Fort de Pré-Giroud: 25e anniversaire dignement fêté

130713_Vallorbe_25e_Fort_19

Si à l’occasion de la partie officielle du 25e anniversaire de l’ouverture au public du Fort de Pré-Giroud à Vallorbe, les oreilles des invités et du public ont sonné à la suite des coups de canon tirés à blanc, celles du PS, des Verts et du GSSA ont dû aussi sonner à distance. C’est en effet à une attaque en règle des politiques de suppression, de diminution ou de mise en cause de l’armée que se sont livrés les différents orateurs présents.

Ouverte par Jean-Michel Charlet, président de la Fondation, la cérémonie a accueilli le brigadier Denis Froidevaux, président de la SSO, qui a fustigé ceux et celles qui, dans une sorte d’angélisme béat, veulent faire croire que tous les pays sont amis et que tout conflit armé dans le centre de l’Europe est impensable. «Le patriotisme n’est pas une déviance intellectuelle», a-t-il même asséné devant un public plutôt réceptif. Dans un registre moins carré, le président du Grand Conseil vaudois, Laurent Wehrli, a rappelé l’importance d’une défense armée dans la préservation de la paix, «une paix pour laquelle il n’y pas si longtemps nos parents et grands-parents se sont mobilisés.»

Le syndic de Vallorbe Stéphane Costantini a lui aussi relevé l’importance de la défense de notre neutralité, tout en saluant le travail effectué au quotidien par les bénévoles du Fort de Pré-Giroud pour maintenir celui-ci en excellent état et pour le faire vivre.

Une journée riche en événements

Durant la matinée, une assemblée de l’Association des Amis du Fort a eu lieu au Casino. Puis une tournée en véhicules militaires, qui a permis au public de les admirer, en particulier à leur passage à la Vallée de Joux. En revanche à Vallorbe, le public a attendu les véhicules parfois une heure et demie en vain. Ils avaient passé en cachette et en désordre une demi-heure avant l’heure annoncée.

Ceci n’aura pas empêché la fête de se dérouler sous les meilleurs auspices, un parc de véhicules d’époque reconstitué sur le terrain de sports de la patinoire restituait une ambiance très fin de 2e guerre mondiale, alors qu’une troupe jouée par les membres de l’Association suisse romande de reconstitution historique assurait la présence en uniforme. Les forts secondaires de Ballaigues et Lignerolle ont été exceptionnellement ouverts au public, qui n’a pas boudé son plaisir, avant une partie gastronomique et conviviale le soir.
Photo Olivier Gfeller


1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] Fort de Pré-Giroud: 25e anniversaire dignement fêtéL’OmnibusPuis une tournée en véhicules militaires, qui a permis au public de les admirer, en particulier à leur passage à la Vallée de Joux. En revanche à Vallorbe, le public a attendu les véhicules parfois une heure et demie en vain. Ils avaient passé en … […]

Les commentaires sont fermés.