Le collège Louis-Ruchonnet qui sera rénové en profondeur.

Vallorbe: investissements supplémentaires massifs

Ce n’est pas parce que la séance du Conseil ne dure pas que l’on n’investit pas massivement à Vallorbe. En une petite heure en effet, le délibérant vallorbier, placé sous la présidence de Nourredine Ghennoune, a en effet débloqué pour plus de 5.2 millions de francs de crédits lundi soir, faisant ainsi droit aux demandes de l’exécutif.

Le plus gros morceau de ce total impressionnant, plus de 4 millions de francs, sera consacré à la réfection du collège de l’avenue Louis-Ruchonnet, qui, en trois phases s’étalant jusqu’en 2016, verra ses façades, sa toiture et de nombreux éléments intérieurs complètement remis à neuf. Ajoutons à cela l’installation d’un ascenseur attendu depuis longtemps par les personnes à mobilité réduite et l’étude, souhaitée par la commission, de l’absorption de la résonance excessive qui se manifeste dans les corridors.

Une somme de Fr. 910 000.– a également été votée pour la réfection complète de la partie Est de la rue de l’Ancienne-Poste, en conjonction avec les travaux des futurs bâtiments du centre médical de groupe et d’appartements protégés qui débutent ces jours et qui vont s’étendre sur deux ans environ.

Augmentation importante de la population

Poursuivant sa politique d’équipement des terrains constructibles qu’elle possède, la commune va aussi entreprendre des travaux de ce type sur une parcelle de plus de 6 000 mètres carrés dans le quartier de Bellevue. À relever que ces frais seront compris dans le prix de vente que la commune consentira aux acquéreurs, qui seront au final les porteurs économiques de cette charge. Dans les communications de la Municipalité, le syndic, Stéphane Costantini, a fourni les chiffres tout frais de l’évolution de la population de la cité du fer pour 2013: elle s’est accrue de 5.5% passant de 3356 à 3539 habitants. Ce taux d’augmentation est significatif à ses yeux, le district dans son ensemble réalisant une augmentation de 2.1% dans le même temps.

En parallèle, l’exécutif a adopté les comptes 2013 ce même lundi. Ils seront présentés et discutés d’ici à l’été. Ils se révèlent à nouveau positifs et surtout comprennent une marge d’autofinancement dépassant le total de 3 millions de francs. «La preuve que notre politique de développement commence à porter ses fruits» ajoutera le syndic.


0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire