Articles

Raphaël Darbellay (syndic de Ballaigues), Myriam Schertenleib (municipale d’Orbe), Christian Künze (syndic de Chavornay), Thierry Dietrich (syndic de Sergey) et Didier Lombardet (municipal de Chavornay).

Bavois: capitale d’un jour des communes vaudoises, et rendez-vous incontournable des édiles communaux

Dès 7 h. 30, les amateurs de petit-déjeuner arrivent à la 109e assemblée générale de l’Union des Communes Vaudoises. Avant 9 h. la majorité est partie à la découverte de l’une des treize activités concoctées par les organisateurs. Les autres se pressent dans la grande salle et son annexe, c’est le moment de l’assemblée générale de l’UCV que préside Claudine Wyssa.

Thierry Salzmann, le syndic bavoisan, y présente sa commune et ne manque pas de s’interroger sur «ziza», la stratégie cantonale de gestion des zones d’activités qui prétérite les petites communes. La présidente de l’UCV, elle aussi, s’en prend aux autorités cantonales, à leur attitude face aux soucis financiers générés par l’introduction anticipée de la RIE III. Les communes ont aidé le canton à retrouver une belle santé financière, il est venu le temps du retour des choses. Nuria Gorrite, la présidente du Conseil d’Etat, a rappelé les mesures annoncées trois jours plus tôt et la nécessité de mettre en place une plateforme d’échanges pour aborder globalement les problèmes communes-canton. Les sentiments des édiles communaux restent partagés sur l’efficacité de cette stratégie.

Et passons à la fête

L’incontournable apéro, prétexte aux rencontres et discussions politiques, est suivi du repas pour les 1740 participants. Dès 16 h., Olivier Agassiz, le président de l’organisation, son équipe, et les sociétés locales ont organisé un accueil festif et musical dans dix lieux aménagés et décorés, ouverts à tous. Ils sont venus nombreux, ils sont restés longtemps, la fête était réussie.

Mosaïques romaines d'Orbe

Des idées? Vous les trouverez au Musée!

Mosaïques romaines d'Orbe

Mosaïques romaines d'Orbe

C’est sous ce slogan général que se déroulera dimanche 12 mai la Journée internationale des Musées. À cette occasion, un certain nombre de musées et de lieux de culture de la région ont préparé des programmes spéciaux à l’attention du public. S’agissant plus particulièrement de l’ancien district d’Orbe, le Musée du fer et du chemin de fer à Vallorbe et le Fort de Pré-Giroud participent à l’opération, de même que le Bourg de Romainmôtier. À Vallorbe, le Fort de Pré-Giroud organisera des visites guidées à partir de 11 h. Plus bas, les forgeronnes et forgerons seront à pied d’œuvre pour faire découvrir ou redécouvrir la magie du feu.

À Romainmôtier, le Musée de la Grange de la Dîme sera gratuit pour tous. Le film en images de synthèse sur l’histoire du lieu sera projeté, et nouveauté pour 2013, un «Tour du Bourg» sera organisé de 14 h. à 16 h., qui permettra aux visiteurs de connaître par le menu les anecdotes et les histoires les plus diverses que leur raconteront les vieilles pierres à l’aide de guides qui connaissent tout ou presque sur ce haut lieu de culture et de spiritualité. Plus bas, les Mosaïques romaines seront également ouvertes à Orbe.

Plus loin

Pour celles et ceux qui voudraient aller plus loin, le Musée d’Yverdon sera lui aussi ouvert gratuitement au public, qui pourra entre autres y découvrir les récits et souvenirs d’Yverdonnois issus de l’immigration, ceci en collaboration, comme depuis 4 ans, avec des représentants de la Commission consultative Suisse-Immigrés. À la Maison d’Ailleurs, Marc Atallah a décidé de faire venir les idées au Musée, et organisera sur ce thème une ou deux visites pour lesquelles chacun pourra expliquer non pas ce que le Musée lui apporte, mais ce qu’il peut apporter au Musée. Une démarche pour le moins originale.

À ne pas oublier non plus le CIMA à Sainte-Croix, le Musée des Arts et Sciences et le Musée Baud à un prix unique englobant les trois visites, ou encore les visites Passe-Murailles au Château de Grandson et son Musée de l’automobile. L’offre muséale est très riche dans la région. S’en offrir une ou plusieurs petites tranches à l’occasion de cette journée est donc une chance à ne pas rater.

Photo Olivier Gfeller

Atelier collage

Baulmes: la bibliothèque ouvre grand ses portes

Atelier collage

Atelier collage

Ce 2 février dans le cadre du «samedi des bibliothèques vaudoises» plus de 40 d’entre elles ont décliné le thème du monde des couleurs dans le canton. Baulmes était de la partie. C’est la deuxième édition d’une telle manifestation visant à la promotion des bibliothèques.

La bibliothèque de Baulmes en quelques mots

Elle est nichée dans l’ancienne chapelle de l’église libre depuis 1995. L’endroit a un charme fou! Publique et dépendante de la commune, elle répertorie plus de 8000 documents, dont de très beaux vieux ouvrages. Elle passera au prêt informatisé cet été 2013. A sa tête un comité de cinq personnes, Mmes Cuendet, Joseph, Mattei et Ravussin ainsi que M. Cachemaille. Ce sont ces derniers qui ont organisé avec succès cette matinée. Le but avoué est de faire connaître la bibliothèque et inciter les gens à, peut-être, souscrire un abonnement. Pas facile à l’heure actuelle d’autant plus que la bibiothèque scolaire d’Orbe lui fait une ombre certaine. Les maîtresses vont chercher les livres à Orbe.

De quelle couleur est ma bibliothèque?

Le comité a pu se réjouir de la belle affluence ! « Au-delà de tous nos espoirs!» confie Monique Mattei, la secrétaire. Le comité avait mis sur pied divers ateliers colorés destinés plus spécialement aux enfants. L’atelier de tricot côtoyait l’atelier de collage et ceux de bricolage et de tissus. Le tout, bien entendu, bigarré et gai à souhait ! Les enfants s’initiaient,s’appliquaient aidés par leurs parents. Puis les productions étaient suspendues, donnant un air de fête au lieu ! Un apéritif multicolore suivit. Tout le monde a eu du plaisir, quelques abonnements furent vendus et surtout, la matinée ne fut nullement en demi-teinte!

Photo Catherine Fiaux

Rances vendange, sous un temps plutôt clément, malgré le frais.

Une journée de vendanges

Rances vendange,  sous un temps plutôt clément, malgré le frais.

Rances vendange,
sous un temps plutôt clément, malgré le frais.

On le sait, avec l’automne, les feuilles changent, prennent une belle couleur mordorée voire rouge vif, et tombent gentiement des arbres, tapissant le sol. Mais pas seulement, en octobre, c’est aussi le temps des vendanges!

Hé oui, le raisin lui aussi arrive à maturité et il est temps de le récolter. Pour l’heure, espérons que le soleil sera de la partie, car se déplacer dans ces vignobles parfois dangereusement pentus demande, au sec, déjà passablement de maîtrise de son équilibre, mais alors sous la pluie, mieux vaut ne pas être instable sur ses pieds!

8 h., les vignes s’animent

Pour certains, petit-déjeuner entre travailleurs, histoire de prendre une bonne dose d’énergie avant d’aller serpenter le long des cépages. Pour d’autres, la matinée commencera directement à la coupe, après un bon petit briefing sur la manière de trier les grappes, car oui, elles ne sont parfois pas toutes très belles et nécessitent quelques fois une ou deux «amputations» des épaulettes.

Mais qu’est-ce que les épaulettes? Lorsqu’une grappe pousse, elle a une tige principale qui donne naissance à plusieurs petites tiges remplies de fruits. Puis, une seconde tige peut pousser au sommet de la grappe pour donner une sorte de petit grapillon lui aussi rempli de grains de raisin.

Repas animé et anecdotes des années passées

Bien sûr, arrivé midi, voire souvent plus tard (oui, il est bien plus facile de s’occuper du plus gros du travail le matin, lorsqu’on déborde d’énergie!) quelques bonnes odeurs nous parviennent et annoncent l’heure de manger! A table, c’est bonne humeur et anecdotes qui circulent. Hé oui, on s’en souvient toujours lorsque l’un de nous fait ou dit une bêtise particulièrement drôle, et on ne peut s’empêcher de ressasser les souvenirs.

Fin de journée, tout le monde s’assied!

La cueillette terminée, le raisin va être acheminé vers la cave afin de lui faire suivre les prochaines étapes de la fin de sa vie de fruit avant de devenir (on l’espère) un bon cru, typique de nos régions. Bien sûr, on ne manquera ni l’apéro, ni le bon souper qui va venir clôturer cette super journée en beauté !

Photo Katy Josi