Le président Florian Musy conduisait l’assemblée accompagné d’Ingrid Bietry (secrétaire, à gauche) et Sylvie Schnyder (caissière).

Le vélo n’est pas au mieux

Le président Florian Musy conduisait l’assemblée accompagné d’Ingrid Bietry (secrétaire, à gauche) et Sylvie Schnyder (caissière).

Le président Florian Musy conduisait l’assemblée accompagné d’Ingrid Bietry (secrétaire, à gauche) et Sylvie Schnyder (caissière).

Lors de l’assemblée de printemps du VCO, le président Florian Musy n’a pas manqué d’évoquer les soucis actuels du cyclisme, peine à trouver un organisateur des championnats vaudois de VTT ou l’abandon éventuel du GP de Lausanne, dont on a disputé la cinquantième édition en 2012. Cette décision serait prise faute de moyens en personnel ou pour payer les services de police.

Les perspectives ne sont pas enthousiasmantes, même si le club maintiendra ses épreuves habituelles. A commencer, pour les principales, par le Giron du Nord en 6 manches à partir du 9 mars. La Wysam 333 se déroulera le week-end du 8 septembre selon la formule actuelle, qui fera l’objet d’une analyse à son terme puisqu’elle ne semble attirer les amateurs. La saison se terminera avec le GP Wanner contre-la-montre, le 5 octobre. Entre-temps, une semaine d’entraînement se déroulera en France (La Londe) du 7 au 14 avril comme un week-end en VTT aura lieu aux Portes du Soleil en fin de semaine du 23 juin.

Décision délicate

Un souci important taraude les esprits puisque le nouveau président de Swiss Cycling (fédération nationale), Richard Chassot, également directeur du Tour de Romandie, proposera à tous les clubs d’adhérer à l’organisme faîtier afin de promouvoir le cyclisme et de créer des centres de formation. En tentant d’imposer une cotisation supplémentaire de Fr. 95.– aux membres des vélo-clubs pour financer son projet, il provoque le débat. Les dirigeants locaux craignent l’explosion de leur société devant l’augmentation des coûts et on peut comprendre que cette volonté ne sera pas acceptée de gaieté de cœur. Faut-il dès lors imaginer de scinder le club en deux, avec des membres compétiteurs et d’autres qui partagent l’amour du vélo pour le plaisir? A vrai dire, avec une cotisation annuelle du club de Fr. 65.–, à laquelle il faut ajouter le prix d’une licence (souvent supérieure à cent francs) plus cette contribution de Fr. 95.–, l’addition va devenir lourde. Si le VCO n’a pas pris de décision ferme à ce sujet, il attendra les conclusions de l’assemblée générale de Swiss Cycling avant de se prononcer.

Les défis de Pascal

S’il n’y a bientôt plus de routiers dans le club, d’autres se sont illustrés en VTT ou sur la piste. Antoine Aeby et Kilian Fournier de même que Sylvie Schnyder (2 x) ont remporté des titres cantonaux. On relèvera encore la trajectoire étonnante de Pascal Kerboas. Ce cinquantenaire lausannois dispute des épreuves de longue haleine. Il était présent à l’assemblée de son club, moins de 24 heures après être rentré de Floride où il avait disputé une course de 24 heures à Sebring où il a parcouru 650 km durant cette journée. Il ne s’arrêtera du reste pas là puisqu’il envisage d’autres «aventures» cette année encore, sur lesquelles nous reviendrons. En définitive, malgré les difficultés du moment, le VC Orbe peut toujours compter sur des membres jeunes et dévoués, prêts à jouer les signaleurs dans les courses qu’il organise, pour la sécurité des coureurs.

Photo Pierre Mercier