Christian Weidmann (Orbe I).

Orbe qui rit, Orbe qui pleure

Christian Weidmann (Orbe I).

Christian Weidmann (Orbe I).

Orbe – Montreux 4-0

L’équipe d’Alain Béguin continue sa course-poursuite pour éviter la relégation et elle a préservé son invincibilité au Puisoir au 2e tour en dominant largement un bien faible Montreux, équipe décimée dans son effectif.

Sans disputer son meilleur match, en raison peut-être d’un terrain très glissant et d’un niveau technique trop limité, le FC Orbe a su frapper quand il faut et où il faut, par l’intermédiaire de ses deux attaquants Fabio Grosso et Ewerton, tous deux réussissant un doublé. De son côté, la défense bien dirigée par De Amorim a pu maîtriser les quelques offensives des gens de la Riviera, et le gardien Marco Grosso s’est également mis en évidence en retenant un penalty grâce à un double arrêt.

Il faut toutefois regretter l’expulsion de Carvalho et les nombreux avertissements récoltés qui vont nécessiter des remaniements dans la composition de la défense pour les prochains matches. On a pu aussi mesurer l’importance de la présence de l’expérimenté Bilibani au milieu du terrain; après sa sortie sur blessure, le jeu a perdu sa fluidité et a correspondu à une grosse baisse de la qualité du jeu. A noter encore lors de ce match que le gardien de Montreux a dû quitter ses coéquipiers peu avant la mi-temps avec un doigt cassé.

Cette 3e victoire du second tour permet au FCO de rester dans le sillage immédiat de Perly-Certoux dans la course au sauvetage et avec un moral au beau fixe, laisse augurer encore beaucoup de satisfactions pour l’équipe du président A. Zesiger.

Orbe II – Rances 3-4

Ce duel au sommet de la 4e ligue a connu un scénario en 3 actes tout à fait «extra-ordinaire» durant toute la partie, avec en épilogue un succès certes heureux, mais finalement pas immérité de Rances.

Le premier acte a été 20 minutes de cauchemar pour les joueurs locaux qui, non contents d’avoir galvaudé deux grosses occasions dans l’entame de match, ont offert sur un plateau pas moins de 4 buts à leur adversaire, à cause d’un gardien et d’une défense aux abonnés absents. C’est dire que Rances menait de 4 longueurs, sans avoir vraiment eu d’occasions nettes, mais en cueillant bien volontiers les cadeaux proposés.

Le 2e acte a vu les Urbigènes se réveiller, reprendre le jeu à leur compte et revenir logiquement à deux longueurs, suite à des réussites de Bianchi. Ce score de 2-4 maintenait le suspense pour la seconde période.

Les 45 dernières minutes ont tenu en haleine les courageux spectateurs, tant les situations scabreuses dans les seize mètres de Rances ont été nombreuses, les visiteurs ne parvenant qu’à lancer quelques contres. Mais par manque de lucidité et de réalisme, et aussi à cause de lacunes techniques, les boys de Pippo Vietri ne parviendront à inscrire qu’ un but, laissant la victoire à de vaillants joueurs de Rances qui, même réduits à dix, n’ont pas hésité à payer de leur personne pour sauvegarder une victoire qu’ils ont voulue plus que tout et qui relance ainsi la lutte pour la 1ère place.

De son côté Orbe II devait certes composer avec plusieurs absents, mais doit impérativement retrouver la sérénité et la jouerie qui lui avaient permis de dominer largement le 1er tour.

Un point sur les autres matches du week-end

Plusieurs matches ont été renvoyés en raison des conditions météo; c’est le cas notamment des matches de Chavornay I et Croy I.
L’exploit du week-end est venu de Baulmes qui s’est permis de battre le leader de 1ère ligue, Sion M21 sur le score étriqué de 1 à 0 et d’obtenir ainsi enfin une victoire qui pourrait bien en appeler d’autres.

Bavois retrouve toute sa verve offensive, malheureusement un peu tard pour jouer les premiers rôles, et domine largement Sierre sur le score de 7 à 1. Champvent de son côté a perdu la rencontre au sommet contre le leader Renens et se retrouve décroché à 4 points et un match de plus.

Enfin Montcherand n’y arrive décidément pas et s’incline 2-4 contre Etoile-Broye. Petite consolation pour le président J.-P. Blanchet puisque la 2e formation s’impose 1 à 0 contre Rances II.

Photo Pierre Mercier