L’entraîneur de Baulmes II, Serge Vanetta, peut avoir le sourire.

Le match au sommet à Bavois

L’entraîneur de Baulmes II,  Serge Vanetta, peut avoir le sourire.

L’entraîneur de Baulmes II,
Serge Vanetta, peut avoir le sourire.

La première équipe du FC Orbe aime à faire souffrir ses supporters. A plusieurs reprises cette saison, elle a dominé son adversaire sans parvenir à vaincre. Ce fut encore le cas dimanche dernier, sur le terrain des Trois Sapins à Echallens. Opposée aux réservistes locaux, elle a dû attendre les arrêts de jeu pour faire la différence alors qu’elle aurait dû atteindre la mi-temps avec un avantage conséquent. Malheureusement, elle a galvaudé une dizaine d’opportunités lors de ces 45 minutes initiales. Certes, le portier challensois s’est fait l’auteur de quelques arrêts déterminants. N’empêche que les attaquants urbigènes ont raté souvent l’immanquable. Une confiance en berne et le manque d’expérience des jeunes s’allièrent pour les empêcher de scorer. Dommage car sa domination territoriale a été totale au point que l’issue de la partie ne semblait pas faire l’ombre d’un pli.

Les coups francs de Carvalho

Devant cette absence de réussite, l’équipe se crispa lors de la suite du match. Les choix devinrent plus aléatoires, permettant à Echallens II de mener quelques contres dangereux. C’est en toute fin de partie alors que les Urbigènes tentèrent le tout pour le tout que la récompense tomba enfin. Obtenant un coup franc intéressant à l’orée des seize mètres, dans les arrêts de jeu, Carvalho le transforma avec brio, au grand soulagement de ses camarades. Cette deuxième victoire de l’exercice devrait être salutaire pour la fin de ce premier tour au cours duquel les Urbigènes devront notamment rencontrer des formations comme Prilly, Assens et Champvent, classées devant eux mais pour quelques points seulement.

Force est de constater que l’arrivée de Duarte, dans l’axe de la défense, est un apport intéressant. Un garçon qui fait son travail avec calme de manière à rassurer ses collègues. Ainsi Carvalho a su rester dans la norme sans perdre ses nerfs, comme il en a trop souvent l’habitude. Son coup franc, comme celui contre Jorat/Mézières, a permis à Orbe d’obtenir des points importants. Au terme de la partie, l’entraîneur Admir Bilibani était soulagé même s’il concédait que l’absence de véritables attaquants rendait la tâche de son équipe plus compliquée.

Bavois II et Chavornay continuent

Les réservistes bavoisans ont le vent en poupe. Bénéficiant d’une confiance à tout va, ils sont allés s’imposer à Prilly qui a plié dans les dernières minutes de jeu (86e), à la suite d’une réussite de l’inévitable Hükmü. Une partie au cours de laquelle la formation de la Plaine de l’Orbe s’est procurée l’essentiel des occasions de but, se voyant même annuler deux réussites sur hors-jeu, et a livré l’une de ses meilleures prestations de la saison. En tête de ce groupe de 2e ligue avec 19 points, elle compte trois longueurs d’avance sur Payerne et quatre sur Prilly.

Chavornay, lui, est inarrêtable en 3e ligue. Il s’est imposé par 5-0 sur le terrain de Valmont. Il prend résolument la tête du championnat de 3ème ligue dans lequel il a marqué à 24 reprises en six rencontres soit une moyenne de quatre goals par partie. C’est dire l’efficacité de sa ligne d’attaque. Notons encore les défaites, large de Rances à Cully contre Vignoble (7-2) et de Vallorbe-Ballaigues, battu 1-0 par Porto Lausanne, ce qui relègue malheureusement les frontaliers dans le fond du classement.

Baulmes II prend l’avantage

En gagnant 2-0 au Puisoir face à la deuxième garniture urbigène qui file du mauvais coton, La Sarraz II a pris le commandement de la 4ème ligue régionale dans un groupe où Savigny, Montcherand et Champvent II talonnent le nouveau chef de file. En 5e ligue, Baulmes II a remporté le choc au sommet contre Valbal II par 4-2 et compte désormais cinq points d’avance sur son vaincu. Enfin, les juniors A du MJOR ont pris la mesure de Serrières par 4-1 tout en étant joliment dominé par des Neuchâtelois plus habiles dans la conduite du ballon mais moins adroits devant le but. Des jeunes de la région qui doivent se contenter du quatrième rang après avoir longtemps dominé ce championnat qui disparaîtra au terme de la saison 2013-14.

Photo Pierre Mercier