La Municipalité, soit Ch. Kaenel, P. Weidman, C. Tallichet-Blanc et T. Vidmer. Manque N. Piguet.

Valeyres-sous-Rances: un seul objet à l’ordre du jour du Conseil

La Municipalité, soit Ch. Kaenel, P. Weidman, C. Tallichet-Blanc et T. Vidmer. Manque N. Piguet.

La Municipalité, soit Ch. Kaenel, P. Weidman, C. Tallichet-Blanc et T. Vidmer. Manque N. Piguet.

Ce 3e mercredi de mars s’est déroulé le Conseil général sous la présidence de Raphaël Berthoud. Un ordre du jour relativement succinct devant une assemblée quelque peu clairsemée; le quorum est néanmoins atteint.

Adoption à l’unanimité du procès-verbal détaillé du dernier conseil, lu par Sylvie Troyon, secrétaire, mais aucune assermentation. C’est alors au tour de Thierry Vidmer, municipal des finances, de nous présenter le préavis municipal 6/12, seul objet du jour.

Demande d’un crédit de Fr. 280 000.– pour financer l’amenée des eaux claires et du gaz aux parcelles 70 et 364.

Il a été constaté que le collecteur d’eaux claires de ces différentes parcelles n’est pas sûr, la caméra de surveillance ne pouvant passer. Le projet municipal porte donc sur la création d’un nouveau collecteur qui pourrait reprendre les eaux claires des parcelles désignées; on profiterait de la «creuse» pour amener également le gaz.

En chiffres, cela représenterait un coût total de Fr. 280 000.–, sous forme d’emprunt bancaire. Le coût annuel serait de
Fr. 16 333.– (soit, amortissement de Fr. 9 333.– et intérêt moyen de la dette de Fr. 7 000.–.)

Préavis favorable des deux commissions concernées: celles-ci relevant le caractère nécessaire de cet équipement en E.C. La commission de gestion soulève alors le point qu’il serait peut-être judicieux de prévoir un nouveau collecteur pour les eaux usées également, ces travaux pourraient éventuellement être compris dans le poste divers et imprévus de Fr. 16 200.– du préavis 6/12.

La Municipalité y avait aussi pensé. Cela provoque une certaine confusion dans l’assemblée: sur quoi va-t-on voter? Ce collecteur des eaux usées est-il finalement compris dans le préavis municipal? Raphaël Berthoud est catégorique, le vote porte sur le préavis seul, soit sur les eaux claires et le gaz. L’assemblée adopte le préavis tel que présenté.

Corinne Blanc, syndique, nous informe que notre employé communal, Roland Gast atteint dans sa santé, ne reprendra pas son travail; nous lui présentons nos meilleurs voeux de rétablissement.

Elle nous annonce par ailleurs une balade sur le territoire communal en compagnie du garde-forestier le samedi 12 mai, enjoignant tout un chacun à y participer. La séance se clôt à 21 h. 10. Les eaux claires et usées, faisant encore certains remous dans la salle !

Photo Catherine Fiaux