Danilo Wyss.

Le tour de Romandie pour Danilo Wyss

Danilo Wyss.

Danilo Wyss.

La boucle romande commencera mardi 23 avril au Châble (VS) par un contre la montre en côte. Pas de quoi faire les affaires de Danilo Wyss qui n’appartient pas à la catégorie des grimpeurs. L’Urbigène a pourtant réussi un bon début de saison. Il s’est notamment illustré au tour de Catalogne où il a pris trois cinquième place et une neuvième dans cette épreuve de sept jours de course. Un résultat qui l’a rassuré sur son état de forme puisque le coureur de la BMC venait de fêter un événement avec la naissance de son fils Liam.

Période pendant laquelle il a partagé son temps entre l’hôpital et la garde de sa fille Milana, délaissant un peu l’entraînement. Il a enchaîné avec Paris-Roubaix, classique durant laquelle il a servi d’équipier pour ses leaders. Après avoir participé activement à une longue chasse derrière un groupe d’échappés, il a posé pied à terre après 160 kilomètres à la suite d’ennuis mécaniques. Il prenait encore le quinzième rang de la Flèche Brabançonne, remportée par le Slovène Sagan devant son coéquipier de la BMC, Philippe Gilbert.

Les Sky en favoris

Il est donc prêt pour le tour de Romandie dans une formation qui aura pour chef de file le Valaisan Steve Morabito mais aussi Taylor Phinney. Il est trop tôt pour savoir si cet Américain ne visera que les sprints, l’une de ses spécialités. Si c’était le cas, Danilo devra se contenter d’un second rôle. Pourtant, le parcours de cette édition lui paraît très à sa convenance. Il a notamment noté que les étapes de Renens, Granges (SO) et Payerne pourraient se terminer au sprint. Il entend forcément s’illustrer lors de celle qui passera par la Plaine de l’Orbe (Bavois, Chavornay, Orbe, Mathod, etc.), le jeudi 25 avril en tout début d’après-midi. Les favoris de ce TdR seront les coureurs de l’équipe Sky qui trustent les victoires dans les compétitions d’une semaine en ce début de saison, l’Anglais Froome et l’Australien Porte en tête, qui entendent succéder, au palmarès, à leur coéquipier Bradley Wiggins, vainqueur également du tour de France, l’an passé.