La Mitsubishi-Pajero au Paris-Dakar.

Sports : 25 ans déjà

La Mitsubishi-Pajero au Paris-Dakar.

La Mitsubishi-Pajero au Paris-Dakar.

Champion du monde pour la 3e fois en 1984, l’Autrichien Niki Lauda a annoncé qu’il abandonnait la compétition automobile à la fin de la saison 1985, saison décevante pour lui en dépit d’une victoire obtenue dans le GP de Hollande.

Au volant d’une Ferrari, l’Italien Michele Alboreto a longtemps donné l’impression qu’il pouvait permettre à la firme italienne de renouer avec la victoire dans le championnat du monde des constructeurs. Malgré 5 points d’avance après neuf Grands prix, c’est le Français Alain Prost sur sa Mc Laren qui remporte pour la première fois la couronne de champion du monde.

- Le 7e  Rallye Paris-Dakar, cette épreuve de 13 000 Km imagi-née et organisée par Thierry Sabine, a une nouvelle fois été riche en rebondissements et en incidents. Le suspense a duré jusqu’au bout mais, après des milliers de kilomètres dans le sable  et la caillasse, ce ne sont qu’une centaine de concurrents sur les 543 ayant pris le départ de Paris, qui ont réussi à rallier la capitale du Sénégal.

Chez les motards, victoire pour la 2e fois du Belge Gaston Rahier sur BMW. Dans la catégorie voitures, les Mitsubishi-Pajero des 4x4 japonaises ont réussi un impressionnant doublé avec les Français Patrick Zaniroli et Jean da Silva, vainqueurs devant le britannique A. Cowan.

- L’Américain Freddie Spencer a réussi l’exploit d’enlever le titre mondial tant en 250 qu’en 500 cm3.

Un tel doublé n’avait encore jamais été réussi. «Fast Freddie» a littéralement survolé le championnat du monde en obtenant 7 victoires
en 12 courses dans chacune des deux catégories. Et si les principaux rivaux, l’Allemand de l’Ouest Anton Mang
sur Honda 250 et son compatriote Eddi Lawson sur Yamaha 500 ont terminé assez près de lui au classement final, c’est que Spencer, assuré de ses deux titres, a boudé les dernières manches de la compétition mondiale.

Les autres titres mondiaux sont revenus au Suisse Stefan Dörflinger en 80 cm3, à l’Italien Fausto Gresini en 125 cm3
et au Hollandais Egbert Streur en side-cars.

Photo Alain Michaud


0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire