Beijing

Sept et mille milliards

Beijing

Beijing

En effet, nous sommes sept milliards d’êtres humains sur cette terre. Le plus incroyable est que nous n’étions que 6 milliards, il y a 12 ans!

Où le monde va-t-il dans ces conditions? Aurons-nous assez d’alimentation pour les nourrir tous? L’eau ne nous manquera-t-elle pas? Où irons-nous chercher l’énergie nécessaire pour faire face à nos besoins? Et que penser de l’épuisement des ressources de notre bonne vieille terre?

Aurons-nous assez de travail pour permettre aux familles de vivre décemment? De multiples questions se posent avec la croissance de la race humaine. Au point que l’on se demande s’il ne faudra pas  envisager de limiter le nombre d’enfants par famille comme les Chinois l’ont fait. Avec un effet catastrophique, en privilégiant la naissance des garçons au détriment des filles.

Cette augmentation phénoménale de la population ne semble pas préoccuper beaucoup les gouvernements du vieux continent. L’Europe veut un fonds de réserve de mille milliards d’euros pour éviter que certaines nations ne fassent faillite comme la Grèce a risqué le faire. Beau mouvement de solidarité mais il faut savoir que la Chine va probablement prêter le tiers de cet argent aux Européens qui en manquent ou qui peinent à le donner.

Cela voudrait-il dire que notre économie continentale est en train de se noyer. Que les ressources sont ailleurs. Il faut le croire car à force de délocaliser l’industrie, vers l’Asie en particulier, le vieux continent a perdu des ressources et se trouve non seulement tributaire des Etats-Unis mais aussi des pays émergents. Après l’Afrique, les Chinois vont-ils coloniser l’Europe? Le péril jaune est là sans que personne ne s’en soucie.

Avec ses deux tiers de la population mondiale, l’Asie a su copier les modèles de l’Occident pour un nouveau commerce qui nous échappe.