Départ… dieu

On le savait bon acteur. Sa nouvelle physionomie en faisait un personnage sympathique. Même si uriner dans un avion n’était pas de bon goût malgré le besoin pressant qu’il évoquait.

On apprend que Gérard veut rendre son passeport français depuis qu’il a acheté une propriété en Belgique. Étonnant tout de même qu’Obélix quitte sa patrie, comme d’autres fortunés le font actuellement. Certes, l’impôt sur les gros revenus en France (75%) est lourd. On aurait préféré une autre manière de manifester sa désapprobation contre cette taxe nouvelle.

Il choisit donc de partir. Faut-il en déduire que ce comédien est moins drôle qu’il n’y paraît? En tous les cas, cette attitude manque d’élégance dans un pays où près de 15% de la population vit dans la pauvreté.

Il suffit de faire des quêtes pour découvrir un peu les citoyens. Ce sont souvent les petites gens qui sont les plus généreuses. A Orbe en tous les cas, elles n’hésitent pas à être solidaires des personnes encore plus mal loties qu’elles. Dans ces périodes de fêtes de fin d’année, partout sur cette terre, la plupart des êtres humains sont prêts à donner pour autrui.

Cela nous rassure dans un monde où l’argent est devenu le nerf de la guerre. Dans cette bataille, Depardieu est un mauvais exemple en dépit des circonstances. Car il est indispensable de partager afin que les années prochaines ne deviennent pas un calvaire pour une humanité qui se diviserait de plus en plus entre riches et pauvres.

Bonne année et que 2013 vous apporte du bonheur et vous permette de garder la santé