De droite à gauche Hernri Nerny, Jean-Luc Pichonnaz (DTP SA), Philippe Vioget (SESA) et Jacques-André Mayor (Municipal d’Orbe) et Paul Segessenmann (responsable du bureau technique d’Orbe).

AIVM : la STEP devient une STAP

De droite à gauche Hernri Nerny, Jean-Luc Pichonnaz (DTP SA), Philippe Vioget (SESA) et Jacques-André Mayor (Municipal d’Orbe) et Paul Segessenmann (responsable du bureau technique d’Orbe).

De droite à gauche Hernri Nerny, Jean-Luc Pichonnaz (DTP SA), Philippe Vioget (SESA) et Jacques-André Mayor (Municipal d’Orbe) et Paul Segessenmann (responsable du bureau technique d’Orbe).

Jeudi soir passé avait lieu à la grande salle de Valeyres-sous-Rances une séance d’information destinée au public et présentée par l’AIVM (Association Intercommunale du Vallon du Mujon). On rappelle que cette association gère la STEP actuelle ainsi que le réseau d’amenée des eaux usées des six communes membres, Rances, Les Clées, Lignerolle, Sergey, L’Abergement et Valeyres-sous-Rances. La STEP actuelle n’a jamais véritablement donné satisfaction.

Construite à la fin des années 1970, elle répondait à  des normes aujourd’hui complètement dépassées, et la technique utilisée pour l’épuration des eaux et le traitement des boues n’est plus adaptée aux normes de la législation en matière de protection des eaux. Dès lors, une solution devait être trouvée par l’AIVM pour se conformer aux prescriptions.

Deux hypothèses

Le comité de direction a travaillé sur deux hypothèses : la transformation et reconstruction d’une STEP indépendante et aux normes, qui représentait un investissement de l’ordre de 2,5 millions de francs, ou un branchement à travers une canalisation à créer avec la STEP d’Orbe, solution nettement moins chère puisque représentant un investissement de 1,5 million environ. En plus de ces éléments financiers, une idée de rationalisation des processus et d’économies d’échelle potentielles a aussi présidé au choix opéré en faveur de la conduite.

La STEP d’Orbe, qui devrait prochainement accueillir aussi les eaux usées de Chavornay et de sa proche région, va subir un  lifting et se trouve déjà en capacité d’absorber les eaux usées de l’AIVM. En plus, les boues d’origine AIVM sont aussi déjà traitées à Orbe, pour des questions d’équipement technique. Un branchement sur Orbe semblait donc raisonnable à tous points de vue.

Travaux de quelques mois

Les travaux auront commencé au moment où ces lignes paraîtront. Ils devraient s’étendre sur quelques mois, jusque vers la fin du mois d’octobre. Il s’agit de créer une tranchée de 1,5 m de profond sur 80 cm de large pour y enfouir les conduites nécessaires, ceci sur une longueur d’environ 2,8 kilomètres. Une station de relevage sera aménagée au croisement de la route cantonale Orbe-Mathod.

Cet ouvrage permettra aux eaux usées de franchir les quelques centaines de mètres proches de la STEP d’Orbe qui sont en pente montante. Quant à la STEP actuelle, elle va se transformer en STAP, ( station de pompage) et subira les transformations nécessaires pour cette nouvelle affectation.

Photo Olivier Gfeller