De gauche à droite: Thierry Dietrich municipal, Patrick Gaillard président du Conseil et Géraldine Martinis, secrétaire.

Sergey: les Ours ont soif de leur eau

De gauche à droite: Thierry Dietrich municipal, Patrick Gaillard  président du Conseil et Géraldine Martinis, secrétaire.

De gauche à droite: Thierry Dietrich municipal, Patrick Gaillard
président du Conseil et Géraldine Martinis, secrétaire.

Des finances bien portantes

Réuni dans le complexe de la Croix, le Conseil général de Sergey sous la présidence de Patrick Gaillard, a débattu sur un ordre du jour copieux.
Dans un premier temps, l’assemblée délibérante a accepté à l’unanimité l’arrêté d’imposition pour 2013 à 81% de l’impôt cantonal de base, plus 3% d’impôt spécial affecté (épuration).

Après présentation détaillée des comptes 2011 par le boursier Robert Gaillard, les réponses données aux intervenants et la lecture du rapport de la commission de gestion par Colette Martinis qui rejoint le préavis municipal, l’assemblée accepte unanimement les comptes présentés, qui débouchent sur un résultat positif de Fr. 8 647.– par Fr. 649 375.– de produits pour Fr. 640 728.– de charges.

Les Ours souhaitent sauver leur source

Deux demandes de crédit d’investissement sont proposées au Conseil, l’une pour l’installation d’une conduite d’eau de contournement du village qui alimenterait la gravière de Sergey grande consommatrice d’eau, crédit d’un montant de Fr. 63 510.–, gravière gérée par l’entreprise Cand Landi, la deuxième, pour l’installation d’une conduite d’eau défense incendie pour Fr. 26 859.–.

Si cette dernière demande de rallonger la conduite existante de la source Mercier jusqu’à la grande salle pour une alimentation suffisante en cas d’incendie a trouvé l’accord de l’assemblée, celle pour l’alimentation de la gravière a été contestée.

Suite à la lecture négative du rapport de la commission permanente par Charly Zoëll, accompagnée d’un débat soutenu sur l’opportunité de ces travaux, il a fallu toute la persuasion du syndic Alexandre Martinis pour démontrer l’avantage financier et pratique à moyen terme de ce projet, afin d’amener une courte majorité du Conseil à donner l’aval au préavis municipal.

Dans les communications de l’exécutif chacun s’est exprimé sur son dicastère.Le syndic a présenté visuellement le grand projet de protection des sources de la zone est.

Actuellement, l’eau de la source villageoise de «Barbolannaz »est considérée non potable par l’Etat de Vaud, mais les contrôles et analyses ponctuelles du canton démontrent une amélioration évidente de la situation. A ce titre, une étude de longue haleine sur la construction d’un barrage filtrant occupe la Municipalité, ce projet sera présenté dès que possible au Conseil général afin d’aller de l’avant pour sauvegarder cette eau qui va devenir si précieuse.

Lors de la nomination du bureau du Conseil, est réélu à la présidence Patrick Gaillard, et élue à la vice-présidence Emmanuelle Cuendet. Les scrutateurs sont reconduits dans leur fonction et Lucienne Gaillard rejoint la commission de gestion comme 2ème suppléante.

Photo Alain Michaud