De gauche à droite, le nouveau collège coloré, la salle de gymnastique et l’ancien collège.

Vallorbe: le collège doit subir un profond lifting

La croissance du nombre d’élèves qui affluent à Vallorbe dans le cadre du regroupement de l’AscoVaBaNo se manifeste plus rapidement que prévu. On étudie déjà l’équipement du dernier étage, laissé volontairement vide, du rutilant Collège des 3 Vallons.

En attendant toutefois, il faut s’attaquer aux vénérables bâtiments qui nécessitent d’importants liftings et travaux en tous genres. C’est ainsi qu’en août 2013, l’exécutif vallorbier a obtenu un crédit d’étude pour la rénovation du collège de la rue Louis-Ruchonnet, qui aura 100 ans en 2015! Il a planché tout l’automne sur la question, en collaboration avec un bureau technique, pour arrêter ses choix et propositions au Conseil communal, contenus dans un préavis et qui prévoit l’octroi d’un crédit de plus de 4 millions de francs à cet effet. Les travaux prévus reposent sur le concept général d’interventions, ce qui devrait permettre de concentrer au mieux les activités prévues en dehors des périodes scolaires et pendant les vacances.

Étalement sur trois ans

Ceci ne sera sans doute pas complètement possible vu l’ampleur de la tâche. Et quelques nuisances sonores sont attendues malgré la planification prévue. Cette dernière prévoit une première tranche de travaux en 2014, soit la réfection des toitures et façades de la salle de gymnastique et de l’annexe ouest avec une remise à neuf de la distribution électrique. 2015 doit être consacré à la réfection des toitures du bâtiment principal et des façades, à l’isolation des combles et au début des travaux relatifs à la création d’un ascenseur/monte-charges.

La dernière phase de travaux est prévue en 2016 et concerne la rénovation des classes, du couloir du 4e étage et la fin des travaux de l’ascenseur entre autres. Un programme ambitieux et complexe à gérer, qui dépend encore de la volonté du délibérant vallorbier, saisi de cette demande de crédit. À relever qu’une fois les travaux terminés, le loyer de cet établissement, qui est facturé à l’AscoVaBaNo, sera dûment revu à la hausse, alors que les éléments de sécurité et d’adaptation thermique et d’isolation devraient permettre d’améliorer le confort des élèves et de prolonger pour longtemps la vie de ce bâtiment communal d’importance.


0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire