Urne

Ces votations qui divisent

Urne

Urne

Deux sujets ont particulièrement divisé la Suisse, le week end dernier, lors des votations fédérales. A commencer par l’initiative de Franz Weber qui proposait de limiter à 20% le nombre de résidences secondaires.

Un résultat qui a provoqué l’ire des Valaisans qui voient dans cette acceptation un frein au développement du tourisme et au monde de la construction. On brandit le spectre du chômage, un argument qui n’a pas vraiment pesé dans la votation.

La Suisse du Nord a dit non à la dénaturation de nos alpages qui ont déjà subi un bétonnage forcené. Lors de ces dernières années, n’avions-nous pas entendu que les populations locales n’avaient plus le moyen d’habiter dans leur station tant les prix de location, conséquence d’un prix du mètre carré déjà  exorbitant, étaient devenus inabordables pour eux.  En adoptant de justesse l’initiative Weber, le peuple helvétique n’a-t-il pas rendu service aux populations des Alpes?

Le prix du livre a séparé la Suisse alémanique de la Romandie, une fois encore. Les grandes entreprises, comme la Migros, ont pesé d’un tel poids sur la votation que l’idée d’un prix unique a été balayée outre-Sarine, sans que l’on se soucie de l’avenir des petites librairies. Faut-il comprendre par ce manque de solidarité vis-à-vis de ces échoppes, que l’on est prêt à abandonner les commerces de détail au profit des grandes surfaces?

De toute manière, on aura moins de temps pour bouquiner puisque nous nous sommes refusé une sixième semaine de vacances!