La présidente du conseil d ‘administration, Juliane Hilpertshauser, présente la marche des affaires.

Les UMV sont en pleine santé

La présidente du conseil d ‘administration, Juliane Hilpertshauser, présente  la marche des affaires.

La présidente du conseil d ‘administration, Juliane Hilpertshauser, présente la marche des affaires.

Samedi passé avait lieu à Vallorbe l’assemblée générale annuelle des actionnaires des Usines Métallurgiques de Vallorbe SA. C’est en présence de 18 actionnaires et d’une cinquantaine de cadres et d’ouvriers de l’entreprise que la présidente du conseil d‘administration Juliane Hilpertshauser a ouvert la séance.

En commençant, comme c’est l’usage aux UMV, par l’hommage et la minute de silence dédié aux collaborateurs disparus. C’est ensuite que les résultats et la marche des affaires ont été abordés.

Une excellente année 2010-2011

L’entreprise boucle ses exercices annuels au 30 juin, si bien que ce sont les comptes de l’exercice arrêtés au 30 juin 2011 qui ont été présentés. Des états financiers dans lesquels tous les chiffres importants sont au vert. Le chiffre d’affaires a augmenté de près de 11 % pour atteindre Fr. 45 millions. La marge brute, quant à elle, a aussi augmenté et représente près de 30 % du chiffre d’affaires.

Le résultat opérationnel d’exploitation se situe aux environs de Fr. 2,3 millions, pour un bénéfice net, après attribution généreuse aux provisions diverses et charge d’impôts, qui s’élèvent à Fr. 250’000.-.

Une conjoncture malgré tout favorable

On aurait pu imaginer que la conjoncture internationale ait pesé sur les résultats de l’entreprise. Tel n’est pas le cas, pour le moment, même si l’on s’attend, au sein de la direction et du conseil, à un ralentissement de la progression, en raison des incertitudes économiques internationales et de la hausse du franc suisse.

Une structure de bilan de rêve

Alors que la valeur d’assurance-incendie des actifs de l’entreprise, bâtiments et machines, dépasse largement la centaine de millions de francs, ils figurent au bilan pour la somme de… 3 francs. C’est dire s’il existe aux UMV des réserves latentes d’importance. Par ailleurs, sur un bilan total d’environ 31 millions de francs, 12 constituent les fonds propres, 11 des dettes à court terme et le reste des provisions générales. De l’autre côté du bilan, à l’actif, les valeurs citées ci-dessus sont représentées par des liquidités, des débiteurs à court terme et quelques immobilisations.

Pas de doute dès lors que l’entreprise est particulièrement bien armée pour envisager l’avenir, même si ce dernier s’annonce peut-être un peu moins radieux qu’en 2011. A relever enfin que les comptes ont été approuvés et qu’un dividende de Fr 65.- par action a été décidé.

Photo Olivier Gfeller