Vallorbe: superbe 10e édition du Festival des Couteliers

Le 10e Festival des couteliers, qui se déroule traditionnellement le week-end de Pâques et ouvre la saison touristique de Vallorbe a attiré de nombreux visiteurs, malgré le temps froid. C’est l’événement annuel du Musée du Fer et du Chemin de Fer. Plus du 20% de la fréquentation annuelle se concentre sur les trois jours du festival. Rémy Santschy, le président d’organisation a voulu faire connaître toutes les étapes de la métallurgie, en partant du minerai brut, de la séparation du fer et des scories dans le bas-fourneau médiéval installé pour l’occasion, en passant par la forge et se terminant par la finition.

Tous les aciers les plus travaillés furent présentés et les bois précieux ou les cornes les plus improbables garnissaient les manches des couteaux ou autres outils tranchants.

On a pu admirer des poignées en merisier, en loupe de chêne, en bois exotiques divers, en corne de cerf, de bouquetin, d’antilope, en défense de sanglier ou en molaire de mammouth entre autres. Les aciers les plus fins et les plus divers étaient présentés. En particulier le Damas, un acier deux fois millénaire à l’origine syrienne comme son nom l’indique, dont une exposition spéciale aura lieu en fin de saison. Cet acier est le nec plus ultra de la coutellerie: nos ancêtres constatant que l’acier doux étant souple, mais peu tranchant et l’acier trempable très cassant les ont forgés par couches alternées, un peu comme un mille-feuille, afin de mélanger les diverses propriétés du métal. Ainsi naquit l’acier souple et résistant.

Divers produits régionaux étaient proposés aux gourmands à la Charbonnette, attenant au musée et gérée en partie par l’Office du Tourisme. La Concorde, fabrique de bière artisanale voisine proposait une dégustation de ses diverses spécialités.

Petite frayeur vite canalisée

Durant la semaine précédant l’événement, les fortes pluies combinées à la fonte des neiges a fait déborder l’Orbe et inondé la forge Estoppey et la magnifique place de pique-nique de l’île. Plus de peur que de mal, le problème a rapidement été résolu et la manifestation a pu se dérouler normalement sans se mouiller les pieds. Seule la cantine a été déplacée par prudence.