Un repas

La faim

Un repas

Un repas

A l’heure où l’Europe est atterrée par les fraudes commises dans la production d’aliments, d’autres données font encore plus froid dans le dos.
Il y a quelques semaines, une dépêche indiquait que la moitié de la nourriture produite dans le monde était jetée. On sait que l’Occident gaspille beaucoup de produits. Qu’il s’agisse d’invendus, de dates de consommation dépassées ou de résidus de nos assiettes ou de plats.

Dans le tiers-monde, il arrive aussi fréquemment que des réserves alimentaires pourrissent dans des hangars à la suite de la mauvaise gestion de la part d’Etats ou de certaines organisations. Ce constat est bien triste à la lecture de certaines données.

En effet, plus de 900 millions d’êtres humains sur 7 milliards sont sous-alimentés sur notre planète et près de 18’000 meurent chaque jour de faim. 800 millions de personnes ne possèdent pas de point d’eau à proximité de chez eux et 240’000 décèdent annuellement après avoir ingurgité de l’eau contaminée. A l’inverse, 1,5 milliard sont en surpoids et le nombre d’obèses atteint les 500 millions d’humains. Ce déséquilibre n’est pas nouveau mais cette incapacité à améliorer le sort de certains est triste. Peu de gouvernements s’en préoccupent vraiment comme en atteste le fait que plus de 900 000 hectares de terre arable disparaissent chaque année à cause de l’érosion du sol. Voilà qui ne va pas arranger la détresse dans les pays pauvres ou exploités de manière éhontée.

A titre de comparaison, plus 2,75 milliards de dollars US sont dépensés quotidiennement pour l’armement et les armées. Voilà qui donne à réfléchir dans ce monde où l’on est davantage préoccupé par le rendement, la bourse et son confort personnel.