Depuis la droite : Thierry Ballif, président, Claudio Russo, membre adjoint, et Albert Limido, vice-président.

Pêcheurs en soucis pour leur rivière

Depuis la droite : Thierry Ballif,  président,  Claudio Russo,  membre adjoint,  et Albert Limido,  vice-président.

Depuis la droite : Thierry Ballif, président, Claudio Russo, membre adjoint, et Albert Limido, vice-président.

Deux ans de travaux à la hauteur du pont du Moulinet, une rivière qui souffre dans son eau.

Réunie en assemblée au café restaurant des Ducats, la Société Vaudoise des Pêcheurs en Rivières, section d’Orbe, a débattu sur des problèmes de fonctionnement et a réfléchi sur le programme d’activité 2012.

Le président Therry Ballif, dans ses remarques, déplore une tendance au manque d’assiduité, autant lors des assemblées, des sorties, que des journées de travaux, il espère à l’avenir un véritable engouement pour la vie et animation de la société.

Une observation qui revient à plusieurs reprises, la mauvaise santé des cours d’eau dans le canton de Vaud, particulièrement l’Orbe à la hauteur de la cité des deux poissons où les eaux sont d’une qualité douteuse, la situation de chantier a amené le déménagement du secteur piscicole de la société à Vuiteboeuf, et il règne pour le futur, une certaine incertitude quant à la mise en eau de la rivière. Affaire à suivre…

Dans son rapport, le président informe entre autres, sur le futur étang du Grand Morcel à Vallorbe, endroit qui pourrait se prêter aux passeports vacances 2012. Les oiseaux piscivores, le harle en particulier, ennemi naturel du pêcheur, que la société d’Orbe comptera pour la dernière fois la saison prochaine sur le parcours barrage du Chalet – route de contournement, est toujours inquiétude pour les amateurs de pêche.

Le gagnant du concours d’ouverture 2011, Jean-Maurice Mahlerbe seul concurrent à avoir ramené du poisson sur une vingtaine de participants, signe inquiétant s’il en est, se trouve honoré d’organiser le concours 2012 en date du premier dimanche de mars, jour d’ouverture de le saison prochaine de pêche.

Dans les propositions individuelles, le choix ardu entre la sortie valaisanne de pêche en étang ou une grillade conviviale à la cabane de la pisciculture, le Valais a trouvé une majorité. Le souhait d’intervenir sur le plan cantonal pour établir un calendrier avec date butoir pour l’assainissement des cours d’eau vaudois, où trop d’eaux usées sont encore déversées, a trouvé un large appui de l’assemblée.

Photo Alain Michaud