Xavier Margairaz assistera de son lit au début de compétition d’Arnaud Bühler.

Football: les Sédunois de la région

Xavier Margairaz assistera de son lit au début de compétition d’Arnaud Bühler.

Xavier Margairaz assistera de son lit au début de compétition d’Arnaud Bühler.

Décidément le joueur de Valeyres-sous-Rances joue de malchance. Lors du camp d’entraînement des Sédunois en Calabre, disputé essentiellement sur des terrains synthétiques, Xavier s’est blessé tout seul à un genou à la suite d’un faux mouvement. Il a été opéré mardi dernier en Valais et sera absent des terrains pendant 6 semaines au moins. En clair, il ne sera pas de retour avant le mois d’avril soit quasiment au terme du troisième des quatre tours de championnat. Une poisse continue pour Margairaz puisque les blessures ont déjà fortement contrarié sa carrière.

En coupe dimanche déjà

Arnaud Bühler, lui, a suivi normalement la préparation du nouvel entraîneur Victor Munoz qui a succédé à Pierre-André Schürman. Sion a entamé sa préparation en Espagne (Salou) pendant une semaine avant de se rendre au sud de l’Italie pendant dix jours. Les Valaisans ont disputé quatre parties d’entraînement durant ce dernier séjour dont trois ont été perdues contre des clubs de 2e ou 3e division(Reggina, Bari et Como) pour une victoire contre Cosenza. Des résultats à ne pas prendre trop au sérieux, selon le Baulméran, dans la mesure où la préparation a été « épicée » puisque l’équipe n’aura eu que quatre semaines pour se préparer pour le match de Coupe de Suisse de ce dimanche à Kriens, partie qui avait été renvoyée au terme de l’année passée.

Avec deux attaquants?

L’effectif du club a été modifié après les départs de Serey Die (Bâle), Gonçalvez (USA), Ulmer (Winterthour) et Manset. En revanche, Gelson Fernandez (Sporting Lisbonne) et Aidalton (Chine) sont revenus au club tandis que le jeune Camerounais N’djeng (22 ans) sera un véritable renfort pour l’attaque, selon le Baulméran. Les Sédunois viseront une place en Champion’s League (2 premiers du championnat) et ils entameront la compétition par un rendez-vous capital à Bâle (10 février). « Il est encore trop tôt pour dire de quoi aura l’air l’équipe. J’ai le sentiment que nous serons plus offensifs avec deux attaquants. Durant ces stages, Munoz a passé en revue l’effectif, nous faisant tous jouer une mi-temps par match de préparation, en insistant sur le rythme qu’il veut soutenu. Comme tous les entraîneurs espagnols, il nous a fait travailler l’endurance avec ballon. J’ai l’impression que notre fond de jeu y gagnera en qualité. L’approche tactique sera différente et c’est à nous, les joueurs, de nous adapter ». Enfin, Arnaud avoue que les déclarations de Gennaro Gattuso qui a affirmé pendant l’intersaison que son cœur était resté à Milan, n’avaient pas créé le trouble dans l’équipe car l’Italien est toujours aussi généreux dans son investissement sur le terrain.