Lance Armstrong

Lance trop loin

Lance Armstrong

Lance Armstrong

Le cycliste Lance Armstrong a donc renoncé à se défendre face aux preuves de l’Agence Américaine anti-dopage. Sa défense devenait impossible devant autant de témoignages en sa défaveur. Au départ, le garçon était un coursier de grande qualité avant que le cancer ne le rattrape malheureusement.

Je me souviens que l’un de ses anciens coéquipiers, le Britannique Paul Sherwen, m’avait dit l’avoir vu sur son lit de mort à Philadelphie. Quelques années plus tard pourtant, l’Américain faisait sa réapparition dans les pelotons et allait remporter à sept reprises le Tour de France. Un tour de force incroyable qui laissait bouche bée. Revenir de la tombe pour archi-dominer ses rivaux paraissait impossible. L’idée qu’Armstrong avait été modifié génétiquement à la suite de son malheur ne rencontrait pas l’approbation des médecins.

Pourtant, le septuple vainqueur de la Grande Boucle n’a jamais été contrôlé positif en compétition alors que l’on semble avoir la preuve qu’il se dopait. Son corps ingérait-il mieux les produits interdits ou avait-il trouvé le médicament masquant idéal ou l’a-t-on protégé pour ne pas écorner l’image du cyclisme?
En tous les cas, dès qu’Ullrich et Armstrong sont arrivés sur le Tour, les coureurs sont restés dans leur bus jusqu’au moment du départ et ne rencontraient plus la presse comme c’était l’habitude. Les rapports se sont dès lors tendus avec les journalistes. Que se passait-il donc dans leur hôtel roulant? Interrogés sur l’affaire, ceux du cyclisme ne se sentent plus concernés et prétendent que le passé est bien loin.

Certainement, mais la pratique est ancestrale et tout le monde y a touché, champions ou pas. Tous ceux-là sont des faux-culs qui prétendent défendre leur sport en niant la vérité alors qu’en reconnaissant les faits, ils rendraient un fier service à ce sport, le plus dur de tous.