Depuis la gauche, 1er roi Michael Troyon et Estelle, 2e roi Michel Petermann et Lola, 3e roi Heinz Schürch et Aurore, 4e roi Karim Vidmer et Adeline.

Valeyres-sous-Rances: des tirs, des rois et de la bonne humeur

C’est dans un village joliment décoré que les membres de l’Abbaye des Carabiniers ont vécu leur 173e fête de cette belle tradition.
Un programme festif de trois jours a permis aux 106 membres inscrits de vivre les concours de tir, participer au banquet et diverses verrées, ainsi qu’aux cortèges. Comme toutes sociétés d’Abbaye, le rituel fait partie des convenances, avec la sonnerie de la diane à 5 h., prise du drapeau et montée au stand de tir afin de permettre aux fins guidons de rivaliser. A Valeyres-sous-Rances, les doués de la gâchette sont nombreux, les résultats obtenus le démontrent. 17 h., arrivée au stand des reines emmenées par la fanfare de Vaulion, et de Pierre-Alain Conrad Abbé-président qui annonce les résultats des tirs et couronne les meilleurs.

A la cible d’Abbaye, 1er roi avec 454 points Michael Troyon, 2e roi au coup centré avec un 100 appuyé d’un 90 Michel Petermann, 3e roi avec 429 points Heinz Schürch et 4e roi au coup centré avec un 100 appuyé d’un 89 Karim Vidmer. Le tir à 50 mètres à la carabine 22 long rifle des enfants a vu chez les filles Léonore Bornand couronnée reine et chez les garçons Arnaud Niklaus couronné roi.

Cible «Âge du comité», soit le cumul de l’âge des membres du comité (306) que le tireur doit approcher le plus possible. Dans cet exercice aléatoire, deux tireurs ont réussi le tour de force de faire 306 points, Arthur Jaton et Sébastien Tréhan. La munition nécessaire pour cette joute festive se monte à 2700 cartouches tirées sur les trois cibles du programme.

Dans le cadre de la partie officielle, se sont exprimés Jacques Nicolet, Conseiller national, puis avec un fond de terroir bien vaudois et plein d’humour Corinne Tallichet-Blanc, syndique du village, et Jean-Philippe Décoppet Abbé-président de la société d’Abbaye invitée de Mathod. En fin d’après-midi, rentrée du drapeau et participation au traditionnel «Picoulet» devant le collège. La journée du dimanche et celle des enfants du lundi se terminent par le non moins traditionnel cortège.