Vue générale sur la Cité du fer.

Vallorbe: piscicultures, fin d’une époque ?

Pas facile de dire si c’était la chaleur étouffante ou une parfaite entente politique qui a plané sur la dernière séance de la «saison» du délibérant vallorbier présidée par Christine Leuenberger, mais aucun des rapports à l’ordre du jour n’a suscité la moindre discussion.

C’est ainsi que les comptes 2016 ont été approuvés à l’unanimité, avec un excédent technique de recettes de Fr. 67 000.– sur environ 20 millions de dépenses et de recettes, et surtout avec une marge d’autofinancement dépassant les 3.6 millions de francs. La gestion de la commune a aussi été plébiscitée avec un point d’interrogation dans le rapport: le nettoyage de la chaussée dans la localité, «qui n’apparaît à ce jour pas optimal».

L’adhésion à l’ORPC Jura Nord vaudois a été acceptée, elle aussi à l’unanimité, tout comme deux demandes de crédit, la première – de Fr. 60 000.– destinée à la mise à jour et à la finalisation du Plan directeur de la distribution d’eau potable, qui va recenser les moyens actuels et les améliorations à apporter aux différents éléments existants du réseau.

Constructions en vue

L’appartement qui existe encore dans le collège «de 1915» va être rénové cet été pour Fr. 52 000.– en vue d’accueillir dès la rentrée d’août l’équipe regroupée des PPLS – psychomotriciens, logopédistes et autres professionnels de santé actifs dans l’Établissement scolaire, ceci dans un domaine à part, mais proche des élèves. Ce regroupement de forces s’accompagnera de la création, à la même date, d’une nouvelle classe enfantine dans le collège adjacent des 3 Vallons.

Un cautionnement de Fr. 300 000.– a aussi été accordé à la Fondation des Fontaines, qui va transformer les locaux laissés vides par le CMS en plusieurs appartements qui permettront de tendre vers cette mixité sociale voulue par son conseil.

Elections

C’est Jacques-André Chezeaux, unique candidat, qui a été élu pour faire partie du conseil d’administration de la nouvelle société anonyme Sports et Loisirs de Vallorbe SA, en qualité de membre du Conseil communal (voir article page 7). Du côté des élections statutaires, Véronique Teuscher (PS) présidera le délibérant Vallorbe l’an prochain.

Au chapitre des divers, on a appris que les deux piscicultures ne pourraient pas revivre, la législation cantonale restreignant le droit de pêche et empêchant actuellement la survie ou la création de telles infrastructures. Une position qui n’a pas eu l’heur de plaire à Italo Facchinetti (UDC) qui se réserve d’agir au plan cantonal, la truite restant un emblème majeur de la cité du fer, y compris dans une assiette.