Gaspillage

Gaspillage

Gaspillage

Gaspillage

10’000 personnes, des enfants surtout, meurent de faim chaque jour dans le monde. On apprend de la même manière que deux mille tonnes de marchandises consommables sont jetées à la poubelle en Suisse, chaque année. Bien davantage encore dans le reste de l’Europe au point que l’on pourrait nourrir sept fois les populations sous-alimentées. Voilà des révélations qui interpellent.

A commencer par nous-mêmes qui sommes attirés bêtement par des produits superflus exposés dans les grandes surfaces. Comme d’autres ne consomment que les produits qu’ils ont achetés le jour même. En plus, l’Union Européenne doit prendre prochainement des décisions à Bruxelles qui pourraient priver de nourriture les miséreux de notre continent. On espère bien que les députés européens se souviendront que leur institution vient de recevoir le Prix Nobel de la paix, une récompense qui leur confère des devoirs dont celui de ne pas abandonner une partie de la population moins chanceuse.

A ce propos, il n’est pas inutile de préciser qu’il n’y a pas que l’alimentation que l’on doit préserver avec attention. En matière vestimentaire, les magasins de seconde main sont de moins en moins fréquentés. Comme s’il était honteux d’entrer dans l’une de ses boutiques. Comme si c’était offensant de porter des habits que quelqu’un d’autre a eu sur le dos précédemment.

Comme la plupart des  vêtements présentés sont encore de bonne qualité, ne pas vouloir en acquérir est une autre forme de gaspillage. Dans ces temps difficiles pour certains, il n’y a aucune vergogne à acquérir une garde-robe à des prix très intéressants.