Articles

Couleurs et bonne humeur

Orbe: Magnificence et ambiance sonore entre centre-ville et Puisoir

Coups de canon pour l’ouverture de la 35e édition carnavalesque pleine de fraîcheur et d’animation qui a réjoui un public chaudement vêtu ou costumé.

C’est tout un programme festif qui s’est déroulé sur trois jours de liesse bruyante et colorée. Les points forts des animations sur le thème de la fête de la bière se situent pour samedi, avec l’arrivée en matinée des Guggenmusik sur la place du Marché. Puis, perché sur la fontaine, la remise de la clé du bourg par Guido Roelfstra municipal, à la reine du carnaval Laura Richoz et au roi Mickael Vauthey. Après la présentation de l’équipe organisatrice, accompagnée des sons du groupe des Krepiuls, l’assistance a apprécié l’offre apéritive de la commune. Dans l’après-midi, l’ensemble des Guggenmusik a proposé à travers la localité, une gourmandise sonore dégustée sans retenue.

Puis les festivités se sont déplacées vers la cantine et son Luna-Park, occasion de mettre le feu à un hiver encore bien présent.

Le cortège du dimanche a défilé sur fond de bise, mais avec un soleil bienvenu, un clin d’oeil de «Jean Rosset» qui a favorisé une belle affluence. La foule présente a pu apprécier un cortège de bonne facture et haut en couleur. Toute cette sarabande a abouti à la cantine du Puisoir de manière à clôturer ce bon millésime carnavalesque.

Carnaval de Vallorbe: les jeux sont faits!

Welcome to Las Vegas…

Ville dans laquelle tout est permis, sont les mots lancés samedi matin 12 mars, par Alexandre Remetter, président du CarnaVallorbe, lors de la remise officielle de la clef du village par Luigi Fiorito, président du Conseil communal.

Paillettes, confettis et tambours ont embrasé le centre de la Cité du fer, faisant le bonheur aussi bien des petits que des grands.

Orbe: que la fête soit belle

Ce week-end, Orbe vivra à l’heure de son carnaval. Une date importante pour l’avenir de cette manifestation et les organisateurs comptent sur un public nombreux tout au long de ces trois jours de fête. En fonction de leurs moyens financiers, ils ont fait un effort particulier pour le cortège du dimanche après-midi puisque pas moins de 9 Guggenmusik, venant de tout le pays et de France, seront présentes. En effet, les Alsaciens de la Lustige Klique ont fait le déplacement avec les Tessinois de la Ciod Stonaa de Bellinzone, les Schaffhousois de la Rhypfluderi, les Lucernois des Rasselbandi (Horw), les Sédunois de la Carnaband et les Vaudois de la Moudelmouzik (Moudon), les Rebbiboel’s (Payerne), le L’Boxon (Sainte-Croix-Bullet) et les Urbigènes des Krepiuls. Des ensembles qui mettront beaucoup de couleurs au défilé dans lequel on trouvera trois classes enfantines qui ont bien voulu jouer le jeu, au grand plaisir du public.

Figurants bienvenus

Si quelques groupes se sont inscrits pour la parade du dimanche, les organisateurs comptent sur la participation d’autres ensembles comme sur celles de participants individuels ou de couples puisqu’il s’agira de désigner la reine et le roi du Carnaval. Il faut rappeler que des prix récompenseront les meilleurs déguisements. Vous pourrez vous inscrire auprès de Laurie Poncet (laurie.poncet@live.fr ou au 079 527 74 31) jusqu’au dimanche à midi. N’hésitez donc pas à vous joindre au cortège qui sera aussi animé par le canon à confettis des Modzons de Sainte-Croix.

Coup d’envoi en deux temps

Ce soir, vous pourrez déjà danser lors d’un bal fluo, sous la cantine du Puisoir qui sera le lieu de rassemblement de plusieurs actes du programme, comme la mise à feu du bonhomme hiver (samedi à 20 h.), qui sera suivie d’un concert de Guggenmusik avant un deuxième bal. Sans oublier le Luna Park si attrayant pour les enfants.
La Place du Marché sera aussi à la fête dès samedi matin avec la remise officielle des clefs de la ville qui seront remises à 11 h. 11, avec l’apéro offert par la Commune et avant que les musiciens sillonnent la localité jusqu’en soirée. En outre, des sociétés locales tiendront des stands de boissons et de nourriture durant les deux jours pour maintenir une certaine atmosphère au centre-ville.

Il ne reste plus qu’à espérer que le soleil soit de la partie afin que vous veniez nombreux assister aux différents rendez-vous qui ont été imaginés par les organisateurs qui méritent bien votre appui, pour que le Carnaval demeure à Orbe.

Vallorbe: du vrai soleil sous les tropiques vallorbiers

Pour une fois, le Carnaval de Vallorbe qui fêtait cette année son 30e anniversaire aura pu se dérouler sous le soleil et par une température presque printanière.

Ce sont surtout les participants au cortège qui auront apprécié, de même que la population qui s’était déplacée en nombre tout au long du cortège.

Une belle récompense pour toute la «dream team» de la présidente Corinne Eiroa, qui a mis beaucoup de sueur et d’efforts pour organiser une nouvelle fois cette fête annuelle chère au cœur des Vallorbiers.

Peut-être finalement que d’avoir intitulé l’édition 2014 «Vallorbe sous les Tropiques» aura été une bonne idée pour conjurer le froid ou la pluie.

Une magnifique trentième édition!

Tout a démarré sous l’Hôtel de Ville, vendredi soir, avec le verre des fous accompagné d’un succulent pain à l’ail. Ensuite une jolie délégation accompagnant quelques membres des Krepiuls ont fait la «descente aux flambeaux» direction le Puisoir.

Samedi midi, malgré les prévisions plutôt pessimistes de la météo, l’ouverture officielle et la remise de la clé de la ville par Jacques-André Mayor municipal, au président du Comité du carnaval Stéphane Paux, se sont déroulées sous un généreux soleil.

Le soir, au Puisoir, le bonhomme hiver a brûlé sous les vivats d’une foule nombreuse et toujours admirative de la prestation du cracheur de feu «Bubu». Ce qui n’a pas empêché quelques flocons de tomber en fin de soirée sur les joyeux fêtards, ravis d’avoir passé un magnifique moment en compagnie des guggens, avec une ambiance menée tambours battants par un Mario plus vrai que nature.

Mais l’hiver n’avait pas dit son dernier mot…

C’est hélas sous une pluie battante que les courageux groupes ont toutefois défilé, afin de ravir les spectateurs qui n’ont pas boudé leur plaisir, malgré un froid de canard.

Les jeux sont donc faits pour cette magnifique trentième édition du carnaval d’Orbe.

Photo Sylvie Troyon

Soleil et costumes

On se serait cru à RiOrbe

Soleil et costumes

Soleil et costumes

Heure d’été en vigueur et début de printemps tout empreint de connotations estivales, les ingrédients étaient bel et bien tous réunis afin qu’on se croie plus à Rio qu’à Orbe pour assister au déroulement de notre Carnaval, 28e du nom et placé sous l’égide fort amène de Cro-Magnon.
Cette référence a un passé finalement pas si lointain en regard de l’éternité qui n’a en rien réfréné les ardeurs surtout des Guggenmusik qui ont octroyé tout aussi largement que généreusement leurs tonitruantes prestations à travers la ville tout entière, le samedi surtout.
L’ambiance ne fut pas moindre au Puisoir où un parc impressionnant de métiers forains et une cantine fort bien garnie et sonorisée ont accueilli un public jeune de tous âges pour des moments de douce folie débridée.
Notre vieil ami Cro-Magnon a largement inspiré les participants au cortège du dimanche, de nombreux masques et déguisements l’ayant pris comme modèle, tous avec beaucoup de bonheur et d’humour.
Cet événement festif se doit de vivre en notre bonne ville d’Orbe aujourd’hui en plein essor et une large participation populaire sera une forme bien agréable de remerciements aux membres d’un comité qui se dévoue corps et âme pour remettre chaque année l’ouvrage (et il y en a) sur le métier!

Orbe: des Guggens et du rire

C’est donc ce week-end du début d’avril que le Carnaval déroulera ses fastes, autant à la Cantine du Puisoir qu’au centre ville d’Orbe. Il est peut-être utile de vous rappeler quels seront les rendez-vous essentiels de cette manifestation afin qu’elle recueille le soutien des Urbigènes.

Les festivités commenceront par un bal sous la cantine, le vendredi 1er avril. L’ouverture officielle du Carnaval aura lieu sur la place du Marché, le samedi à l’heure de l’apéro offert par la commune, suivi d’un concert des Guggens. En soirée, il sera mis le feu au bonhomme hiver, au Puisoir. Un bal suivra. Enfin le dimanche, le cortège déambulera dans les rues de la cité (voir programme ci-dessus).

En vous rappelant que le thème choisi cette année sera Cro Magnon mais les organisateurs invitent tous ceux qui désirent défiler et se masquer, à se joindre au cortège à 15 h. à la gare, peu importe votre déguisement. Cet appel s’adresse surtout aux enfants qui apprécient le Carnaval ainsi qu’à leurs parents afin de faire du carnaval urbigène une véritable fête.

Le journal du Carnaval

Enfin, le Bourillon sera en vente dès le vendredi par les membres de la société, au prix de Fr. 3.– et pour vous mettre l’eau à la bouche, nous vous relatons le début d’une histoire vraie!

«Freddy Jaton se réjouissait de partir au Portugal avec les vétés du foot. L’occasion de découvrir des vins inhabituels. De bonne heure, ce vendredi matin, il était dans le bus à deviser avec les copains des futurs bons moments qu’il passerait chez les Lusitaniens. A l’heure de passer la douane, surprise, son passeport n’est plus valable. Et pas moyen de refaire un document sur place, les bureaux ne seront pas ouverts avant le départ de l’avion…»

Partira, partira pas, vous le saurez en achetant le Bourillon, sans oublier de vous amuser lors du dernier carnaval de la région !

Vallorbe: ambiance majestueuse pour le carnaval

Grosse ambiance samedi dès le matin au Carnaval de Vallorbe. Avec un cortège magnifique, apprécié d’un public venu en très grand nombre, sans doute de loin à la ronde. Une organisation parfaite, des Guggen très en forme et l’occasion pour les Vallorbiers de fêter la fin de l’hiver de façon joyeuse et arrosée.

 

Photo Olivier Gfeller

Lena et Nolan tout sourire avant de jeter les confettis à la photographe…

Orbe: carnaval au soleil

Lena et Nolan tout sourire avant de jeter les confettis à la photographe…

Lena et Nolan tout sourire avant de jeter les confettis à la photographe…

Cette année, aucune menace d’inondation pour venir  gâcher la fête.

Avant de remettre la clé de la ville au roi et à la reine du carnaval, le municipal Henri Germond souhaite à tous que, puisque l’an passé il n’y avait pas eu de fête, que chacun s’amuse doublement cette année.

Le bonhomme hiver avait de la peine à prendre feu

Le bandit manchot, emblème du thème du carnaval «pile ou face», a mis un peu de temps à s’enflammer, malgré le talent du cracheur de feu Claude Burnier, attraction fidèle depuis quelques années déjà.

Un petit cortège

Le dimanche, une grande foule s’était rassemblée sur la place du marché et tout le long de la Grand’Rue pour admirer les Guggenmusiks ainsi que les quelques personnes qui avaient fait l’effort de confectionner un déguisement pour l’occasion.

Photo Sylvie Troyon

Carnaval de Vallorbe : en fanfare

Fruit d’un gros travail de près d’une année, le 26e  Carnaval de Vallorbe a pris son envol samedi passé à 11 h. 11. Son coup d’envoi formel a été donné par le président du comité d’organisation, Daniel Villemin, accompagné de toute son équipe de bénévoles, parmi lesquels on notera la présence de Corinne Eiroa sans qui la fête ne serait pas la même.

Les autorités de la cité du fer étaient représentées par les municipaux Sylviane Tharin, Christophe Schwerzmann et Hervé Foretay, ainsi que par le président du Conseil communal Gilberto Alemmani, qui a remis la clé symbolique du village à Daniel Villemin. On notait aussi la présence des autorités de Ballaigues, ainsi que celle du député Daniel Mange, représentant les autorités cantonales.

Tout ce petit monde a pu apprécier les discours et aussi l’apéritif, préparé et servi par les membres du carnaval d’Orbe, venus en voisins et amis donner un coup de main à leurs homologues vallorbiers. Sympathique attitude.

Un cortège sous la neige

Les festivités ont réellement commencé en début d’après-midi par la traditionnelle bataille de confettis des enfants qui aura vu finalement l’équipe des garçons triompher de celle des filles. A relever toutefois que ces dernières sont plus habiles pour noyer sous les confettis les photographes qui ne désiraient justement pas ce genre de décoration pénétrante …

On croyait ensuite que la météo s’était trompée, elle qui annonçait de la neige vers 16 heures. Grave erreur, puisque juste avant le départ du cortège, traditionnellement donné à 16 h. 33, le ciel était devenu sombre et la neige mouillée envahissante et peu charitable. Ce qui n’a pas empêché le cortège de se dérouler normalement, avec le concours des Guggen venus de la région ou de Suisse alémanique. De nombreux chars et groupes costumés ont participé au défilé devant un public dense et ravi.

Un bonhomme hiver qui brûle très vite

On ne sait pas exactement quelles matières les élèves de 8 VSG, concepteurs du fameux bonhomme, ont utilisées pour sa fabrication. Ce que l’on a en revanche pu remarquer tout de suite, c’est qu’il a pris feu et brûlé entièrement en seulement quelques minutes : difficile de dire qu’il s’agissait d’un signe de la fin de l’hiver vu le temps, mais sans doute celui d’un futur bel été.

La fête s’est ensuite poursuivie dans le V Center surchauffé jusque tard dans la nuit, avec des concours, des remises de prix, des démonstrations de danse, des productions des Guggen et un bal conduit par Ices Disco.

Photo Olivier Gfeller

NB : dans les jours qui viennent, plus de photos du Carnaval à disposition sur ce site sous la rubrique Galeries

Un nouveau concept d’entreprise à Orbe

L’entreprise Madya concept Sàrl qui démarre à Orbe inaugure un concept déjà connu mais peu utilisé dans le domaine des services: celui d’entreprise en réseau.

Fondée en octobre de l’année passée par Kevin Harnischberg, Alexandre Baudraz et Frédéric Richard, Madya concept Sàrl termine sa phase d’élaboration et s’apprête à entrer sur le marché dans les domaines de la communication, de l’économie d’entreprise et de l’événementiel.

Le but de Madya concept est d’offrir aux indépendants, aux PME ainsi qu’aux associations ou organismes publics, les outils de communication et de gestion qui sont depuis longtemps utilisés par les grandes entreprises mais qui, grâce notamment aux développements de l’informatique, peuvent désormais être à la portée des petites et moyennes entreprises.

Afin de participer à l’intensification du tissu économique du Nord Vaudois, région dans laquelle Madya privilégie son activité, les fondateurs ont choisi de travailler en réseau avec d’autres PME de la région. Ainsi Madya concept à signé des accords de collaboration avec l’entreprise Bailly pour le graphisme, Kpublicité pour la pose de publicité sur tous supports, Nf informatique pour les solutions de gestion d’entreprise et les sites web.

D’autres partenariats sont actuellement en discussion afin de compléter son offre avec des fiduciaires, des assurances et des imprimeries. L’objectif étant d’offrir un seul interlocuteur pour la totalité des services dont une entreprise a besoin pour sa gestion, sa communication et son développement. Le site web de l’entreprise, actuellement en construction, permettra en quelques clics de prendre connaissance de l’offre complète.

Le choix d’une entreprise en réseau, dite aussi entreprise partagée, a été motivé par le dynamisme et la souplesse que permet cette structure. Cela permet aussi à Madya concept d’élaborer une offre de réseautage, impliquant d’autres entreprises et complétant ce que des organismes proposent dans le domaine, notamment les SIC et l’ADNV.

Ainsi, Madya concept espère pouvoir participer au développement économique d’Orbe et de la région Nord-vaudois, à l’intensification du tissu économique et à la valorisation des compétences locales.

Carnaval d’Orbe 2008

Items portfolio