Articles

Veine intérieure latérale dans les Grottes.

Vallorbe: les Grottes passent à l’audio guide téléchargeable

Veine intérieure latérale dans les Grottes.

Veine intérieure latérale dans les Grottes.

Il y a quelques jours, les Grottes de Vallorbe ont annoncé la mise en service d’une application pour smartphones, téléchargeable sur «App Store» et «GooglePlay» en fonction du programme utilisé par le smartphone. L’occasion pour l’Omnibus de faire le point avec Serge Audemars, président du conseil d’administration des Grottes de Vallorbe, à l’orée de ce qui constitue la très haute saison pour ce site touristique vallorbier.

Une première précision: certains médias ont évoqué la création d’un réseau WiFi dans les Grottes pour permettre à l’application de fonctionner. Cette information est inexacte. En réalité, chacune et chacun peut se procurer gratuitement cette application depuis son propre domicile, s’il sait qu’il va aller visiter les Grottes ou s’il désire le faire… à distance. Le réseau WiFi évoqué a bien été mis en place, mais à l’entrée des Grottes et dans un seul but: permettre aux touristes qui arrivent pour une visite et qui ne connaissaient pas l’existence de cette application de la télécharger facilement avant de pénétrer dans les cavernes majestueuses et fascinantes.

Un gros travail

L’application se présente comme une visite guidée, pour laquelle on peut choisir l’une des trois langues disponibles (français, allemand, anglais). Cet audio guide comporte ensuite 28 chapitres correspondant à la visite des hauts lieux des grottes. À chaque station, une explication historique et technique est fournie au visiteur. «Cet audio guide remplace les anciennes feuilles que nous donnions aux visiteurs, mais qui étaient devenues un peu obsolètes et vieillottes», précise Serge Audemars. «Elle permet une visite à son propre rythme, mais ne remplace pas les visites guidées par des spécialistes et des passionnés en chair et en os. Ces dernières resteront toujours plus vivantes et beaucoup plus complètes. Nous voulions rafraîchir un peu la documentation grâce aux techniques modernes».

Cette nouvelle application est le fruit d’un important travail fourni par le webmaster du site des Grottes, Olivier Requet, de Focus 777 à Yverdon-les-Bains, qui non seulement a dû programmer l’outil selon les règles complexes établies par les fabricants, mais encore rassembler toute la documentation iconographique et les versions parlées, racontées par des voix professionnelles.

Nul doute que ce nouvel outil rencontrera le succès qu’il mérite.

L'application

L'application

Photo Olivier Gfeller

Henri Pavillard.

Année exceptionnelle pour les Grottes

Henri Pavillard.

Henri Pavillard.

L’année 2011 restera mémorable tout aussi bien en émotions qu’au travers des excellents résultats enregistrés, notamment avec une fréquentation dépassant les 62’000 visiteurs, représentant une augmentation de 20%.

L’ouverture au public le 19 mai 2011, première mondiale, des merveilles minérales de l’espace, qui porte le nom, de la «cathédrale», avec spectacle son et lumière, et qui a enchanté les visiteurs, a largement contribué à ces excellents résultats.

De nombreuses équipes ont œuvré à cette réalisation durant la période de janvier à mi-mai 2011, sous la responsabilité de Gérald Favre, géologue et administrateur.

Aube pascale à la cathédrale

D’ailleurs, comme il l’a été relevé, les paroisses protestante et catholique, le pasteur Laurent Lasserre et le curé Christophe Godel, ont organisé, le lieu s’y prêtant bien, dans la salle de la cathédrale, une aube pascale, pour laquelle quelque 100 paroissiens n’ont pas hésité à se lever tôt pour vivre cet événement qui pourrait vraisemblablement être reconduit.

Une chaleureuse ovation fut réservée à Henri Pavillard pour ses 30 années d’activité au sein de la société. C’est avec beaucoup de plaisir et de vives félicitations que Serge Audemars, président, a remis à ce passionné de montagnes qui fêtera ses 90 printemps cette année, un bon pour un vol en montgolfière au-dessus des Alpes.

A l’issue de l’assemblée, Gérald Favre, géologue et administrateur, a projeté le film «De Bellevue aux Eaux Belles».

Photo Véronique Hartwig

Vallorbe: aube pascale aux Grottes

Les paroisses catholique et protestante de Vallorbe ont eu l’idée d’organiser cette année un office pascal à l’intérieur des Grottes et plus spécialement au centre de la nouvelle salle inaugurée en 2011 et qui porte le nom tout à fait justifié de Cathédrale.

Rendez-vous avait été donné aux membres des communautés, et à toutes celles et ceux qui le désiraient, devant la porte du fameux édifice à 7 heures. Alors que l’on imaginait du côté du pasteur Laurent Lasserre et du curé Christophe Godel qu’une trentaine de personnes répondrait à l’appel, ce ne sont pas moins d’une centaine de paroissiens qui avait fait le déplacement.

On pouvait notamment rencontrer parmi eux le syndic de Vallorbe, Stéphane Costantini et la conseillère municipale Madeline Dvorak. Après avoir gravi les nombreuses marches, métalliques d’abord puis en bois sur la dernière section, pour parvenir au centre de la Cathédrale, les fidèles ont ensuite pu participer à un office interconfessionnel fervent et simple, dans un cadre et une ambiance très particulière.

Seul le bruit de l’eau ruisselant sur la pierre et celui de la rivière grondant dans le fond des cavernes accompagnait lecture, prières et chants. Après l’office, les participants qui le voulaient ont pu prendre un petit déjeuner en commun à la maison de paroisse, pour ensuite rejoindre leurs communautés respectives à l’occasion du traditionnel office de Pâques.

Une initiative vivement appréciée et qui pourrait bien se transformer en coutume, si l’on en croit les réactions.

Photo Olivier Gfeller

Dominique Faesch, directrice du tourisme régional et Gérald Favre, géologue, spécialiste en spéléologie.

Vallorbe: les grottes en chantier

Dominique Faesch, directrice du tourisme régional et Gérald Favre, géologue, spécialiste en spéléologie.

Dominique Faesch, directrice du tourisme régional et Gérald Favre, géologue, spécialiste en spéléologie.

Le cheminement des grottes de Vallorbe se prolonge en se parant de magnifiques escaliers, passerelles et plateformes en mélèze.

Il a fallu deux mois et demi aux entrepreneurs pour mettre en place et façonner, dans des conditions bien particulières, pas moins de dix-huit mètres cubes, soit près de quatorze tonnes de ce bois indigène.

Le mélèze est une essence qui supporte très bien l’humidité, donc pendant trente à quarante ans, ces ouvrages, qui s’intègrent parfaitement et avec esthétisme au milieu des rocs, feront office de cheminement aux nombreux visiteurs qui profiteront ainsi de découvrir la nouvelle salle de la «cathédrale».

«Walthy» Zenhder et son successeur Serge Audemars, nouveau président des Grottes.

Vallorbe: assemblée générale des Grottes

«Walthy» Zenhder et son successeur Serge Audemars, nouveau président des Grottes.

«Walthy» Zenhder et son successeur Serge Audemars, nouveau président des Grottes.

La dernière pour Walthy Zenhder

Malgré sa carapace, c’est quand même avec un pincement au cœur que Walther Zehnder a présidé sa dernière assemblée des Grottes. Atteint par la limite d’âge statutaire, il sera remplacé par Serge Audemars.

Walthy on va le regretter dans le paysage touristique vallorbier. Son sens de l’humour et ses prises de position à première vue mal interprétées lui ont toujours donné raison une fois l’émotion initiale passée. D’autres plus consensuels en ont profité pour se manifester.

Il a dirigé pendant 21 ans la Société des Grottes de Vallorbe. Cela méritait bien un hommage émouvant. Durant sa présidence il a su forger un esprit d’équipe tant dans le conseil d’administration que dans le groupe d’exploitation.

Il laisse la société en bonne santé financière et a concrétisé administrativement un grand projet à savoir l’extension du parcours avec un son et lumière dans le lieu-dit «cathédrale». Les travaux devraient débuter en novembre et seront achevés printemps 2011. C’est sous son règne que les Grottes aux fées ont été ouvertes au public. Ainsi que la magnifique exposition de minéraux.

L’année 2009 a accueilli 1000 visiteurs supplémentaires par rapport à l’année précédente. Il faut augmenter encore ce score pour amortir les nouveaux investissements prévus. Des événements reconduits d’année en année sont à l’étude afin de fidéliser un public. Des efforts promotionnels supplémentaires doivent être budgétisés. A n’en pas douter l’inauguration de la «cathédrale» l’an prochain aura un impact certain et il faudra savoir vendre cette opportunité.

Serge Audemars, entrepreneur et président de Valexpo a été élu président. Philippe Mamie, membre du CA démissionnaire est remplacé par Claude Rapin, électricien indépendant qui saura mettre ses compétences professionnelles au service des Grottes.

En fin d’assemblée, Gérald Favre, géologue a projeté un film-montage sur les travaux projetés pour cet hiver.

Photo Jean-Louis Loeffel

Aurore Nicod, secrétaire, André Perret, président au micro, André Allmendinger, directeur.

eHnv: nos hôpitaux se portent bien

Aurore Nicod, secrétaire, André Perret, président au micro, André Allmendinger, directeur.

Aurore Nicod, secrétaire, André Perret, président au micro, André Allmendinger, directeur.

Sur un ton résolument optimiste, mercredi passé, s’est tenue l’assemblée générale des eHnv (Etablissements Hospitaliers du Nord vaudois) ; les résultats sont plus que satisfaisants et l’avenir n’est pas forcément noir, même si les défis à venir sont nombreux.

Les  délégués (77 sur 122) des communes composant cette assemblée s’étaient réunis au Casino d’Orbe pour écouter le rapport du président et du directeur de l’hôpital.

Le président du comité directeur, André Perret, a souligné tous les projets qui ont pu être menés à bien durant ces cinq premières années de fusion des différents hôpitaux de la région. L’année 2009 a été celle de nombreuses inaugurations, de nouveaux services, de nouveaux locaux ou de nouveaux bâtiments: parmi ceux-là,  à Saint-Loup, une unité de traitement des troubles de l’anorexie et de la boulimie, a été inaugurée en octobre.

Prévue d’abord pour 6 lits, les initiateurs du projet ont préféré voir un peu plus large et ils ont bien fait, puisqu’après un mois il y avait déjà 7 patients, confirmant le manque de ce genre d’unité au niveau romand. Egalement en octobre, a été inauguré le nouveau site de chirurgie ambulatoire  qui répond au doux nom de DaisY (pour  Département Ambulatoire Intégré Site Yverdon).

Le directeur, André Allmendinger a ensuite présenté un compte-rendu général des projets menés à bien et des réflexions en cours pour l’avenir. En plus de toutes les inaugurations déjà citées, une des sources de satisfaction fut la millième naissance enregistrée à la maternité d’Yverdon-les-Bains.

En plus, les eHnv ont obtenu une certification ISO pour les cinq sites. Les projets futurs concernent une intensification des collaborations entre les différents prestataires de soins et la mise en forme, pour l’ensemble de la région, d’un réseau de soins intégrés. Les eHnv vont participer, par exemple, à des réflexions relatives au développement de la gériatrie du réseau Nord-Broye.

Orbe aura une cafétéria

Bonne nouvelle pour l’hôpital d’Orbe, le jour même le directeur avait reçu la confirmation que le Grand Conseil avait accepté le crédit pour l’aménagement d’une vraie cafétéria dans les locaux du site urbigène.

Dans les autres projets, une demande de crédits a été faite  pour un agrandissement du service des urgences à Yverdon-les-Bains ; en effet, ce service date de 1988 et correspond à 1/3 des besoins actuels.

André Allmendinger relativise le déficit d’environ Fr. 542’00.-, de l’exercice 2009, car, d’une part, en regard des Fr. 163‘514‘771.-, il devient relatif et  d’autre part si on considère toute la période 2005-2009,  le résultat est quand même positif (+ Fr. 800 000.–).

Quant aux chiffres de fréquentation et de journées d’hospitalisation, ils sont stables; on peut noter quand même, une augmentation de la fréquentation de la policlinique d’Orbe. L’assemblée a approuvé les comptes sans discussion.

Pour clore l’assemblée, Jacques-André Mayor, municipal urbigène en charge, a relevé que même si Orbe a perdu son hôpital de soins aigus et son statut de chef-lieu de district ; elle n’a pas besoin de médecins pour contrôler sa croissance qui se déroule très bien.

Il a ensuite invité les participants au magnifique buffet préparé par l’équipe de cuisine de l’hôpital d’Orbe.

Toutes les inaugurations 2009

5 mars : nouveaux locaux pour l’ergothérapie.
15 septembre : cafétéria de Saint-Loup.
5 octobre : unité anorexie-boulimie (abC) à Saint-Loup.
29 octobre : DaisY, service de chirurgie ambulatoire et
le Lierre nouveau bâtiment de l’administration à Yverdon.
11 décembre : EMS de Croy construit par la Fondation Contesse, mais dont les eHnv sont les exploitants.

Photo Natacha Mahaim

Quel avenir pour les bals de jeunesse ?

Les intervenants à Baulmes de g. à dr. : Pierre Mercier ;,,,,,, ; médiateur, M. Bordet; agent de sécurité, Willy Mermot ; adjudant et Julien Wieland, ancien président d’une société de jeunesse.

Les intervenants à Baulmes de g. à dr. : Pierre Mercier , médiateur, M. Bordet; agent de sécurité, Willy Mermod, adjudant et Julien Wieland, ancien président d’une société de jeunesse.

La prévention c’est l’affaire de tous

Les deux cafés-rencontres qui ont eu lieu à Baulmes et Chavornay, ces deux derniers jeudi, sur le thème de «l’avenir des bals pour nos jeunes gens», ont soulevé quelques questions et constatations, mais hélas pas vraiment de solution.

Les quelques parents présents, dont les enfants auront bientôt l’âge de fréquenter les bals, n’ont pas vraiment été rassurés. Certaines exclamations de surprise, sur le déroulement de quelques manifestations passées, ont dévoilé la stupéfaction de certaines personnes.

Selon le représentant d’une agence de sécurité, «la violence n’est pas un fait nouveau, mais la différence par rapport aux bals de notre jeunesse, c’est que, aujourd’hui, le poing n’est plus à nu pour frapper, mais hélas, souvent armé d’un couteau ou toutes autres armes…»

Mais heureusement, toutes les fêtes de jeunesse ne tournent pas au vinaigre

Les jeunesses campagnardes font le triste constat que «les bals d’avant», où il était possible de compter sur un bénéfice substantiel qui permettait à ces jeunes de partir en voyage, ne sont plus d’actualité. La violence grandissante dans certaines manifestations ont obligés nos autorités judiciaires et communales, à imposer le coût supplémentaire de l’engagement d’agents de sécurité.

Et quand on apprend que le tarif horaire de ces professionnels peut aller de Fr. 40.– à Fr. 60.–, et qu’il faut compter au minimum quatre agents lors de bals, on peut aisément imaginer que le bénéfice espéré soit revu à la baisse. Sans compter les dégâts causés, qui ne sont pas forcément pris en charge par les assurances.

Les autorités communales vont-elles interdire les bals ?

Il est rassurant d’apprendre que bien des communes ne veulent pas laisser tomber leur société de jeunesse. Certaines font même le geste de payer la prestation d’agents de sécurité, afin de soutenir leur jeunesse locale. Mais il faut reconnaître que les autorités communales se doivent d’assurer la sécurité de tous leurs citoyens, alors que certaines manifestations finissent comme de vraies batailles de tranchées, avec jets de pierres et autres projectiles.

Abus l’alcool? Phénomènes de bandes? Ou manque de respect des règles?

Selon les personnes présentes, l’abus d’alcool par certaines personnes a toujours fait partie des bals de jeunesse. Ce problème n’est pas nouveau.
Complications dues aux phénomènes de bandes? Même si nous ne sommes pas aux environs des banlieues dites «à risques», il faut reconnaître que le comportement de certains jeunes, qui cherchent systématiquement la confrontation avec d’autres groupes, n’est pas une conduite qui laisse indifférent.

Besoin de se rebeller, de faire partie d’un clan différent ? Le mystère accompagne ce comportement, quand ont sait qu’en fin de compte, tous les jeunes de notre région partagent les mêmes préoccupations : peur de l’avenir, soucis financiers, recherche d’une place de travail, etc.…

Une pointe de solution?

Et si les «plus vieux» revenaient dans les bals afin de rétablir, un certain respect de l’autre ? Et pourquoi pas. Si on se souvient des bals où il y avait systématiquement «le caveau des vieux» ou tout compte fait, chacun pouvait s’amuser ?

Photo Sylvie Troyon

De g. à dr. Line Rithner, Walther Zenhder, Serge Audemars des Grottes de Vallorbe.

Vallorbe : accès au lieu-dit «la cathédrale»

De g. à dr. Line Rithner, Walther Zenhder, Serge Audemars des Grottes de Vallorbe.

De g. à dr. Line Rithner, Walther Zenhder, Serge Audemars des Grottes de Vallorbe.

Un crédit de Fr. 110 000.– a été octroyé à la Municipalité pour la rénovation d’un appartement de 84 m2, rue de Pontarlier 18 dont Fr. 85 ooo.– de travaux et Fr. 25 000.– pour une étude complète de l’immeuble par un architecte.

Election majoritaire à la trappe

La modification du règlement communal en vue de passer d’un système d’élection proportionnel à un système d’élection majoritaire proposé par Bernard Haldemann a été rejetée. Après avoir pesé les avantages et les désavantages de chacun des systèmes, il est apparu que l’élection au système majoritaire défavoriserait les petits partis.

Quelques échanges de piques entre droite et gauche ne furent pas d’un niveau très élevé. Le vote a eu lieu à bulletin secret à la demande des socialistes vu l’importance de celui-ci. Résultat : 23 non, 15 oui et 4 abstentions.

Réfection totale du Casino

Le devis a été présenté aux conseillers. Il s’élève à Fr. 9 482 450.–. Le syndic, Stéphane Costantini rassure : la commune peut garantir ce financement sans augmenter les impôts. Le préavis ne suscite pas d’objections. A suivre…

Cautionnement des grottes de Vallorbe

Un préavis relatif à un cautionnement communal d’un montant de Fr. 296 000.– en faveur de la SA des Grottes de Vallorbe a été présenté à l’assemblée. Il est prévu de rendre accessible le lieu-dit «la cathédrale» et d’y installer une animation son et lumière d’environ 15 minutes afin de mettre en valeur ce site majestueux.

Le parcours projeté représentera une boucle supplémentaire d’une longueur de 370 m, surmonté d’une plate-forme pouvant accueillir 150 spectateurs.

Le montage financier se présente comme suit: fonds propres de la SA Fr. 206 000.–. Aide à fond perdu LADE Fr. 133 000.–. Prêt cantonal et fédéral sans intérêts cautionné par la commune et remboursé sur 25 ans  Fr. 296 000.–, soit un total des travaux prévus de Fr. 635000.–. Les travaux commenceraient en novembre durant la pause hivernale. Le préavis n’a pas suscité d’objections.

Photo Jean-Louis Loeeffel

Une présentation soignée.

Vallobe : magnifique cadeau pour les Grottes

Une présentation soignée.

Une présentation soignée.

Le président de la société des Grottes de Vallorbe, Walther Zehnder est un homme heureux. En  effet un magnifique cadeau lui a été offert, à savoir une collection de 300 minéraux légués par Louis Berney de Pontarlier, mais suisse d’origine.

Celle-ci rejoindra les 250 pièces déjà exposées dans les alvéoles rocheuses baptisées «Trésor des Fées». Il s’agit de spécimens rares et particulièrement représentatifs provenant du monde entier. Les minéraux sont une des plus belles et insolites merveilles de la nature. Pas besoin d’être connaisseur pour les apprécier à leur juste valeur car c’est une féerie de couleurs, formes, brillances que la nature nous offre.

Les Grottes de Vallorbe sont connues depuis longtemps, mais c’est en 1974 qu’elles furent ouvertes au public. Des améliorations sont entreprises régulièrement selon les finances afin de proposer de nouvelles attractions. En 1983, le point extrême atteignable en «talons hauts» a été inauguré offrant une magnifique vue fuyante sur la Grande Salle.

En 1986, une deuxième galerie artificielle a été creusée afin d’atteindre directement les parties les plus éloignées. Les accès ainsi que les travaux de sécurité sont régulièrement entretenus. Les perspectives d’agrandissement paraissent encore énormes et l’on peut supposer que l’avenir nous réservera encore de belles surprises.

Le chemin d’accès au bord de l’Orbe est magnifique, des places de pique-nique sont aménagées ainsi qu’un sentier didactique qui vous renseignera sur la nature tourmentée du lieu.

Photo Jean-Louis Loeffel

Grottes de Vallorbe

Grottes de Vallorbe