Articles

Sortie du concert à l’Abbatiale vue depuis la Grange de la Dîme.

Romainmôtier: 50 ans de la Fondation de Romainmôtier (visite et avenir)

50 années d’existence au service du patrimoine et de l’accueil. Comment mieux faire visualiser les efforts accomplis qu’en ouvrant au public les portes de tous les bâtiments rénovés? C’est ce qu’a fait la Fondation de Romainmôtier cet après-midi du 27 mai.

La Grange de la Dîme, à l’entrée du site de l’Abbatiale, où il est toujours agréable de passer voir les tableaux de Julian Willis. Jusqu’au 24 juin, le rez-de-chaussée reçoit l’exposition «Reflets du silence» de Bernard Verdon. Son processus créatif est lié à ce site de retraite spirituelle.
La Galerie de la Cour, vide pour le moment, présentée par Evalutte Guenot qui reprend, avec son mari Sébastien, ce bel espace sur 3 étages. Le couple d’artistes va y faire une galerie, un laboratoire thématique et des ateliers.

La Maison des Moines et la Maison du Prieur étaient également à visiter.

«Ce Moys de May
soyons lies...»

Titre du concert de l’ensemble Les Alizés, une cantatrice assise comme les 3 musiciens qui l’entourent. Le récital fait partie du festival de Besançon-Montfaucon. Il a fallu rajouter des chaises dans l’Abbatiale pour les amateurs de chansons du 15e siècle.

Dans son mot d’accueil, le président de la Fondation, Olivier Grandjean, a parlé des défis de l’avenir pour maintenir autour de l’Abbatiale un cadre de bon goût. Il a rappelé le besoin de soutien populaire et politique pour poursuivre cette œuvre.