Sortie des Tarbornières: direction Chavornay, bientôt interdite au poids lourds.

Un nouveau trait d’union grâce à l’ADEOC

Sortie des Tarborneires: direction Chavornay, bientôt interdite au poids lourds.

Sortie des Tarborneires: direction Chavornay, bientôt interdite au poids lourds.

Dans un pays où règnent des sigles parfois bien obscurs pour le citoyen lambda, révéler l’existence de l’un d’entre eux, nouveau pour beaucoup, n’a pas forcément pour immédiat corollaire d’enthousiasmer les foules !

Pourtant, pour confidentiel qu’il soit, l’ADEOC nous concerne un peu tous.

Il s’agit d’une Association de développement économique Orbe-Chavornay qui a pour but la promotion du pôle que représente notre région dans un principe de développement durable. Elle poursuit un objectif d’utilité publique consistant à favoriser les intérêts de ses membres par la promotion des deux communes citées, ceci sous seing public-privé parfaitement intégré.

Une célérité de bon aloi

Ce statut assure une efficacité considérable au travail des diverses commissions actives dans le cadre de ce groupement.

L’une de celles-ci, chargée d’élaborer des plans de mobilité et d’accessibilité aux zones industrielles reliant de plus en plus les deux cités a réuni, entre 2011 et 2012, des représentants des communes, de l’ADNV et des responsables des principales entreprises concernées.

Son rapport est d’ores et déjà sous toit, se concrétisant, ce dernier jeudi, par la signature d’une charte contresignée par les syndics d’Orbe et de Chavornay, les directeurs d’Hilcona, de Nestlé, de Pesa et de Sicpa.

Des engagements durables

Cette charte engage les signataires à promouvoir des plans de mobilité multimodale sur leurs sites, à militer en faveur du covoiturage en incitant une réduction du recours à la voiture individuelle pour les déplacements domicile-travail, à favoriser l’usage des transports publics, etc.

Un premier succès

La réussite n’a guère tardé à être au rendez-vous vu qu’une toute première mesure, suite aux démarches entreprises, a été agrée par les instances cantonales et va entrer en vigueur tout prochainement.

On verra, à la sortie de la zone des Taborneires, une interdiction pour les poids lourds d’obliquer en direction de Chavornay, les obligeant de facto à aller emprunter l’autoroute aux Mosaïques. Nestlé incitera ses fournisseurs et livreurs à suivre la même route.

Le transit de l’autre côté de la plaine s’en trouvera allégé d’autant et, il y a fort à parier que, chez les Corbeaux, personne ne s’en plaindra !
Le développement dit «durable» dépend de ce genre de convention, de dialogue, de persuasion bien plus que de contraintes de tous poils.

Bon vent durable à l’ADEOC.

Photo Willy Deriaz