romand de fenaco, Daniel Develey, directeur et Henri Vallotton, président du conseil d’administration de la SA.

Faire du blé, mais surtout du colza

Guy Parmelin, conseiller national et vice-président romand de fenaco, Daniel Develey, directeur et Henri Vallotton, président du conseil d’administration de la SA.

Guy Parmelin, conseiller national et vice-président romand de fenaco, Daniel Develey, directeur et Henri Vallotton, président du conseil d’administration de la SA.

Landi Nord vaudois-Venoge SA

Le résultat du premier exercice de cette nouvelle société peut être qualifié de très bon, selon la première assemblée générale qui s’est tenue le 14 avril à Cossonay. Le chiffre d’affaires se divise en 4 parties principales: 34.7% pour le commerce de détail, 30% le secteur agricole, 23% les céréales et 11% les carburants.

Secteur AGRO

Christophe Grand, responsable de ce secteur, a expliqué les diverses activités. Par exemple, dans la vente des semences, le blé Claro (Top) a dépassé le Siala et l’Impression (III) et Caphorn sont en nette diminution. Le Manhattan (Biscuit) et le seigle Palazzo sont plus ou moins stables. Les cultures de pommes de terre sont en recul dans la région, malgré la demande. Le manque d’eau du mois de juillet a divisé les rendements par deux et des soucis de teneur en amidon sont apparus.

Céréales

Les silotiers de Chavornay-Orbe, Bussigny et Yverdon ont recueilli 20 140 tonnes de céréales, soit 16% de moins qu’en 2009, dont 11 718 de céréales panifiables, 3 527 d’oléagineux et 4 892 de fourragères. Le mauvais temps du mois d’août a influencé le rendement à la baisse. La culture du colza convient bien au climat de Suisse romande et les cultivateurs pourraient en produire plus.

Il est difficile d’organiser les récoltes et l’on sait que plus de 250 000 t. d’orge, de blé fourrager et de maïs sont importées chaque année, alors qu’ils pourraient être produits sur le territoire suisse. Les silos de Renens et d’Yverdon vont bientôt être fermés et les productions seront acheminées sur Chavornay-Orbe. Un système d’indemnisation est à l’étude pour le transport.

Win-Win

Afin de jouer gagnant-gagnant, la société souhaite maintenir un outil de travail performant comme la construction d’un nouveau magasin à Yverdon car l’actuel est devenu trop petit pour répondre à la demande régionale. Divers travaux sont également prévus sur Orbe et Chavornay.

Photo Marianne Kurth