Articles

Vue en direction du Musée

Vallorbe : un souffle de nouveautés au Musée du fer!

C’est dans le cadre du Mont d’Orzeires que se sont déroulées en soirée, le jeudi 30 mars, l’une derrière l’autre, les assemblées générales de la Fondation des Grandes Forges et de l’Association des Amis du Musée de Vallorbe.

Sylviane Tharin, présidente de la Fondation des Grandes Forges, a félicité chaleureusement Simon Leresche, chef d’exploitation du Musée et conservateur du Musée du chemin de fer, pour son engagement au quotidien dans l’organisation des nombreuses animations qui ont remporté un franc succès. Les nombreux bénévoles qui se dépensent sans compter au service du Musée et sans qui tous les événements ne pourraient être proposés ont été dignement remerciés, dans les deux assemblées.

Comme l’a relevé Simon Leresche, l’année 2016 a été une fois de plus bouillonnante au Musée du fer et du chemin de fer! Et ce même si, avec 9 869 visiteurs, la fréquentation du site a enregistré une baisse sensible de – 4,8%. Les points forts ont été placés sur l’offre événementielle et la visibilité du Musée avec notamment: le Festival des Couteliers, la première édition des Vulcanales, la représentation lors de différents événements, tels que le concours international de bûcheronnage, Val’Expo, le Comptoir Suisse ou encore la Labellisation du couteau Corse, à Bastia en décembre dernier.

Le rendez-vous vous est donc donné pour le festival des couteliers qui se déroulera les 15, 16 et 17 avril prochains, et qui vous permettra de découvrir les magnifiques créations des artistes du métal!

Succès tranchant pour le 9e Festival des Couteliers

Malgré une météo plutôt changeante, le 9e Festival des Couteliers qui s’est déroulé le week-end dernier au Musée du fer a connu une très belle affluence. Jean Combe, qui recevait les visiteurs à la porte dimanche matin, confirmait que «l’affluence était au moins comparable à celle de l’an passé et que finalement, le mauvais temps du samedi avait plutôt joué un rôle favorable dans la fréquentation».

Au moment de rédiger ces lignes, on ne connaît pas encore exactement le nombre de visiteurs qui sont venus admirer et pour certains acquérir les très nombreuses et superbes pièces de collection présentées par la vingtaine d’artisans couteliers d’art présents. Le public était à la fois composé de passionnés, de collectionneurs et de visiteurs qui ont profité de ce festival pour faire aussi la connaissance du musée et de ses nombreux chefs-d’œuvre.

Les forges ont chauffé tout le week-end, donnant aux lieux historiques que sont ces locaux leur aspect vivant et coloré. Parmi les exposants, on a pu admirer les kriss de François Morier, mais aussi les merveilles technologiques et artistiques de Charles Roulin, qui repousse à chaque édition les limites du possible en matière de miniaturisation.

Tous les exposants ont fait l’effort de présenter des pièces originales, variées et offrant aux visiteurs un aperçu très complet de la gamme de couteaux ou d’outils coupants qui se décline finalement presque à l’infini. Une très belle édition, orchestrée idéalement par le grand ordonnateur Rémy Santschi et qui a visiblement comblé les publics de tous les âges.

Items portfolio