Charmantes vampirettes buvant autre chose que du sang, de gauche à droite Laurène, Natacha et Céline.

Vallorbe: doux vampires au bal d’Halloween

Charmantes vampirettes buvant autre chose que du sang,  de gauche à droite Laurène, Natacha et Céline.

Charmantes vampirettes buvant autre chose que du sang,
de gauche à droite Laurène, Natacha et Céline.

Grosse agitation samedi soir passé aux abords du V-Center à Vallorbe où se pressaient, tard dans la soirée, nombre de jeunes alléchés par l’idée de fêter Halloween par un bal «sanguinaire» et qui, grâce au passage à l’heure d’été durerait une heure de plus dans les profondeurs de la nuit.

Les organisateurs, la Jeunesse de Vallorbe craignaient un peu les conditions météorologiques soudain dégradées, mais leurs craintes ne se sont finalement pas révélées fondées. Pour le président de la Jeunesse Fabien Ecuyer, ce bal est une tradition qui existe depuis des années. «Avant, nous l’organisions dans l’ancienne grande salle du Casino, explique-t-il.

Puis pendant les travaux, nous avons émigré vers le V-Center, plus grand et de plain-pied. Et nous avons décidé d’y rester.» Interrogé sur la signification d’Halloween en 2012, Fabien Ecuyer concède que cette fête anglo-saxonne perd chaque année de la consistance. «Avant, nous avions du monde au cortège organisé pour les enfants, avec les bonbons et les déguisements. Et ils venaient ensuite danser gratuitement en tout début de soirée. Cette année par exemple, c’est tout juste si nous avons compté une vingtaine de personnes», ajoutait-il.

Quant au public du bal proprement dit, si les déguisements sont encore bien réels, l’esprit va avant tout vers l’occasion de fêter en toute amitié et de s’amuser.

Photo Olivier Gfeller