Romainmôtier : Vallon du Nozon, drôles de découvertes

Ces dernières semaines, le garde forestier de Juriens a découvert avec stupéfaction qu’une centaine d’arbres ont été marqués à la peinture orange fluo, dans les bois entre Nidau et Pompaples. Selon Bastien Siggen, le mal n’est pas irréversible. Seuls les arbres à la fine couche d’écorce pourraient subir quelques conséquences. Il n’empêche qu’il faudra effacer ces traces qui donnent le sentiment que l’on a fléché un parcours à travers les bois sans se rendre compte de l’impact que cela peut avoir. Ainsi, des promeneurs parisiens se sont perdus ne sachant plus à qui faire confiance entre la signalisation officielle et les tags. Il faut dire que ces lieux sont assez fréquentés par des promeneurs qui aiment la nature et le calme. C’est la raison pour laquelle les forestiers entendent bien effacer ces traces inconvenantes.

Organisateurs montrés du doigt

Le «tweet» de Bastien Siggen est parvenu jusqu’à la conseillère d’Etat Jacqueline De Quattro qui s’est offusquée du mépris pour la forêt. Toutefois, aucune enquête n’est en cours et les forestiers vont tenter de découvrir les auteurs de ces méfaits, imaginant que cela puisse provenir d’organisateurs de manifestations équestres ou de courses à pied. Ce n’est du reste pas la première fois que de tels méfaits sont constatés dans le Vallon du Nozon puisque la falaise de Romainmôtier avait notamment fait l’objet d’un coloriage. Cela donne le sentiment que l’on ne respecte plus la nature ou du moins que l’on ne mesure pas les conséquences d’actes inadéquats.