Articles

De la belle ouvrage !

Croy: travaux de réfection du canal, l’eau coule à nouveau

Le canal de Croy, prenant sa source dans le Nozon à l’aide d’un empellement situé au Pont de l’Étang, servait depuis des décennies à alimenter diverses forces hydrauliques telles que roues à aubes et turbines. A l’époque, deux lavoirs y sont construits et utilisés par les lavandières qui venaient y laver leur linge.

Combien d’entre nous se doutent de l’importance qu’avait, encore au siècle dernier, ce réseau de canaux dans cette région. Dès le XIIIe siècle, des moulins, des scieries puis des forges ont été installées sur les rives du Nozon et sur ses dérivations. Il ne s’agissait pas de simples « rigoles » mais de véritables canaux. Celui de Croy en est l’un des derniers vestiges.
C’est grâce au moteur hydraulique, dont la présence est attestée en Europe depuis l’Antiquité (il est décrit dans le Traité d’architecture de Vitruve ), que l’essor de certaines vallées a pu avoir lieu. En Europe, au Moyen-Âge, le moteur hydraulique s’est développé parallèlement à la disparition de l’esclavage. L’utilisation de l’énergie hydraulique plutôt qu’animale ou humaine a permis un gain de productivité, chaque meule d’un moulin à eau pouvant moudre 150 kg de blé à l’heure.

De nos jours, le canal est un endroit de loisir sur le bord duquel il est doux de flâner. C’est un véritable trésor, témoin de notre passé, que la municipalité de Croy a restauré en y prenant grand soin. Le chemin pédestre qui le longe fait le bonheur des marcheurs et des pèlerins. Un bel exemple à suivre !

Patrimoine au fil de l’eau 2010

Patrimoine au fil de l'eau 2010

Pierre-André Vuitel s’est attaché à apporter des améliorations importantes à son exposition-musée-lieu de culture et de rêve des Moulins Rod en vue de la saison 2010. Cette dernière s’est ouverte le 1er mai et se prolongera jusqu’au 31 octobre.

Parmi les nouveautés, de nouvelles collections de photographies d’époque, dont certaines mises à disposition par la défunte Administration fédérale des Blés, et de nombreux objets et moulins dont certains ont été prêtés par le Musée du Blé et du Pain à Echallens. Pour ceux qui auraient passé dans ces locaux mythiques en 2009, pas de doute qu’ils y découvriront avec plaisir ces nouvelles richesses industrielles et artisanales lors de leur prochaine visite.

Une exposition sur le canal du Rhône au Rhin

Le projet du canal du Rhône au Rhin a 100 ans en 2010. L’occasion pour les Moulins Rod de présenter nombre de pièces remarquables sur ce sujet qui reste d’actualité dans la tête de certains rêveurs. Des plans, des coupes et des explications techniques nombreuses parmi lesquelles on peut notamment admirer les diverses écluses projetées, dont celles d’Orbe, font de cette rétrospective un outil didactique et historique de premier choix. Avec des maquettes de bateau à vapeur d’époque et une iconographie particulièrement réussie.

Des expositions temporaires

Comme l’an passé, l’espace des Moulins abritera des expositions provisoires. Actuellement on peut admirer les remarquables photographies animalières d’Olivier Jean-Petit-Matile. Prochainement, un nouvel espace artistique créé au niveau de l’Orbe sera investi par un collectif de photographes et d’artistes opérant sous la dénomination «La Minoterie». L’Omnibus reviendra en temps utile sur cette manifestation dans la manifestation.

En attendant, et grâce à l’appui de nombreux sponsors, à la compréhension du propriétaire privé des lieux et au soutien de très nombreuses communes riveraines de l’Orbe, le rêve peut continuer en 2010, et certainement même au-delà.

A découvrir ou à redécouvrir aux Moulins Rod.
Du 1er mai au 31 octobre 2010.
Tous les jours de 11 h. à 18 h.
Renseignements : 024 441 68 42 ou www.eau21.ch

Photo Ernest Badertscher