Roger Federer en Ethiopie

Remarquable

Roger Federer en Ethiopie

Roger Federer en Ethiopie

Il a beau ne plus être le numéro un du tennis mondial, Roger Federer, habitué des courts mais aussi des associations humanitaires, a toujours le cœur sur la main.

Il a lancé la semaine dernière un projet pour les enfants du Malawi, l’un des pays les plus pauvres d’Afrique puisque plus de la moitié des treize millions d’habitants vivent en dessous du seuil de pauvreté.

Ainsi après avoir aidé des institutions pour les jeunes en Suisse, en Tanzanie, en Ethiopie, au Zimbabwe et en Afrique du Sud, d’où sa mère est native, le Bâlois veut permettre à 54 000 gosses de pouvoir fréquenter l’école pendant dix ans et cela dans 80 lieux différents de ce pays.

Federer est certes le sportif suisse le mieux payé, n’empêche que son geste est remarquable. Il lui en coûtera un peu moins de trois millions de nos francs. Certains prétendront que c’est le moins qu’il puisse faire. Mais il le fait même s’il gagne probablement moins d’argent qu’à l’époque où il était le meilleur joueur de tennis de la planète.

Ce geste nous permet de gommer de notre esprit ses facéties comme celle d’habiter un endroit du pays où les impôts sont parmi les moins élevés de Suisse. N’empêche et il a accompagné cette annonce pour le Malawi d’une phrase qui démontre sa volonté de contribuer à aider le tiers monde. «J’ai constaté au contact de mes jumelles que les enfants peuvent apprendre beaucoup de choses dès leur plus jeune âge lorsqu’ils sont bien entourés».

Alors chapeau M. Federer d’avoir pensé à des enfants bien moins lotis que les vôtres ou les nôtres.