Cybercriminalité

La triche à tout va

Cybercriminalité

Cybercriminalité

Il n’y a pas un jour sans que l’on apprenne des supercheries incroyables. Il y a de l’ingéniosité, mais surtout de la malhonnêteté dans les faits que nous découvrons quotidiennement. Pêle-mêle, citons la ministre allemande de l’éducation et de la recherche, Annette Schavan (amie d’Angela Merkel), qui a dû démissionner, car son doctorat, qui vaut une considération certaine outre-Rhin, a été acquis après avoir plagié des thèses publiées auparavant par d’autres.

Le spécialiste des produits surgelés, Findus (filiale de Nestlé) a trompé sa clientèle anglaise en fourrant ses lasagnes d’une viande de cheval peut-être contaminée, alors que l’emballage précise bien qu’il s’agit de boeuf. Des escrocs sont parvenus à soutirer des millions d’euros à des entreprises françaises, en prenant la voix de patrons au téléphone, auprès de banques priées de s’exécuter instantanément en versant des sommes considérables dans des établissements à l’étranger, argent qui était immédiatement retiré par les malfrats.

On n’arrête donc pas le progrès en matière d’escroquerie!

Cela ne surprend qu’à moitié pour les deux premiers exemples. Par contre dans le dernier cas, l’habileté des malfrats fait froid dans le dos. Il a fallu espionner les firmes au point de connaître le ton de voix des responsables et les comptes bancaires de ces entreprises. A moins d’avoir eu des complicités internes, on peut imaginer que l’on a réussi à pirater les systèmes électroniques de ces sociétés.

On le voit désormais chez nous, puisqu’il est nécessaire de prendre toutes les précautions pour ne pas être victime du vol de nos coordonnées. Cela va jusqu’au vol de votre identité. Si Internet a facilité notre vie, on découvre désormais ses énormes faiblesses face à la ruse toujours plus performante et intelligente des fraudeurs. Au point d’hésiter désormais à utiliser votre ordinateur pour faire vos achats ou vos paiements!