Paix et solidarité

Noël est habituellement une période de paix pendant laquelle l’actualité diplomatique diminue sensiblement. Pourtant, la Palestine est toujours en proie aux difficultés.

D’abord, l’ONU a refusé son entrée aux Nations Unies, vu que cette nation est toujours divisée en deux fronts (Cisjordanie et Gaza) avec des autorités politiques pas vraiment convergentes. Des accrochages ont toujours lieu avec l’intransigeant Etat juif.

Certes, Israël a relâché plus de mille prisonniers au cours de ces derniers mois en échange du soldat otage Gilad Shalit. N’empêche que la pression est toujours aussi intense dans la région.
En cette période, des touristes n’hésitent pas à faire le voyage en Terre Sainte. Bethléhem et Nazareth demeurent des lieux très fréquentés à l’heure de fêter la naissance de Jésus-Christ car ils sont à la base de notre société judéo-chrétienne.

Chez nous, les églises se vident et c’est pourquoi l’initiative des églises chrétiennes d’Orbe de mettre sur pied une cérémonie unique, à 17 h 30, samedi 24 décembre sur la Place du Marché (ou au Casino en cas d’intempéries), mérite d’être soutenue.

Car la plupart d’entre nous gardons dans notre cœur cette parcelle de religion qui a guidé notre jeunesse. Dans cette période particulière et dans un monde qui s’apprête à affronter une crise majeure, la solidarité doit redevenir un lien indispensable entre nous et pour nos enfants afin qu’ils conservent quelques repères dans cette vie mouvementée.