Articles

Pascal Bays et Romain Nicole, gardes-forestiers et artisans du projet qui fédère les neuf communes du Triage du Suchet autour de la construction d’un hangar à plaquettes

Triage du Suchet: hangar à plaquettes, et chauffe la forêt

Le Triage du Suchet y réfléchit depuis dix ans. Rallier les neuf communes membres autour d’une structure de fabrication de plaquettes pour le chauffage a été un long cheminement. Pourtant, les exemples foisonnent : la Côte, Vallorbe, Ste-Croix et d’autres encore ont déjà misé depuis longtemps sur la production d’énergie renouvelable issue de nos forêts. Si les arguments financiers ont convaincu les municipalités et conseils communaux de L’Abergement, Ballaigues, Les Clées, Lignerolle, Montcherand, Sergey, Orbe, Valeyres-sous-Rances et Rances, les aspects du développement durable ont aussi séduit.

Le porte-monnaie et l’environnement

C’est ce qu’expliquent Romain Nicole et Pascal Bays, gardes-forestiers et artisans du projet : « Il met en valeur un produit régional et la plus-value revient aux propriétaires ». On parle de bois d’industrie qui n’est pas utilisable pour la charpente. Au lieu de l’envoyer à l’étranger dans des camions pour être défibré et aggloméré, avec des impacts environnementaux importants, ce sous-produit de la forêt est rentabilisé ici.

Premier coup de pioche

La construction d’un hangar de belles dimensions a donc démarré à mi-octobre sur la commune de Rances. Les billes de bois y seront transformées en plaquettes puis stockées. Le plus gros partenaire sera le chauffage à distance du quartier de Montchoisi à Orbe.

La place de jeux.

Baulmes: la construction du hangar à bois en passe d’être réalisée

Un seul point était à voter lors de la dernière séance de Conseil communal de Baulmes. Les membres du législatif ont dû prendre position à propos de l’adjonction d’une centrale solaire photovoltaïque sur le nouvel hangar à bois communal. Le reste de la séance a permis à la Municipalité de communiquer aux conseillers quelques nouvelles actuelles d’une certaine importance.

Hangar à bois

La construction de ce nouvel hangar à bois communal a été admise par les membres du législatif en 2012 déjà. Rappelons que le montant voté pour cette réalisation était devisé à Fr. 230’000.–. En raison d’un recours concernant la nouvelle cave à fromage de la société de laiterie dans le quartier, les travaux ont été mis en veilleuse. Pour que la nouvelle cave à fromage voie le jour, il faudra effectuer un changement de zone. Les choses vont pourtant de l’avant et dans un proche avenir, le hangar à bois pourra être construit. Il mesurera 26 mètres par 13 dont un avant-toit de 3 m.

Centrale solaire photovoltaïque

Des panneaux solaires seront installés sur le toit du hangar. La commune bénéficiera de la RPC (rétribution à prix coûtant). Le coût net de l’installation est devisé à Fr. 69’700.–, somme à laquelle il convient d’ajouter environ Fr. 10’000.– de frais; les recettes cumulées sur 20 ans sont de l’ordre de Fr. 157’000.– d’où un excédent appréciable. L’amortissement de l’installation est prévu sur 20 ans. 150 modules seront placés sur la totalité de la toiture (244 m2) et la production annuelle avoisinera 36’800 kwh.

Lettre de jeunes parents

3 mamans du village ont interpellé les membres du législatif et de l’exécutif sur l’état de la place de jeux qui se trouve près de la salle de gymnastique. La lettre demande notamment qu’une étude soit faite pour réaménager cette place en remplaçant ou en améliorant les infrastructures existantes. L’exécutif répondra à cette lettre.
Les travaux du séparatif (des eaux) à la rue de la Gare sont terminés. Il reste encore le revêtement de la route à prévoir.

Pour la fête de la forêt de ce week-end, des navettes sont prévues pour transporter les visiteurs depuis les parkings prévus aux Naz en montant depuis Baulmes et au chalet de la Limasse en venant de Sainte-Croix.

Les prochaines séances du Conseil communal auront lieu les 10 novembre et 11 décembre.

Baulmes: histoires de hangars

Il y a quelques années sinon plus que l’on parle du hangar à bois communal. Mais depuis la séance du Conseil communal de mardi passé, tenue sous la présidence de Marc von Ow, un projet concret va se réaliser. Ce hangar ne sert plus vraiment au séchage et à l’entreposage de bois de feu, en raison d’une demande faiblissante, mais à abriter une partie du matériel de la voirie.

Son destin va changer puisque durant les 30 prochaines années, il abritera des caves pour l’affinage du fromage, en vertu d’un droit de superficie voté très largement en faveur de la Société de laiterie locale. Cette dernière avait un urgent besoin de ces nouvelles installations, qui devraient pouvoir être inaugurées en 2013.

Le nouveau

Devant cette situation, la Municipalité a proposé au Conseil la construction d’un nouvel hangar, de 26 mètres de long et 13 de large, dont la structure sera en bois et qui trouvera sa place en face du bâtiment Chaux et Ciments. Cette construction permettra d‘abriter complètement le matériel communal de la voirie et les véhicules. Sous réserve de quelques détails de construction, et surtout du fait que la construction des caves d’affinage se fasse, le Conseil a approuvé à une très large majorité la proposition de l’exécutif. Un crédit de Fr. 230 000.— a été voté pour permettre sa réalisation.

Eau potable

Le problème de l’approvisionnement du village en eau potable ne date pas d’hier. La Municipalité a proposé au Conseil de faire élaborer une étude globale de cette problématique, y compris les possibilités d’interconnexion avec les communes voisines et la valorisation du potentiel hydroélectrique. On pense ici au turbinage. La construction d’un nouveau réservoir sera sans doute à l’ordre du jour, avec une désaffectation du réservoir du «Sapin à la Jacques», en raison de sa non-conformité au niveau de la sécurité. Plusieurs offres d’études globales sont parvenues à la commune. Le Conseil a décidé de suivre le choix de la Municipalité vers l’offre la plus complète et la meilleure marché. A cet effet, un crédit de Fr. 76 000.— a été voté à une très large majorité.

Le syndic Julien Cuérel a informé le Conseil sur l’avancement des travaux de réfection des toitures des chalets d’alpage, qui sont en voie de finition ainsi que pour lancer un appel aux volontaires en vue de l’organisation d’une fête en 2013 à l’occasion des 25 ans du jumelage avec la commune française de Mont-Saint-Sulpice.

Photo Olivier Gfeller