Record national pour les poursuiteurs.

Championnat d’Europe sur piste: un titre et 2 médailles d’argent

Record national pour les poursuiteurs.

Record national pour les poursuiteurs.

Théry Schir n’a pas fait le déplacement des championnats d’Europe de cyclisme sur piste des moins de 23 ans pour rien. A Anadia au Portugal, il a remporté le titre continental avec l’équipe suisse, en battant le record national. Un temps qui pourrait leur ouvrir les portes des Jeux Olympiques, mais qu’il faudra répéter dans les deux prochaines années pour espérer se rendre à Rio de Janeiro (2016).

En plus, le coureur du VC Orbe s’est couvert d’argent au terme de la course aux points et de l’américaine. En la matière, il souhaite disputer les championnats du monde élite qui se disputeront en Colombie, au printemps prochain.

Première victoire chez les élites

Ce jeune Lausannois ne cache pas que la piste n’est pas une fin en soi. « C’est vrai qu’il n’y a pas d’équipe de pistards. Ce sont des sponsors privés qui vous permettent de poursuivre votre carrière. A l’inverse, plusieurs routiers professionnels viennent dans les vélodromes, en automne et en hiver. Donc, je ne néglige pas les courses sur route, bien au contraire.

J’appartiens à la formation zürichoise EKZ, entraînée par Reto Bürgi. A 20 ans, je viens de passer chez les élites grâce à mes résultats. J’ai gagné ma première épreuve en Suisse, lors du GP de Schwarzhaeusern (début avril), qui a aussi permis au Bavoisan Lars Schnyder de prendre la quatrième place. J’ai aussi terminé 2e au Tuggen Challenge sur trois étapes comme je suis monté deux fois sur le podium en France (troisième à Besançon comme au GP de Saint-Etienne). Je suis encore jeune et je n’ai pas encore de contacts avec une équipe professionnelle. Tout dépendra de mes futurs résultats, mais il est trop tôt pour que je songe à être sélectionné dans l’équipe helvétique des M23 pour les prochains championnats du monde sur route de Florence (septembre prochain)».

Travail à 50%

Théry Schir vient de terminer un apprentissage de commerce et travaille à 50% dans une entreprise de la région lausannoise qui lui permet d’aménager son programme afin de pouvoir s’entraîner. Pour la piste, il se déplace à Aigle ou sur le nouveau vélodrome de Granges (Soleure). Sur la route, c’est seul qu’il se prépare lorsqu’il ne fait pas route avec ses camarades du VC Orbe Cyrille Thierry et Lars Schnyder. En dehors du cyclisme, il lui arrive de jouer au golf, même s’il n’a pas encore de handicap, comme il pratique le wakeboard (espèce de ski nautique sur une planche de surf).