Cameraman en Afghanistan

Journalisme

Cameraman en Afghanistan

Cameraman en Afghanistan

La chasse au scoop est devenue la source essentielle des grands quotidiens. Même si les journaux vont mieux financièrement, ce vœu de détenir l’information qui fera vendre est toujours bien présente.

C’était du moins le créneau du journal londonien «News of the World» dont le rédacteur en chef n’avait rien trouvé de mieux que de mettre sous écoute certains personnages de l’empire britannique pour dénicher des scoops. Mal lui en a pris car le scandale a été découvert et le journal a dû mettre la clef sous le paillasson dimanche dernier quand bien même il existait depuis 168 ans.

Dans un tout autre domaine, certains médias créent des événements qui n’en sont pas. Prenez l’exemple de l’affaire DSK à New York. Il y a dix jours les chaînes françaises de télévision ont ouvert leurs journaux sur la réunion entre le procureur américain et les avocats de l’ancien directeur du FMI. Il ne s’est rien dit d’important durant cette séance comme l’ont confirmé les gens du barreau à l’issue de la réunion, mais on a tout de même consacré cinq bonnes minutes à ce non-événement qui aurait pu être résumé en trente secondes.

Ces différentes façons d’aborder l’actualité démontrent que l’on n’a plus la possibilité de consacrer du temps à l’enquête qui nécessite investissement et patience. Certes, il y a encore dans notre pays quelques quotidiens qui font le travail sérieusement. Mais ils sont rares et leur tâche n’est pas facile. Il suffit d’observer Anne Sinclair, ancienne présentatrice de France 2, qui n’a pas encore dit un mot dans l’affaire qui concerne son mari alors que du temps où elle était à l’antenne, elle aurait déploré ce mutisme.

Mais lorsque l’on est concerné à titre privé, il est bien normal de ne pas s’épancher sur une affaire qui doit la faire souffrir.

C’est dire finalement que la tâche des médias n’est pas facile mais, de grâce, qu’ils demeurent sérieux dans leur manière d’informer et qu’ils ne fassent pas monter la mayonnaise pour rien !