Carole Würsten devant la carte du monde les points jaunes représentent les lieux de villégiature qu’elle a testé.

Comment se porte la vente de voyages dans notre région?

Carole Würsten  devant la carte  du monde  les points jaunes  représentent  les lieux de villégiature qu’elle a testé.

Carole Würsten
devant la carte
du monde
les points jaunes
représentent
les lieux de villégiature qu’elle a testé.

Afin de répondre à cette question, je me suis rendue, dans l’antre du voyage à Orbe. La boutique est superbement située à la rue Centrale 8 et ceci depuis sa création en 1974. Pas, ou plus de concurrence depuis longtemps puisqu’elle est seule sur la place.

Carole Würsten, a aimablement répondu à mes questions. Cela fait 18 ans que cette jeune femme posée a repris les rennes de la boutique. En 1994, en nom simple puis, dès 2001 (période tumultueuse du World Trade Center et du grounding de Swiss) en SA, dont elle est l’actionnaire majoritaire. Le voyage? Une passion de toujours! «Petite, je ne jouais pas à la poupée mais à l’agence de voyage». Après un apprentissage dans une agence de voyage, elle postule à Air Voyages à Orbe en 1994. Elle nous y accueille depuis lors.

Fluctuation des ventes

Carole Würsten ne le nie pas, la demande dans ce marché du secteur tertiaire évolue selon le contexte. Il est clair que nous n’avons pas affaire à un bien de première nécessité même si les gens sont très attachés à l’idée de s’évader de leur quotidien en achetant un un billet d'avion et de son lot de désagréments.
Par exemple en 2001, l’attentat contre les Tours et la faillite de Swissair ont fortement porté préjudice au commerce du voyage. En Suisse romande seule, 120 agences ont disparu. A Orbe, «il a fallu 3 ou 4 ans pour que ça reprenne» se souvient Mme Würsten. Tel ou tel attentat, assombrit la destination touchée pendant 6 à 8 mois, puis l’effet s’efface.

Et l’effet internet?

Carole Würsten situe le gros boum d’internet à environ 6 ou 8 ans; là, beaucoup de réservations se faisaient par le net. Mais les gens en sont revenus, analyse-t-elle. Actuellement, si les personnes vont volontiers «fouiller» sur la toile, elles viennent le plus souvent finaliser le contrat à l’agence. Il en va de même pour les jeunes n’ayant pas de carte de crédit sur le net. « 90% des réservations se font chez nous. A chacun son travail!» En effet, depuis18 ans, Carole Würsten assure une stabilité ainsi qu’une qualité de conseil.

Ses clients dont 80% sont de fidèles habitués, elle les connaît ainsi que leur goûts. La plupart des lieux de vacances proposés, elle les a personnellement testés! Là, internet ne peut pas entrer en concurrence! Autre avantage, la plupart des agences, comme Air Voyages à Orbe, font partie du Fond de garantie du voyage, ce qui est un signe de fiabilité. Là encore Internet ne peut pas concurrencer!

Évolution dans la manière et le rythme des voyages

Par contre, c’est un changement dans les habitudes touristiques que Carole Würsten a constaté. Depuis 2011, les gens partent moins souvent mais mieux et plus loin. Par exemple, au lieu de partir deux fois par an, ils ne partiront qu’une fois par an mais leur budget reste le même. Les gens s’organisent pour avoir un budget vacances et le consolident. Habitude de luxe ou saine manière de s’évader de la morosité de la vie quotidienne?

Quelle que soit la définition retenue, l’industrie du voyage se porte bien dans le Nord vaudois, ce qui est moins le cas dans les grandes cités.

Photo Catherine Fiaux