Articles

cadre bucolique pour un festival hors du communn.

Romainmôtier: Festival enchanteur

Du 17 au 20 août, le public a pu découvrir la nouvelle mouture des «Scènes du Chapiteau». Au fil des années, ce festival a su imposer sa marque de fabrique sous l’impulsion créative du fondateur Jan Reymond entouré d’une équipe bien motivée et dont les responsabilités sont bien définies et avec l’appui précieux de sa compagne, Delphine André. Situé dans un cadre champêtre, la manifestation est tournée autour du plaisir des sens, de l’originalité et de la poésie. L’esthétisme est soigné, peaufiné jusque dans le moindre détail, comme par exemple le tri des déchets qui sont agrémentés de petits commentaires, ou encore la balançoire accrochée à un arbre, pour le plus grand plaisir des enfants. Les organisateurs ont fait appel à quatre prestataires culinaires pour satisfaire les papilles du festivalier. Ils proposent des mets confectionnés avec des produits locaux: il s’agit de la Rôtisserie du Gaulois, Magalette, Le Petit Four et la Barraquinhamobile ainsi que «L’Ecluse de Léo» pour attiser une petite soif.

Rencontre d’artistes

La programmation musicale offre une qualité d’exécution digne des plus grandes têtes d’affiche ainsi qu’un survol des arts: musique, chansons, théâtre, danse qui prvient des découvertes surprenantes et enchanteresses. En parallèle, la compagnie des «arTpenteurs» jouait le dernier volet de sa trilogie shakespearienne: «Roméo et Juliette». Les arts plastiques sont également présents avec la nouvelle création de Nicolas Coeytaux: «Aglaë», une araignée rose et animée, qui capture les planètes à l’aide d’une toile tissée avec de vieux rayons d’étoile, pour y séquestrer toutes les salades dont elles se nourrissent. Ayant reçu l’automne dernier le Prix Culturel Régional EMOI, les «Scènes du Chapiteau» et les deux autres lauréats, Baptiste Naito, écrivain, et Paul Estier, sculpteur ferronnier d’art, se sont rejoints dans un projet artistique que le public a pu admirer dans la roulotte «Mondrian».

Vue en direction du Musée

Vallorbe : un souffle de nouveautés au Musée du fer!

C’est dans le cadre du Mont d’Orzeires que se sont déroulées en soirée, le jeudi 30 mars, l’une derrière l’autre, les assemblées générales de la Fondation des Grandes Forges et de l’Association des Amis du Musée de Vallorbe.

Sylviane Tharin, présidente de la Fondation des Grandes Forges, a félicité chaleureusement Simon Leresche, chef d’exploitation du Musée et conservateur du Musée du chemin de fer, pour son engagement au quotidien dans l’organisation des nombreuses animations qui ont remporté un franc succès. Les nombreux bénévoles qui se dépensent sans compter au service du Musée et sans qui tous les événements ne pourraient être proposés ont été dignement remerciés, dans les deux assemblées.

Comme l’a relevé Simon Leresche, l’année 2016 a été une fois de plus bouillonnante au Musée du fer et du chemin de fer! Et ce même si, avec 9 869 visiteurs, la fréquentation du site a enregistré une baisse sensible de – 4,8%. Les points forts ont été placés sur l’offre événementielle et la visibilité du Musée avec notamment: le Festival des Couteliers, la première édition des Vulcanales, la représentation lors de différents événements, tels que le concours international de bûcheronnage, Val’Expo, le Comptoir Suisse ou encore la Labellisation du couteau Corse, à Bastia en décembre dernier.

Le rendez-vous vous est donc donné pour le festival des couteliers qui se déroulera les 15, 16 et 17 avril prochains, et qui vous permettra de découvrir les magnifiques créations des artistes du métal!

Orbe: Urba’ In 2, un festival hors du commun

davantage de vedette lors des deux dernières fins de semaine lors de ce festival que proposait la Maison des Jeunes pour la deuxième année consécutive. Cette manifestation offrait plutôt des distractions pour les enfants de 5 à 18 ans, au terme des vacances scolaires. Pas d’horaire précis si ce n’est que les animateurs accueillaient entre 13 et 20 heures en général et souvent sur l’Esplanade du Château. Lors de la mi-août, la tempête a obligé quelques renvois en fonction d’une météo tempétueuse si bien qu’il a fallu parfois se replier au fief de la MdJO. On regrettera en particulier le renoncement au Bubble-foot qui aurait permis aux jeunes de découvrir le football à disputer dans une bulle, faute d’un matériel très sollicité et qu’il n’était pas possible de garder un jour de plus.

Des activités diverses

Malgré tout, les enfants ont pu s’adonner au graffiti avec l’appui de professionnels qui ont dessiné sur un mur à proximité de la MdJO et qui ont eu droit à une initiation de cet art de la rue. Une mosaïque a aussi pris place sur le chemin des Présidents, en collaboration avec la Cisseroc. Des professionnels de la danse ont initié les enfants au break-danse et au hip-hop. Un atelier photophore a permis de décorer des bocaux pour la soirée finale, qui bénéficiait de ces lumières insolites, au cours de laquelle le groupe musical de rock Noï a mis un terme au festival.

Expérience reconduite

Si la participation des enfants a répondu à l’attente des organisateurs (30 à 40 par jour en moyenne), ces derniers ont regretté que les parents ne soient pas venus plus nombreux. Malgré tout, Urba Inn 2 a aussi été l’occasion de dialogues qui ont permis de découvrir les activités de la Maison des Jeunes. De toute manière, les animateurs ont bien l’intention de reconduire l’expérience l’an prochain devant l’enthousiasme des jeunes qui ont pris beaucoup de plaisir à participer à ces journées.

Succès tranchant pour le 9e Festival des Couteliers

Malgré une météo plutôt changeante, le 9e Festival des Couteliers qui s’est déroulé le week-end dernier au Musée du fer a connu une très belle affluence. Jean Combe, qui recevait les visiteurs à la porte dimanche matin, confirmait que «l’affluence était au moins comparable à celle de l’an passé et que finalement, le mauvais temps du samedi avait plutôt joué un rôle favorable dans la fréquentation».

Au moment de rédiger ces lignes, on ne connaît pas encore exactement le nombre de visiteurs qui sont venus admirer et pour certains acquérir les très nombreuses et superbes pièces de collection présentées par la vingtaine d’artisans couteliers d’art présents. Le public était à la fois composé de passionnés, de collectionneurs et de visiteurs qui ont profité de ce festival pour faire aussi la connaissance du musée et de ses nombreux chefs-d’œuvre.

Les forges ont chauffé tout le week-end, donnant aux lieux historiques que sont ces locaux leur aspect vivant et coloré. Parmi les exposants, on a pu admirer les kriss de François Morier, mais aussi les merveilles technologiques et artistiques de Charles Roulin, qui repousse à chaque édition les limites du possible en matière de miniaturisation.

Tous les exposants ont fait l’effort de présenter des pièces originales, variées et offrant aux visiteurs un aperçu très complet de la gamme de couteaux ou d’outils coupants qui se décline finalement presque à l’infini. Une très belle édition, orchestrée idéalement par le grand ordonnateur Rémy Santschi et qui a visiblement comblé les publics de tous les âges.

Ballaigues : 2009 Country Music Festival

Image de l'édition 2007

Image de l'édition 2007

Ils étaient un peu considérés comme des originaux pour ne pas dire plus, lorsqu’en 1999 sous l’impulsion de leur président Eric Jeanneret, lui-même Countryman dans l’âme, les membres de la Société de Développement de Ballaigues lancèrent leur premier Festival de Musique Country.

Des originaux qui semble-t-il ont largement convaincu, puisque de succès en succès toujours grandissants, ils mettent sur pied pour les 27, 28 et 29 août la cinquième édition du Country Music Festival, avec l’appui de plus de 90 bénévoles. Cet événement bisannuel qui rassemble des amateurs de musique country venus de l’Europe entière verra cette année au programme entre autres vedettes les groupes Alleyson Rose, souvent surnommée la contagieuse, le Ian Scott Band et en soirée le samedi Liane Edward et Paul Mc Bonvin.

Les shows devenus traditionnels seront la responsabilité des groupes Colorado et Caramelka, alors qu’entre autres trouvailles des organisateurs pour cette année, les spectateurs pourront assister à des matches de catch féminins, masculins et même mixtes. Le samedi, dès le matin, balades à cheval, poneys, forgeronnes, artisans, indiens et sherifs et une restauration particulièrement soignée attendent les amateurs. A la Combettaz (terrain de sport au dessus du village) dès jeudi 27 août à 17h30.

Le programme complet ici

Nouveau : quelques images de l'édition 2009 (20.09.09)

Et en primeur  pour les internautes, une petite vidéo de Rose Alleyson (vendredi soir) en duo avec Carlton Moody.

Photo © SDB Ballaigues

Items portfolio